Ouvrir le menu principal

David Cormand

homme politique français
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cormand.

David Cormand
Illustration.
David Cormand en 2016.
Fonctions
Député européen
En fonction depuis le
(1 mois et 16 jours)
Élection 26 mai 2019
Circonscription France
Législature 9e
Groupe politique Verts/ALE
Secrétaire national d'Europe Écologie Les Verts
En fonction depuis le
(3 ans, 6 mois et 7 jours)
Prédécesseur Emmanuelle Cosse
Conseiller municipal de Canteleu
En fonction depuis le
(18 ans, 4 mois et 30 jours)
Élection 18 mars 2001
Réélection 16 mars 2008
23 mars 2014
Maire Christophe Bouillon
Mélanie Boulanger
Conseiller régional de Haute-Normandie

(8 ans, 4 mois et 28 jours)
Réélection 21 mars 2010
Président Alain Le Vern
Emmanuèle Jeandet-Mengual
Nicolas Mayer-Rossignol
Prédécesseur Jean-Paul Lecoq
Biographie
Date de naissance (44 ans)
Lieu de naissance Mont-Saint-Aignan (Seine-Maritime)
Nationalité Française
Parti politique LV (1999-2010)
EÉLV (depuis 2010)
Diplômé de Université de Rouen
Profession Animateur de classes de neiges
Serveur
Acteur de théâtre

David Cormand est un homme politique français, né le à Mont-Saint-Aignan (Seine-Maritime).

Adhérent des Verts à partir de 1999 puis d'Europe Écologie Les Verts (EELV), il en est le secrétaire national depuis 2016.

Sommaire

BiographieModifier

JeunesseModifier

Né de parents instituteurs, il a une sœur cadette, devenue documentaliste[1].

Il fréquente le collège du Cèdre, à Canteleu, puis le lycée de la Vallée du Cailly, à Déville-lès-Rouen. Après avoir obtenu une licence d'histoire à l'université de Rouen, il exerce plusieurs professions : animateur de classes de neiges, serveur ou encore acteur de théâtre[2].

Vie privéeModifier

Pacsé à une militante écologiste[2], il a une fille née en 2008 d'une union précédente[1]. Il est athée[1].

Engagement politiqueModifier

Mandats locauxModifier

Il adhère aux Verts en 1999[1]. Élu conseiller municipal d'opposition à Canteleu en 2001, il est réélu en 2008[réf. nécessaire] et 2014, cette fois sur la liste majoritaire menée par Mélanie Boulanger (union de la gauche)[3]. Il est membre du bureau de la Métropole Rouen Normandie où il est responsable des pépinières d'entreprises[2],[4].

Il se présente sans succès aux élections régionales de 2004, mais devient conseiller régional lorsque Jean-Paul Lecoq entre à l'Assemblée nationale en 2007[5]. Après avoir été reconduit en 2010, David Cormand ne fait pas partie des écologistes siégeant dans la nouvelle assemblée de la Normandie réunifiée en 2015.

En 2017, il se présente aux élections législatives dans la quatrième circonscription de la Seine-Maritime. Au premier tour, il termine en septième position avec 2,3 % des voix[6].

Au sein des Verts et d'EÉLVModifier

En 2006, Dominique Voynet, candidate des Verts à l'élection présidentielle, demande son exclusion du parti, après qu'il a appelé à la candidature de Nicolas Hulot.

Il a brièvement été l'assistant parlementaire de Cécile Duflot[2], dont il est présenté comme le « bras droit »[7].

Défavorable à l'organisation d'une primaire écologiste en vue de l'élection présidentielle de 2017, il estime que seules les candidatures de Nicolas Hulot, Cécile Duflot et Noël Mamère seraient « solides »[7].

Il est membre du bureau exécutif d'Europe Écologie Les Verts depuis la création du parti et secrétaire national adjoint à partir de 2013. Après la démission d'Emmanuelle Cosse, nommée au gouvernement, il est élu le secrétaire national d'Europe Écologie Les Verts[8],[9] par intérim. Le 11 juin 2016, il est élu secrétaire national pour trois ans lors du congrès fédéral du parti à Pantin[10].

En juin 2018, il est attaqué en diffamation par Denis Baupin, pour l'utilisation en janvier 2017 de l'expression « victimes de Denis Baupin » dans un court communiqué diffusé à l’occasion d’un débat au Sénat sur le sujet des victimes de violences sexuelles. Selon David Cormand, « la stratégie de Baupin vise à nous réduire au silence »[11].

Pour les élections européennes de 2019, il est candidat en cinquième position sur la liste EELV - AEI - RPS, menée par Yannick Jadot[12]. Il est ainsi élu député européen le 26 mai 2019.

Notes et référencesModifier

  1. a b c et d Rachid Laïreche, « David Cormand, un dernier Vert » sur Libération, 9 juin 2016.
  2. a b c et d Maël Thierry, « 10 choses à savoir sur David Cormand, ex-chef indien et nouveau patron d'EELV », nouvelobs.com, 11 juin 2016.
  3. « Résultats des élections municipales 2014 - Canteleu (76380 - Seine-Maritime) », sur lexpress.fr (consulté le 13 juin 2016).
  4. Composition du bureau de la Métropole Rouen Normandie (consulté le 12 juin 2016).
  5. « Du théâtre à la politique, portrait de David Cormand, nouveau patron d'EELV », sur www.tendanceouest.com (consulté le 13 juin 2016).
  6. http://www2.assemblee-nationale.fr/elections/circonscription/2017/resultats/76/04
  7. a et b Raphaëlle Besse Desmoulières, « A EELV, David Cormand prend les rênes d’un parti « qui va mal » », sur lemonde.fr, (consulté le 12 juin 2016).
  8. « EELV « désapprouve » la participation d’Emmanuelle Cosse au gouvernement », Le Monde,‎ (lire en ligne).
  9. Rémi Clément, « Qui est David Cormand, le nouvel homme fort des Verts ? », Challenges,‎ (lire en ligne).
  10. Sophie de Ravinel, « David Cormand confirmé à la tête d'Europe Écologie-Les Verts », sur Le Figaro (consulté le 12 juin 2016).
  11. Lénaïg Bredoux, « David Cormand: «La stratégie de Baupin vise à nous réduire au silence» », Mediapart,‎ (lire en ligne, consulté le 7 juin 2018)
  12. Arrêté du 3 mai 2019 fixant les listes candidates à l'élection des représentants au Parlement européen des 25 et 26 mai 2019.

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :