Ouvrir le menu principal

Darryl Jones

bassiste américain
Darryl Jones
Description de cette image, également commentée ci-après
Darryl Jones sur scène avec les Rolling Stones en 2006
Informations générales
Nom de naissance Darryl Jones
Naissance (58 ans)
Drapeau : États-Unis Chicago, États-Unis
Activité principale Bassiste
Genre musical Jazz, jazz-rock, rock 'n' roll
Instruments Basse
Années actives 1983 à aujourd'hui

Darryl Jones (né le à Chicago) est un bassiste et acteur américain qui a joué avec de nombreux artistes dans des styles différents (jazz, jazz-rock, blues, rock)[1] et qui est, depuis 1993 et le départ de Bill Wyman, le bassiste des Rolling Stones sans toutefois être un membre officiel du groupe. Il a accompagné l'ex-bassiste-chanteur du groupe The Police, Sting, sur ses deux premiers albums solos, The Dream of the Blue Turtles et Bring on the Night.

Éléments biographiquesModifier

Darryl Jones, natif de Chicago, a fait ses études à l’université de Carbondale (Illinois sud) avant de rejoindre le groupe de Miles Davis en 1983. Le tout jeune bassiste a ainsi enregistré les albums Decoy en 1984 et You're Under Arrest (avec entre autres John McLaughlin et Sting) en 1985. Il joue ensuite aux côtés d’artistes de jazz-rock comme Herbie Hancock & The Headhunters, Mike Stern, John Scofield et Steps Ahead[1].

Sa réputation internationale grandissant, il tourne et enregistre avec B. B. King, Madonna, Eric Clapton et Joan Armatrading[1]. Après avoir dissout The Police, Sting enregistre son premier album solo The dream of the blue turtles en 1985 et fait appel à des musiciens noirs tous issus du jazz, le pianiste Kenny Kirkland, le saxophoniste et clarinettiste Branford Marsalis et le batteur Omar Hakim, avec bien sûr Darryl à la basse ainsi que les choristes Dolette McDonald et Janice Pendarvis. Tout ce beau monde se retrouve ensuite sur le double album live Bring on the night en 1986. Puis Darryl est aussi de la distribution du documentaire du même titre, réalisé par Michael Apted en 1986 et tourné à Paris. Par la suite, il a accompagné Peter Gabriel avec Sting et les musiciens des Blue Turtles pendant la tournée Human Rights Now Tour en 1988.

En 1989, il joue sur l'album Journeyman de Eric Clapton, avec entre autres, Mark Knopfler à la guitare, Ray Cooper aux percussions, Phil Collins à la batterie, Nathan East à la basse, David Sanborn au saxophone, George Harrison à la pedal steel et aux chœurs et Daryl Hall aux chœurs.

Depuis 1993, Darryl Jones accompagne les Rolling Stones en concert et participe à l'enregistrement de leurs albums en remplacement de Bill Wyman. À la façon d’autres musiciens ayant joué avec les Stones depuis plus de 40 ans, tels le saxophoniste Bobby Keys, le pianiste Ian Stewart et le claviériste Chuck Leavell, Darryl n’est pas un membre officiel, mais un salarié du groupe (composé aujourd’hui de Mick Jagger, Keith Richards, Ronnie Wood et Charlie Watts), et n’a pas de participation financière (édition, royalties, tournées) dans les activités des Rolling Stones.

Il a aussi joué au cinéma, suite au documentaire réalisé par Michael Apted sur Sting en 1985, que ce soit des films sur Madonna avec qui il a tourné, comme Truth or dare ou Madonna: Blond Ambition World Tour Live. Sur les Rolling Stones en tournée, comme celui réalisé par Martin Scorsese en 2008 Shine a Light, ou encore des films pour le cinéma tel que Le village des damnés de John Carpenter en 1995. Il vient tout juste de participer au tournage d'un autre documentaire, Every Night's a Saturday Night tourné par Jeff Stacy en 2017, sur la carrière du saxophoniste Bobby Keys.

Discographie sélectiveModifier

Avec Lionel RichieModifier

Avec Miles DavisModifier

Avec StingModifier

Avec Steps AheadModifier

  • 1986 : Live Tokyo 86 - Michael Brecker • Mike Mainieri • Darryl Jones • Mike Stern • Steve Smith

Avec Barry Finnerty & SuperfriendsModifier

  • 1988 : 2B Named Later

Avec Eric ClaptonModifier

Avec The Bob Belden EnsembleModifier

  • 1990 : Treasure Island
  • 1991 : Straight To My Heart: The Bob Belden Ensemble Performs The Music Of Sting
  • 1992 : Puccini's Turandot

Avec Bill Evans GroupModifier

  • 1990 : Let The Juice Loose - Bill Evans Group Live At Blue Note Tokyo

Avec ESPModifier

  • 1992 : ESP - Robert Irving III, Darryl Jones, Bobby Brown, Toby Williams

Avec The Rolling StonesModifier

Albums studios 
Albums live 
  • 1995 : Stripped
  • 1998 : No Security
  • 2003 : Live Licks
  • 2008 : Shine A Light
  • 2012 : Light the Fuse
  • 2013 : Hyde Park Live
  • 2015 : Sticky Fingers Live
  • 2016 : Totally Stripped
Compilations 
  • 2002 : Forty Licks (Sur les 4 chansons inédites en complément de celles issues de Voodoo Lounge et Bridges To Babylon)
  • 2005 : Rarities 1971-2003 (sur Tumbling Dice (Live), Wild Horses (Live Stripped Version), Live with Me (Live), Anyway You Look at It et Thru and Thru (Live)
  • 2012 : GRRR! (Doom and Gloom ; One More Shot)

Avec Joan ArmatradingModifier

  • 1995 : What's Inside - Darryl basse sur 4 chansons, Tony Levin basse sur les autres pièces de l'album.

Avec Stone RaidersModifier

  • 2012 : Truth To Power

FilmographieModifier

  • 1985 : Bring on the night - Documentaire réalisé par Michael Apted sur les premiers pas de Sting en tant qu'artiste solo, après qu'il a quitté le groupe The Police. Tourné à Paris, on assiste à la naissance de son groupe accompagnateur, formé de Darryl Jones, du pianiste Kenny Kirkland, du saxophoniste Branford Marsalis et du batteur Omar Hakim. On y voit aussi les choristes Dolette McDonald et Janice Pendarvis. - Darryl y joue évidemment son propre rôle.
  • 1987 : The Father Clements Story ou Fort comme l'amour en français - Film de Edwin Sherin. - Rôle indéfini.
  • 1990 : Madonna: Blond Ambition World Tour Live - Film de David Mallet et Mark Aldo Miceli. - Lui-même
  • 1991 : Madonna: Truth or Dare - Film de Alek Keshishian. - Lui-même.
  • 1994 : Rolling Stones: Voodoo Lounge Souvenir Video - Vidéo tourné par Jim Gable. - Lui-même.
  • 1995 : Le village des damnés - Film de John Carpenter. - Joue un patrouilleur de la route.
  • 1995 : Rolling Stones: Stripped - Film tourné pour la télé de Jim Gable. - Lui-même.
  • 1995 : Voodoo Lounge - Film télévisé par David Mallet. - Lui-même.
  • 1997 : The Rolling Stones: Bridges to Babylon Tour - Film de Bruce Gowers et Matt Taylor. - Lui-même.
  • 1997 : Gridlock'd - Film réalisé par Vondie Curtis-Hall. - Joue un mendiant.
  • 1997 : Love Jones - Film réalisé par Theodore Witcher. - Joue un bassiste.
  • 1997 : Stir Film réalisé par Rodion Nahapetov - Joue un commerçant.
  • 2003 : Rolling Stones: Forty Licks World Tour Live at Madison Square Garden - Film de Marty Callner. Lui-même.
  • 2003 : Rolling Stones: Four Flicks - Film de Justin Bomberg et Marty Callner. - Lui-même.
  • 2008 : Shine a Light - Film réalisé par Martin Scorsese. - Lui-même.
  • 2012 : Rolling Stones: One More Shot - Film télévisé de Gregg Gelfand. - Lui-même.
  • 2013 : The Rolling Stones: Sweet Summer Sun - Hyde Park Live - Film de Paul Dugdale. - Lui-même.
  • 2015 : Jaco - Film sur le bassiste Jaco Pastorius réalisé par Stephen Kijak, Paul Marchand, - Lui-même.
  • 2016 : The Rolling Stones Olé, Olé, Olé!: A Trip Across Latin America - Film de Paul Dugdale. - Lui-même.
  • 2016 : The Rolling Stones Havana Moon - Film de Paul Dugdale. - Lui-même.
  • 2017 : Every Night's a Saturday Night - Film documentaire sur le saxophoniste Bobby Keys réalisé par Jeff Stacy. - Lui-même.

Notes et référencesModifier

Site OfficielModifier