Darès (mythologie)

personnage de la mythologie grecque
Darès
Mosaic boxers Getty Villa 71.AH.106.jpg
Biographie
Enfants
Idaeus (d)
Phegeus (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Darès (en grec ancien Δάρης), est un personnage mythologique de Troie qui apparaît à la fois chez Homère et chez Virgile.

IliadeModifier

Dans le cinquième chant de l'Iliade, Darès, originaire de Phrygie, est le prêtre d'Héphaïstos à Troie, un homme riche et honoré, ainsi que le père des deux jeunes guerriers Phegée et Idée. Dans les faits décrits dans le cinquième livre de l'Iliade, ces deux hommes étaient les premiers Troyens à affronter Diomède, qui se battait avec la faveur de la déesse Athéna était dotée d'une force exceptionnelle. Au cours de la bataille, Phegée fut tué, tandis qu'Ideo fut sauvé grâce à l'intervention d'Héphaïstos qui, malgré sa divinité défavorable aux Troyens, voulut éviter la ruine totale de la famille de son prêtre.

EnéideModifier

Dans le cinquième livre de l'Énéide, Darès apparaît agrégé aux compagnons d'Énée, fuyant Troie. Il est le premier à participer à la compétition de boxe dans les jeux appelés par le chef troyen en Sicile pour commémorer l'anniversaire de la mort de son père Anchise : dans cette liste, il est considéré comme imbattable malgré son âge mûr. Personne ne se présente pour relever le défi qu'il a lancé, mais c'est seulement quand il prétend arroger de recevoir le prix sans s'être battu, qu'arrive un challenger Sicano, Entellus, plus âgé que Darès, qui possède une force extraordinaire et une grande expérience. Il était l'élève du légendaire Erix, le héros éponyme de la montagne sicilienne tué par Hercule. Darès a le pire, "jeter les dents mêlées de sang", mais est sauvé par Énée qui interrompt le combat en décrétant la victoire d'Entellus. Dans cet épisode, il devient un exemple d'arrogance punie. Darès mourut ensuite héroïquement dans le douzième livre du poème, dans la guerre contre les Italiques, par la main de Turnus.

RéférencesModifier