Ouvrir le menu principal

Danso
Image illustrative de l’article Danso
Danso

Classification instrument à vent
Famille bois
Instruments voisins duanxiao.
Tessiture la♭4 - la♭6[1]

Le danso (coréen : 단소, hanja : 短簫, littéralement : xiao court, romanisation révisée : danso, romanisation McCune-Reischauer : tanso) est une flûte coréenne courte, à encoche, réalisée en bambou et munie d'une embouchure de type quena et de 5 trous. Ce type de flûte est généralement en bambou, on en fait toutefois en matière plastique aujourd'hui.

C'est la version coréenne du duanxiao (chinois simplifié : 短箫 ; chinois traditionnel : 短簫 ; pinyin : duǎnxiāo), arrivée en Corée au XIXe siècle[1].

Bien que son apprentissage ne soit pas aisé en raison de la difficulté à pouvoir en sortir un premier son, c'est l'instrument généralement utilisée en Corée du Sud pour l'apprentissage de la musique à l'école, au même titre que la flûte à bec en Europe.

UtilisationModifier

 
Doigté de danso, l'embouchure est en bas et donc le doigté à l'envers. la hauteur des notes est décalée d'une octave sur la portée.

Le joueur tiens la flûte verticalement, avec un angle de 45° ou plus, des deux mains. La main gauche est au dessus de la flûte, son pousse opérant le trou du pousse et les deux premiers doigts les trous les plus hauts. Les deux trous restants sont manipulés par la main droite[1].

AnnexesModifier

Notes et référencesModifier

  1. a b et c (en) « Tanso, also danso », sur Grinnel College Musical Instrument Collection

BibliographieModifier

  • (en) Keith Howard, Korean Musical Instruments, Hong Kong, Oxford University Press,
  • (en) Andrew P. Killick, « Musical Instruments of Korea », The Garland Encyclopedia of World Music, New York, Routledge, vol. 7, no East Asia. ed. Robert C. Provine, Yosihiko Tokumaru, and J. Lawrence Witzleben,‎ , p. 821-831
  • (en) Robert C. Provine, « Tanso », NGDMI, vol. 3,‎ , p. 524
  • (en) Song Kyong-rin, « Korean Musical Instruments », Survey of Korean Arts: Traditional Music, Seoul, National Academy of Arts,‎ , p. 28-76