Daniel Robin

lutteur français

Daniel Robin, né le à Bron (Rhône) et mort le à Longueuil (Québec)[1],[2], est un lutteur français.

Daniel Robin
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 74 ans)
LongueuilVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Daniel Robin
Nationalité
Activité
Autres informations
Taille
1,78 mVoir et modifier les données sur Wikidata
Masse
74 kgVoir et modifier les données sur Wikidata
Sports
Équipe
Position
Entraîneur

Il fut double médaillé aux Jeux olympiques de 1968 à Mexico, toutes deux en argent en lutte libre et en lutte gréco-romaine, joueur de rugby à XV (de 1971 à 1974) et entraîneur de lutte (en France, en Espagne et au Mexique). Il fut vice-président de la Fédération française de lutte.

BiographieModifier

En 1967, Daniel Robin réussit son premier exploit lors des Championnats du monde de lutte à New Delhi en Inde en étant champion du monde de la discipline en libre, avant de devenir champion d'Europe.

Le 6 février 1968, lors des Jeux olympiques d'hiver de 1968 à Grenoble, il est l'avant-dernier relayeur de la flamme olympique qu'il transmet à Alain Calmat à l'entrée du monumental stade olympique de Grenoble.

Quelques mois plus tard, lors des JO de 1968 à Mexico, il remporte deux médailles d'argent : l'une en lutte libre, l'autre en lutte gréco-romaine. Il montre ses qualités physiques dans d'autres sports, en occupant pendant trois années le poste de talonneur au FC Grenoble, tout en poursuivant sa carrière de lutteur comme compétiteur jusqu'en 1973 puis comme entraîneur jusqu'en 1975.

En 1976, il prend le chemin du Québec pour y devenir technicien en sports de combat puis coordonnateur à l'élite sportive Montréal jusqu'en 2004, avant de revenir en France en 2005 pour occuper la place de vice-président de la Fédération française de lutte.

En 2010, Daniel Robin est choisi comme athlète modèle pour la lutte à l'occasion des premiers Jeux olympiques de la Jeunesse d'été à Singapour. Durant les JOJ, les athlètes modèles ont pour rôle de guider les jeunes athlètes en restant avec eux au village, en assistant aux compétitions et en participant à l'activité « Discussion avec les champions ».

Palmarès (lutte)Modifier

Jeux olympiquesModifier

Jeux méditerranéensModifier

Championnats du monde de lutteModifier

  • 1963 : 5e en lutte gréco-romaine (- 70 kg).
  • 1967 :   Médaille d'or en lutte libre (- 78 kg).
  • 1970 : 5e en lutte gréco-romaine (- 74 kg).

Championnats d'Europe de lutteModifier

  • 1968 :   Médaille d'or en lutte libre (- 78 kg).
  • 1970 : 5e en lutte libre (- de 82 kg).
  • 1970 : 6e en lutte gréco-romaine (- de 82 kg).
  • 1972 : 4e en lutte libre (- de 74 kg).
  • 1972 : 6e en lutte gréco-romaine (- de 74 kg).

Championnats de France de lutteModifier

  • Champion de France de lutte libre : 1963 (- de 70 kg), 1964 (- de 70 kg), 1966 (- de 78 kg), 1967 (- de 78 kg), 1969 (- de 82 kg) et 1970 (- de 82 kg)
  • Champion de France de lutte gréco-romaine : 1964 (- de 70 kg), 1965 (- de 70 kg), 1966 (- de 70 kg), 1967 (- de 70 kg), 1968 (- de 78 kg), 1971 (- de 74 kg) et 1972 (- de 74 kg).

Carrière en rugby à XVModifier

Notes et référencesModifier

  1. « Daniel Robin est décédé », sur Ici Radio-Canada, (consulté le )
  2. « Daniel Robin, champion du monde de lutte 1968, est mort », sur L'Équipe, (consulté le )

Liens externesModifier