Daniel Martínez (homme politique)

personnalité politique uruguayenne
Page d'aide sur l'homonymie Pour les homonymes, voir Daniel Martínez.

Daniel Martínez
Illustration.
Daniel Martínez en 2008.
Fonctions
Maire de Montevideo

(3 ans, 8 mois et 23 jours)
Élection
Prédécesseur Ana Olivera
Successeur Christian Di Candia
Sénateur de la République

(5 ans, 4 mois et 1 jour)
Successeur Daisy Tourné
Ministre de l'Insustrie, de l'Énergie et des Mines d'Uruguay

(1 an, 5 mois et 28 jours)
Président Tabaré Vázquez
Gouvernement Gouvernement Vázquez
Successeur Raúl Sendic
Président de l'ANCAP

(3 ans et 2 jours)
Prédécesseur Gabriel Gurméndez
Successeur Raúl Sendic
Biographie
Nom de naissance Daniel Carlos Martínez Villaamil
Date de naissance (62 ans)
Lieu de naissance Montevideo (Uruguay)
Nationalité Uruguayenne
Française
Parti politique Front large
Parti socialiste
Diplômé de Université de la République
Profession Ingénieur

Daniel Martínez (homme politique)
Maires de Montevideo

Daniel Carlos Martínez Villamil, né le à Montevideo, est un ingénieur industriel et homme politique franco-uruguayen, membre du Parti socialiste et du Front large.

BiographieModifier

Formation et carrière professionnelleModifier

Né d'un père français, il possède la double nationalité franco-uruguayenne[1].

Daniel Martínez suit des études à la faculté d'ingénierie de l'Université de la République qui le mènent à la carrière d'ingénieur. En 1979, il entre au ministère de l'Industrie, de l'Énergie et des Mines, pour travailler à la Direction nationale de l'énergie jusqu'en 1993, à différents postes.

Il devient président de l'Association des ingénieurs d'Uruguay (es) entre 1997 et 2005.

Lorsque Tabaré Vázquez assume la présidence en 2005, il lui offre le poste de président d'ANCAP, la compagnie pétrolière nationale, qu'il conserve jusqu'en mars 2008.

Carrière politiqueModifier

MilitantismeModifier

Il milite au Parti socialiste depuis 1973, année du coup d'État militaire. Entre 1976 et 1981, il est membre de la direction clandestine du PS, puis directeur de 1984 à 1994 et de 2000 à 2002.

Au sein du Front large, il est chargé des sciences et de la technologie en 2003 puis de l'énergie en 2004.

MinistreModifier

Le , il succède à Jorge Lepra à la tête du ministère de l'Industrie du gouvernement Vázquez. Il démissionne le pour se consacrer à la campagne pour les élections sénatoriales.

Campagne électorale de 2009Modifier

Lors du 46e Congrès du PS en novembre 2008, les socialistes le proposent comme candidat de la formule présidentielle pour les élections internes de juin 2009 au sein du Front large[2]. Le congrès extraordinaire « Zelmar Michelini » du Front large des 13 et 14 décembre 2008 choisit José Mujica comme candidat officiel pour les primaires, tout en habilitant Danilo Astori, Daniel Martínez, Marcos Carámbula et Enrique Rubio à la course présidentielle[3].

SénateurModifier

Martínez est cependant désigné tête de liste du PS pour les sénatoriales d'octobre 2009[4], à l'issue desquelles il est élu aux côtés de Mónica Xavier. Il entre en fonction le et conserve son siège jusqu'en juin 2015, après son élection à la mairie de la capitale.

Maire de MontevideoModifier

Il est candidat officiel du PS pour l'élection municipale de Montevideo en mai 2010 ; cependant, le Front large lui préfère la candidature d'Ana Olivera, membre du PCU, qui est élue maire.

De nouveau candidat lors des élections municipales de mai 2015, il est cette fois-ci élu maire de la capitale et succède à Ana Olivera le 9 juillet suivant.

Notes et référencesModifier

Lien externeModifier

SourceModifier