Ouvrir le menu principal

Daniel Gittard (né le à Blandy-les-Tours, dans l'actuel département de Seine-et-Marne et mort le (à 61 ans) à Paris) est un architecte français.

Sommaire

BiographieModifier

Élève de Louis Le Vau, Daniel Gittard a le titre d'« architecte du roi ». Il participe à la construction de plusieurs hôtels particuliers et édifices religieux parisiens : le noviciat de l'Oratoire (1655), le couvent et l'église des Bénédictines du Saint-Sacrement (1658), l’église Saint-Sulpice (1660).

Il intervient aussi sur les fondations et les jardins de Vaux-le-Vicomte[1].

À Chantilly, pour le compte du Grand Condé, il réalise le Grand Degré sous la direction d'André Le Nôtre et travaille au réaménagement du château auprès de Jules Hardouin-Mansart.

En 1669, reconnu sous le titre "d'ingénieur et architecte des bâtiments du Roy", il est parrain de la fille de Michel Boissart, maitre sculpteur à Paris[2].

En 1671, il est l'un des premiers membres de l'Académie royale d'architecture que vient de créer Louis XIV.

Son fils, Pierre Gittard (1665-1746), fut architecte et ingénieur du roi.

Principales réalisationsModifier

 
Plaque 65 rue des Saints-Pères (Paris).

Voir aussiModifier

Notes et référencesModifier

  1. Il est mentionné dans les marchés de la première phase des travaux. Il achève les fondations du château. Nicolas Fouquet lui propose de construire le bâtiment, avec les menuiserie, plomberie, charpente et couverture. Daniel Gittard fait un plan et propose un devis de 1 531 220 livres, que Fouquet rejette comme trop élevé. Il s'adresse alors à Louis Le Vau.
  2. « Registre Paroissial de Saint-Germain Lauxerois »
  3. Jacques-François Blondel, Architecture françoise ou Recueil des élévations, coupes et profils (...), Paris, Charles-Antoine Jombert, 1752, tome 2, p. 295.

Liens externesModifier