Daniel Coker

Évêque de l'Église épiscopale méthodiste africaine (AME) et missionnaire à la Sierra Leone

Daniel Coker, né Isaac Wright en 1780 (date incertaine) soit dans le comté de Baltimore, soit dans le comté de Frederick dans l'État du Maryland, mort en 1846 à Freetown dans la Sierra Leone est un pasteur méthodiste américain et qui a fait partie des fondateurs de de l'Église épiscopale méthodiste africaine (AME) fondée par Richard Allen à Philadelphie. Engagé dans la lutte contre l'esclavage il a écrit des pamphlets abolitionnistes.

Daniel Coker
Portrait of Gentleman - Daniel Coker by Joshua Johnson - Color.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Nom de naissance
Isaac Wright
Nationalité
Activité
prédicateur, missionnaire
Père
Edward Wright,
Mère
Susan Coker
Statut
Esclave affranchi
Autres informations
Organisation
Religion
Maître
Partenaire

BiographieModifier

Jeunesse et formationModifier

Isaac Wright, né dans la condition d'esclave, est le fils de Susan Coker, une domestique blanche et d'Edward Wright, un esclave afro-américain, travaillant tous les deux dans la même plantation. Il a pu suivre une formation scolaire grâce au fils de son maître qui refusait d'aller à l'école sans lui[1]. Il profite de sa liberté de sortir de la plantation pour fuir à New York où il prend le nom de Daniel Coker pour ne pas être reconnu en tant que fugitif, il y rencontre Francis Ashbury, évêque méthodiste, qui fidèle à l'enseignement de John Wesley a en abomination l'esclavage[2],[3]. Il suit les prédications de Francis Ashbury qui l'ordonne diacre de l'église méthodiste en 1802[4],.

CarrièreModifier

Il retourne dans le Maryland, là quatre Afro-Américains libres, Charles Hackett, Nathaniel Gillaird, William Watts et George Murray, lui donnent l'argent pour acheter son affranchissement, l'acte officiel est accompli dans la foulée par un quaker abolitionniste John Neddles et un pasteur méthodiste de Baltimore, Michael Coate. Ce qui lui permet de se livrer à une une vie de prédicateur itinérant dans la région de Baltimore[5],[6].

Richard Allen qui lui aussi a été ordonné diacre par Francis Ashbury en 1799 entend parler de lui et le contacte afin qu'il puisse créer de nouvelles congrégations qui seraient rattachées à la Bethel Church inaugurée en 1794 et dédicacée par Francis Asbury. Il fonde à Baltimore une paroisse rattachée à la Bethel Church, la Sharp Street Methodist Church et lui adjoint une école la Bethel Charity School for Negroes[7],[8],[9].

Notes et référencesModifier

  1. (en-US) « Daniel Coker », American national biography, volume 5,‎ , p. 188-189 (lire en ligne)
  2. (en-US) « Francis Asbury | Encyclopedia.com », sur www.encyclopedia.com (consulté le 20 septembre 2020)
  3. (en) « Francis Asbury | American clergyman », sur Encyclopedia Britannica (consulté le 20 septembre 2020)
  4. (en-US) « Coker, Daniel | Encyclopedia.com », sur www.encyclopedia.com (consulté le 20 septembre 2020)
  5. HT Maclin, « Coker, Daniel », sur dacb.org (consulté le 20 septembre 2020)
  6. (en-US) « Daniel Coker », Encyclopedia of African American religions,‎ , p. 187-188 (lire en ligne)
  7. (en-US) « Daniel Coker », The African American encyclopedia, volume 2,‎ , p. 548 (lire en ligne)
  8. (en-US) Steve Klots, Richard Allen, Chelsea House Publishers, , 115 p. (ISBN 9781555465704, lire en ligne), p. 54-55
  9. (en-US) Rachel Gallaher, « Daniel Coker (1780-1846) », sur Black Past, (consulté le 20 septembre 2020)

Liens externesModifier