Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Plato.
Dan Plato

Daniel (Dan) Plato (né le 5 octobre 1960 au Cap) est un homme politique sud-africain, membre successivement du parti national, de son successeur le Nouveau Parti national (1998-2002) et de l'Alliance démocratique (depuis 2002). Conseiller municipal du Cap, il est maire de la municipalité du Cap du 12 mai 2009 au 1er juin 2011, à la suite de la démission de Helen Zille, élu Premier ministre de la province du Cap-Occidental. Plato est de nouveau maire du Cap depuis le 6 novembre 2018.


BiographieModifier

 
L'ancien drapeau sud-africain tel qu'il est déployé au Chateau de Bonne Espérance

Né au Cap, Plato était un organisateur communautaire et a participé à mobiliser les habitants de couleurs de la banlieue nord du Cap et des Cape flats contre le gouvernement sud-africain durant l'apartheid. Il rejoint néanmoins le parti national peu de temps avant les élections générales sud-africaines de 1994 et que celui-ci s'attèle à séduire les électeurs de couleurs, notamment les membres de la communauté des métis du Cap. En 1996, Plato est élu conseiller d'arrondissement pour Belhar, Uitsig et Ravensmead. Il exerce deux mandats en tant que président du comité de ville du Cap, chargé du développement économique, du tourisme et de la gestion immobilière[1].

De 2006 à 2009, il est vice-président de la région métropolitaine de l'Alliance démocratique et du caucus du parti de la ville du Cap. Il exerce à plusieurs reprises les fonctions de maire exécutif par intérim avant d'être élu maire exécutif en mai 2009[2].

Durant la coupe du monde de football de 2010 en Afrique du Sud, il interdit par un arrêté que des supporteurs amènent dans l'enceinte du stade de Greenpoint l'ancien drapeau sud-africain au motif qu'il n'est plus reconnu comme drapeau national et qu'il est préjuditiable à l'image du pays parce qu'il serait celui de l'apartheid[3]. Jamais interdit et parfois arboré par des supporteurs durant certains événements sportifs comme les matchs de rugby, il est en fait antérieur d'une vingtaine d'années à la période des lois d'apartheid[4]. On peut encore l'observer déployé au côté des 5 drapeaux historiques de l'Afrique du Sud sur le château de Bonne-Espérance, en centre ville du Cap.

Candidat à l'investiture de l'Alliance démocratique pour l'élection municipale du Cap de mai 2011, il est battu lors des élections internes par Patricia de Lille (14 mars 2011). Il rejoint l'exécutif du gouvernement provincial d'Helen Zille en juin 2011.

Dan Plato est de nouveau maire du Cap depuis le 6 novembre 2018 et la démission de Patricia de Lille.

Liens externesModifier

RéférencesModifier