Ouvrir le menu principal

Dammartin-en-Serve

commune française du département des Yvelines
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dammartin.

Dammartin-en-Serve
Dammartin-en-Serve
Mairie de Dammartin-en-Serve
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Département Yvelines
Arrondissement Mantes-la-Jolie
Canton Bonnières-sur-Seine
Intercommunalité Communauté de communes du Pays Houdanais
Maire
Mandat
Jean-Claude Astier
2014-2020
Code postal 78111
Code commune 78192
Démographie
Gentilé Dammartinois
Population
municipale
1 186 hab. (2016 en augmentation de 12,42 % par rapport à 2011)
Densité 85 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 54′ 14″ nord, 1° 37′ 12″ est
Altitude Min. 75 m
Max. 168 m
Superficie 13,98 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Yvelines

Voir sur la carte administrative des Yvelines
City locator 14.svg
Dammartin-en-Serve

Géolocalisation sur la carte : Yvelines

Voir sur la carte topographique des Yvelines
City locator 14.svg
Dammartin-en-Serve

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Dammartin-en-Serve

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Dammartin-en-Serve

Dammartin-en-Serve est une commune française située dans le département des Yvelines en région Île-de-France.

GéographieModifier

SituationModifier

  • La commune est située sur un plateau raviné au sud par le ru d'Ouville qui se jette dans la Vaucouleurs, affluent de la Seine, et au nord qui monte en pente douce jusqu'à l'altitude de 168 m sur le tertre de Dammartin. L'altitude moyenne du centre-ville est de 131 m.
  • Dammartin-en-Serve est sur une zone argileuse en dessous de laquelle succèdent des calcaires et des sables riches en fossiles.

HydrographieModifier

Hameaux de la communeModifier

Communes voisinesModifier

Dammartin est entourée par plusieurs petits villages aux alentours : Longnes à l'ouest, Flacourt et Boinvilliers au nord, Courgent à l'est et Montchauvet au sud. La plus grande ville située au plus près de Dammartin est Mantes-La-Jolie, à une quinzaine de kilomètres au nord.

Transports et voies de communicationsModifier

Réseau routierModifier

Desserte ferroviaireModifier

BusModifier

La commune est desservie par la ligne 02 de la société de transport Transdev Houdan. Elle est également desservie par la ligne 88 du réseau Transbeauce.

ToponymieModifier

Le nom de la localité est attesté sous les formes Domus Martinus au XIe siècle, Domnus Martinus au XIIIe siècle[1].

D'après les archives locales, le nom de la commune vient certainement de son patron Saint-Martin et provient du latin Domus Martinus[2], Dom (seigneur, saint) et Martinus, nom indiquant une christianisation de l'époque mérovingienne.

La forêt de Serve, de Diana Silva (« forêt de Diane »),autrefois appelée Desserve ou Désœuvre n'existe pratiquement plus.[réf. nécessaire]

HistoireModifier

HéraldiqueModifier

HistoriqueModifier

Dammartin-en-Serve connaît un essor économique important au XVIe siècle grâce à la création d'un grand marché et de deux foires.

Politique et administrationModifier

Les maires de Dammartin-en-ServeModifier

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 1995 2001 Jean-Claude Astier    
mars 2001 2008 Jean-Claude Astier[3]    
mars 2008 2014 Jean-Claude Astier[4]    
Les données manquantes sont à compléter.

Instances administratives et judiciairesModifier

La commune de Dammartin-en-Serve appartient au canton de Houdan et est rattachée à la communauté de communes du pays Houdanais.

Sur le plan électoral, la commune est rattachée à la neuvième circonscription des Yvelines, circonscription à dominante rurale du nord-ouest des Yvelines, dont le député est Jean-Marie Tétart (UMP).

Sur le plan judiciaire, Dammartin-en-Serve fait partie de la juridiction d’instance de Mantes-la-Jolie et, comme toutes les communes des Yvelines, dépend du tribunal de grande instance ainsi que de tribunal de commerce sis à Versailles[5],[6].

DémographieModifier

Évolution démographiqueModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[7]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[8].

En 2016, la commune comptait 1 186 habitants[Note 1], en augmentation de 12,42 % par rapport à 2011 (Yvelines : +1,29 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
465541546532580559668680660
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
600570582600631638638662602
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
513586522479468428393407433
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
427454505596708943982988993
2013 2016 - - - - - - -
1 1081 186-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[9] puis Insee à partir de 2006[10].)
Histogramme de l'évolution démographique
 

Pyramide des âgesModifier

La population de la commune est relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (13,7 %) est en effet inférieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (17,5 %). Contrairement aux répartitions nationale et départementale, la population masculine de la commune est supérieure à la population féminine (51,2 % contre 48,4 % au niveau national et 48,8 % au niveau départemental).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 51,2 % d’hommes (0 à 14 ans = 23,6 %, 15 à 29 ans = 16,5 %, 30 à 44 ans = 21,9 %, 45 à 59 ans = 23,8 %, plus de 60 ans = 14,2 %) ;
  • 48,8 % de femmes (0 à 14 ans = 21,4 %, 15 à 29 ans = 17,9 %, 30 à 44 ans = 26,6 %, 45 à 59 ans = 20,8 %, plus de 60 ans = 13,2 %).
Pyramide des âges à Dammartin-en-Serve en 2007 en pourcentage[11]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,2 
90  ans ou +
0,0 
6,3 
75 à 89 ans
3,7 
7,7 
60 à 74 ans
9,5 
23,8 
45 à 59 ans
20,8 
21,9 
30 à 44 ans
26,6 
16,5 
15 à 29 ans
17,9 
23,6 
0 à 14 ans
21,4 
Pyramide des âges du département des Yvelines en 2007 en pourcentage[12]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,3 
90  ans ou +
0,9 
4,3 
75 à 89 ans
6,6 
11,2 
60 à 74 ans
11,6 
20,3 
45 à 59 ans
20,7 
22,1 
30 à 44 ans
21,5 
19,9 
15 à 29 ans
18,9 
21,9 
0 à 14 ans
19,8 

ÉconomieModifier

  • Le tissu économique est celui d'une ville rurbaine : c'est-à-dire principalement constitué d'activité de services publics (bureau de poste, écoles intercommunales...), de petits commerces (boulangerie, café, pharmacie, quincaillerie, fleuriste...) et d'entreprises artisanales (peinture, maçonnerie...).
  • La commune a été le siège social du premier pays d'accueil touristique en région Ile-de-France, appelé le "Pays des Marches d'Yvelines", structure intercommunale qui a existé de 1996 à 2007 dans le but de valoriser patrimoine et économie locale par le tourisme.

EnseignementModifier

La commune dispose d'une école primaire (école maternelle, CP, CE1, CE2, CM1, CM2).

SportsModifier

Lieux et monumentsModifier

  • Église Saint-Martin
  • Le musée de l'Ancienne Sparterie, structure municipale fondée en 1994 par Fabien Barrier et gérée par l'association Crhisodes (Centre de Recherches Historiques et Sociologiques de Dammartin-En-Serve) permet de découvrir le patrimoine local (sites naturels, histoire, vestiges archéologiques...)[13].

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Activités festivesModifier

Personnalités liées à la communeModifier

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

RéférencesModifier

  1. Hippolyte Cocheris, Anciens noms des communes de Seine-et-Oise, 1874, ouvrage mis en ligne par le Corpus Etampois.
  2. Ernest Nègre - Toponymie générale de la France, Volume 1, page 416.
  3. « La liste des maires - "Troisième tour" des municipales », Le Courrier de Mantes,‎ .
  4. « Dammartin-en-Serve », Union des maires des Yvelines (consulté le 23 avril 2011).
  5. « Tribunal d'instance de Mantes la Jolie - Liste des communes et cantons », Cour d'appel de Versailles (consulté le 23 avril 2011).
  6. « Tribunal de grande instance de Versailles - », Cour d'appel de Versailles (consulté le 23 avril 2011).
  7. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  8. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  9. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  10. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  11. « Évolution et structure de la population à Dammartin-en-Serve en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 22 avril 2011)
  12. « Résultats du recensement de la population des Yvelines en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 22 avril 2011)
  13. Musée de l'ancienne sparterie