Ouvrir le menu principal

Damien Castelain

homme politique, président de Lille Métropole Communauté urbaine

Damien Castelain
Illustration.
Damien Castelain le 8 juillet 2014 à l'arrivée de la 4e étape du Tour de France 2014 à Villeneuve-d'Ascq
Fonctions
Président de la Métropole européenne de Lille
En fonction depuis le
(4 ans, 8 mois et 11 jours)
Prédécesseur lui-même (président de LMCU)
Président de Lille Métropole
Communauté urbaine

(8 mois et 13 jours)
Élection
Prédécesseur Martine Aubry
Maire de Péronne-en-Mélantois
En fonction depuis le
(20 ans, 10 mois et 17 jours)
Réélection
Prédécesseur Gérard Cabaret
Biographie
Date de naissance (52 ans)
Lieu de naissance Tourcoing (Nord)
Nationalité française
Parti politique SE

Damien Castelain est un homme politique français né le à Tourcoing[1]. Quoique n'étant affilié à aucun parti politique. Il occupe depuis le 18 avril 2014 les fonctions de président de Lille Métropole Communauté urbaine, devenue la Métropole européenne de Lille le 1er janvier 2015[2]. C'est le premier président de l'intercommunalité à ne pas être membre du Parti socialiste[3],[4].

Sommaire

BiographieModifier

Damien Castelain est titulaire d'un DEA de géographie et d'un diplôme universitaire des sciences de la population. Il est marié et père de deux enfants[5].

Carrière politiqueModifier

Péronne-en-MélantoisModifier

Damien Castelain s'engage en politique lors des élections municipales de 1995, quand l'oncle de sa femme, maire de Péronne-en-Mélantois, où il venait de s'installer, lui propose de faire partie de sa liste. Il devient alors adjoint aux affaires scolaires et aux finances, puis maire de la commune en 1998[1], ce qui en fait un des plus jeunes maires de France[6].

Métropole Européenne de LilleModifier

Après l'élection de Pierre Mauroy en 2001, Damien Castelain est nommé vice-président de LMCU, chargé de l'eau et de l'assainissement.

En 2008, il est nommé par la nouvelle présidente Martine Aubry vice-président à l'écologie urbaine.

En 2011, il succède à Henri Ségard à la tête du groupe MPC (Métropole passion communes), qui regroupe des élus de petites communes, généralement classés au centre droit[7].

À la suite des élections municipales de 2014, Martine Aubry ne se représente pas à la présidence et le PS ne désigne pas de candidat. Fort du soutien des voix de gauche, Damien Castelain est élu le 18 avril 2014 avec 108 voix contre 62 au candidat de l'UMP Bernard Gérard[8]. Son élection met un terme à la domination du Parti socialiste, qui présidait la communauté urbaine depuis sa création en 1967.

Mise en examenModifier

Le , à la suite de l'enquête sur l’attribution à l'entreprise de BTP Eiffage du chantier du stade Pierre-Mauroy de Lille[9], Damien Castelain est mis en examen pour « corruption » et « favoritisme », avec interdiction de rencontrer les salariés d’Eiffage cités dans le dossier[10]. Un peu plus d'un an après, le parquet de Lille requiert un non-lieu à l’encontre des personnes mises en cause, les délits, s'ils sont avérés, se trouvant prescrits[11],[12], mais demande toutefois un supplément d’information concernant la livraison au domicile de l'élu, via Eiffage, de 300 mètres carrés de pavés destinés à la construction d’une terrasse[13].

Par ailleurs divers frais de représentation et protocolaires de Damien Castelain, qui aurait imputé au contribuable, entre janvier 2017 et mai 2018, 10 000 euros de dépenses personnelles (séjours dans des hôtels de luxe parisiens, repas, achat de vêtements et de parfums, etc.) sans grand rapport avec ses fonctions politiques et sur lesquelles il refuse d'abord de s'expliquer, donne lieu en juillet 2018, malgré les dénégations de l'intéressé[14] à une enquête pour détournement de fonds publics et recel[15],[16].

RéférencesModifier

  1. a et b Geoffroy Deffrennes et Audrey Emery, « Les vérités de Damien Castelain », sur Le Point.fr, (consulté le 1er novembre 2014).
  2. « Lille: Damien Castelain, soutenu par Aubry, président de la communauté urbaine », sur L'Express, (consulté le 1er novembre 2014).
  3. « Damien Castelain évite au Grand Lille de passer à droite », sur http://www.liberation.fr, (consulté le 1er novembre 2014).
  4. Lefigaro.fr avec AFP, « Damien Castelain élu président de Lille Métropole », sur Le Figaro, (consulté le 1er novembre 2014).
  5. Virginie Wojtkowski, « Damien Castelain, nouveau président de Lille Métropole », sur Le Journal des entreprises, (consulté le 1er novembre 2014).
  6. La Voix du Nord, « Péronne-en-Mélantois : « Notre programme de 2008 a été réalisé à 100 %, c’est une fierté » », sur La Voix du Nord, (consulté le 1er novembre 2014).
  7. « LMCU : qui est Damien Castelain, le nouveau président de Lille Métropole, successeur de Martine Aubry ? », sur France 3 Nord Pas-de-Calais, (consulté le 1er novembre 2014).
  8. La Voix du Nord, « LMCU : Damien Castelain président, à l’issue d’un scénario rocambolesque », sur La Voix du Nord, (consulté le 1er novembre 2014).
  9. Benoît Dequevauviller, « Grand stade : des perquisitions sur soupçon de corruption », Médiacités, 22 décembre 2016 (consulté le 30 juillet 2018).
  10. Olivier Aballain, « Le président de la métropole de Lille mis en examen pour "corruption" », 20 minutes, 5 avril 2017 (consulté le 30 juillet 2018).
  11. Jacques Trenteaux avec Yves Adaken et Benoît Dequevauviller, « Grand Stade : derrière le non-lieu, les conclusions assassines du procureur », Médiacités, 5 juillet 2018 (consulté le 30 juillet 2018).
  12. Gilles Durand, « Affaire du Grand stade : "Le juge aura le courage de renvoyer les mis en examen devant le tribunal", espère Éric Darques », 20 minutes, 20 juillet 2018 (consulté le 30 juillet 2018).
  13. Jacques Trentesaux avec Benoît Dequevauviller, « Les "pierres bleues", l’autre cauchemar de Damien Castelain », Médiacités, 5 juillet 2018 (consulté le 30 juillet 2018).
  14. Patrick Seghi, « Damien Castelain, président de la Métropole européenne de Lille, s’explique sur ses frais », La Voix du Nord, 28 juin 2018 (consulté le 30 juillet 2018).
  15. Libération avec AFP, « Frais du président de la métropole lilloise : ouverture d’une enquête pour détournement de fonds publics », Libération, 30 juillet 2018 (consulté le 30 juillet 2018).
  16. Magazine Marianne, « Une enquête ouverte contre le président de la métropole lilloise », Marianne, 30 juillet 2018 (consulté le 30 juillet 2018).

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :