Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Daher (homonymie).

Daher
logo de Daher
Logo de l'entreprise.

Création 1863[1]
Fondateurs Paul Daher[1]
Personnages clés Patrick Daher[1]
Forme juridique Société anonyme, détenue à 80 % par la famille Daher[2]
Slogan Shaping Industrial Intelligence
Siège social Wissous
Drapeau de France France
Direction Didier Kayat[2]
Activité Constructeur d'avions, équipements & systèmes aéronautiques et logistique & services
Produits
Effectif 10 000[réf, souhaitée]
Site web www.daher.com

Chiffre d'affaires en augmentation 1,2 milliard [3],[4]

Daher est un avionneur et un équipementier d'industrie et services dont la famille Daher est actionnaire majoritaire à plus de 80 %. Daher est présent sur 3 domaines d'activités : constructeur d'avions, équipements & systèmes aéronautiques et logistique & services.

HistoriqueModifier

Daher, armateur pour l'industrieModifier

En 1863, Alphonse Barban crée à Marseille la compagnie, reprise par la suite par Paul Daher en 1898 qu'il renomme Daher & Cie, l'activité de la société se limite alors au transport maritime et au négoce en produits de fonderie.

En 1880, Daher se spécialise dans le transport de matériels lourds et assure le transport d’une importante cargaison de rails sur le bateau « Herald of Morning ». Il effectue la traversée Marseille – San Francisco en 100 jours et bat le record du monde de l’époque[5].

C'est en 1920 que Daher ouvre une filière d'affrètement et se tourne vers l'international. En 1921 la société réalise le transport des deux premiers grands pipe-lines sur le Proche-Orient et devient une référence dans le monde de l'énergie[6].

C'est dans les années 1930 que Daher accompagne la grande industrie exportatrice et devient l'expert du transport maritime de locomotives, wagons et voitures[6].

En 1972, en plein choc pétrolier, la France programme la construction de 50 centrales. Daher mobilise trois grues, d'une capacité de levage de 550 tonnes, pendant 2 ans sur chaque chantier de centrale[6].

Daher, partenaire logistique globalModifier

Dans les années 1980, les industriels commencent de plus en plus à externaliser leur logistique. La société les accompagne dans ce virage et devient un partenaire global pour de nombreuses sociétés industrielles et de biens de consommation.

Déjà partenaire d'Airbus pour le transport de tronçons, Daher est choisi en 1989 pour transporter, d'Angleterre jusqu'à Toulouse, la porte avant du Beluga et son support. Parti par navire de Southampton en Angleterre, le convoi a pour destination Toulouse. Pour la bonne réalisation de ce projet, Daher a dû inventer une route qui reste aujourd'hui, dans ses grandes lignes, celle utilisée par les convois de l'A380[7].

En 1990, Daher accompagne les industriels français, EDF et Areva en tête. Le Groupe est en charge d'assurer l'approvisionnement de tous les composants permettant la construction de Daya Bay, la première centrale nucléaire de technologie française construite en Chine[6].

La chute du mur de Berlin ouvre les échanges avec les pays de l'est. Daher remporte en 1994 le contrat pour Technip de la raffinerie d'OMSK en Sibérie. Via les mers de l'arctique et le fleuve OB, prisonniers des glaces 10 mois sur 12, Daher achemine 11 000 m3 d’équipements industriels jusque sur le site de construction[8].

Daher, le développement du modèle "Industrie & Services"Modifier

En 1999, Lhotellier Montrichard est acquise par Daher[9].

En 2001, Daher est un acteur majeur sur le marché de la distribution d'air avec les tuyauteries composites. Pour pouvoir prendre une place de leader européen sur les Systèmes de Distribution de Fluide, Daher doit intégrer dans son offre des tuyauteries métalliques indispensables pour les circuits haute-pression et haute-température. En février 2001, Lacroix Lucaero rejoint le groupe et apporte toute sa technologie en tuyauterie métallique[10].

En 2003, Daher reprend Manutex à Saint-Nazaire. Avec une centaine de personnes, cette société produit les matelas d'isolation pour les tronçons d'Airbus assemblés sur le site de Gron. Daher profitera de cette opportunité pour proposer à Airbus de venir installer les matelas sur les tronçons ainsi que les équipements d'autres fournisseurs et pour réaliser des prestations de logistique industrielle[11],[12].

En 2003, Rolls-Royce Turbine vend son unité d'emballage "Sawley Packaging" à Daher. La nouvelle filiale du groupe met alors en place un système d'approvisionnement des lignes d'assemblage de turbines avec des caisses navette suivies par RFID et permet à Rolls-Royce une économie de 30% de ses coûts logistiques[11],[13] !

En 2007, NCS, entreprise spécialisée dans le transport de matière nucléaire est acquise par Daher[14],[15].

En 2009, Socata est acquise par le groupe[16],[17]. En 2009, Daher, détenu depuis 147 ans par la famille Daher, devient le premier investissement du FSI (le Fonds Stratégique d'investissement). Ce nouvel actionnaire permettra au groupe d'accélérer son développement[18].

Vanatome et Verdelet, spécialistes incontestés des vannes et équipements clés pour le nucléaire et l'énergie, rejoignent Daher en 2011[19].

En 2013, le groupe Daher annonce en novembre la reprise de l'équipementier aéronautique Dyonix[20] et lance son plan Performance 2017[21].

En 2015, Daher fait évoluer sa gouvernance et crée une nouvelle identité de marque[22].

En 2019, le groupe français s'implante aux Etats-Unis en rachetant Quest Aircraft, le fabricant de l'avion tout-terrain Kodiak[23].

ChiffresModifier

  • Le chiffre d'affaires de la société en France en 2016 est de 405 millions d'euros
  • Le chiffre d'affaires pour l'année 2018 est de 1,2 milliard d'euros

Notes et référencesModifier

  1. a b et c http://www.lefigaro.fr/entrepreneur/2016/12/14/09007-20161214ARTFIG00060-chez-daher-les-550-descendants-du-fondateur-maintiennent-le-cap.php
  2. a et b http://www.daher.com/fr/notre-gourvernance/
  3. http://www.daher.com/fr/nos-chiffres-cles/
  4. http://www.usinenouvelle.com/article/malgre-un-chiffre-d-affaires-record-daher-reste-prudent-pour-l-avenir.N385499
  5. « Daher déploie la supply chain de demain », sur Microsoft Expériences
  6. a b c et d Jean-François Eck, Espaces portuaires : L'Europe du Nord à l'interface des économies et des cultures 19e-20e siècle, Presses Universitaires du Septentrion, , 254 p. (lire en ligne), p. 114
  7. Philippe EMERY, « La porte et le nez du Béluga passent de justesse », La Depeche,‎
  8. Martine Robert, « Daher: le soft plus que le hard », Les Echos,‎
  9. Hélène Giraud, « Daher rachète la société Lhotellier Montrichard », Les Echos,‎ (lire en ligne)
  10. Céline Soussain, Guillaume Lecompte-Boinet, « Daher trace un nouveau cap », L'Usine Nouvelle,‎ (lire en ligne)
  11. a et b Michel Steiner, « Le groupe Daher reprend deux équipementiers aéronautiques », Les Echos,‎ (lire en ligne)
  12. Emmanuel Guimard, « Le groupe Daher rachète la société nazairienne Manutex », L'Usine Nouvelle,‎ (lire en ligne)
  13. « Daher traverse la Manche », Emballages Magazine,‎ (lire en ligne)
  14. C.L., « Daher achète NCS à Deutsche Bahn », L'Usine Nouvelle,‎ (lire en ligne)
  15. « Daher acquiert NCS », Stratégies Logistique,‎ (lire en ligne)
  16. Ana Lutzky, « La Socata entre dans le giron de Daher », L'Usine Nouvelle,‎ (lire en ligne)
  17. « Avec Socata, Daher devient un grand de l'aéronautique », Le Figaro,‎ (lire en ligne)
  18. Matthieu Maury, « Le FSI et les fonds Aerofund à bord de l'équipementier Daher », L'Usine Nouvelle,‎ (lire en ligne)
  19. « Daher signe une nouvelle acquisition dans le nucléaire », Les Echos,‎ (lire en ligne)
  20. L'Usine Nouvelle, « Daher reprend le sous-traitant aéronautique Dyonix - Quotidien des Usines », usinenouvelle.com/,‎ (lire en ligne, consulté le 25 février 2017)
  21. Astrid Jousset, « Daher lance son plan stratégique "Performance 2017" », Econostrum,‎ (lire en ligne)
  22. « Daher : la famille organise sa succession à la tête de la société », sur lesechos.fr, (consulté le 25 février 2017)
  23. Daher débarque aux Etats-Unis en s'offrant le fabricant du Kodiak, Les Echos, 13 Juin 2019 (consulté le 13 Juin 2019 sur le site des Echos)

BibliographieModifier

  • Francis Magnan, Maurice Dessmond, De l’Orient si proche… Histoire d’une famille marseillaise venue d’Alep, les Daher, Marseille, 2000.

Lien externeModifier