Ouvrir le menu principal

Dülmen (cheval)

race de chevaux
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dülmen (homonymie).

Poney de Dülmen
Poney de Dülmen en librté
Poney de Dülmen en librté
Région d’origine
Région Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Caractéristiques
Morphologie Poney sauvage
Taille 1,22 m à 1,32 m
Robe Souris
Caractère Cheval de loisir sobre, résistant, intelligent et pérenne.
Autre
Utilisation Selle, attelage et endurance

Le Dülmen (allemand : Dülmener) est une race de poneys d'origine ancienne, vivant à l'état sauvage en Allemagne. Il est caractérisé par sa taille assez réduite, et sa robe à caractères primitifs, tels que le gène dun. Ce sont les derniers chevaux sauvages d'Europe. Ce poney vit aussi à l'état domestique, pouvant être dressé pour l'équitation et la traction. La race est rare.

DénominationModifier

Le nom allemand est Dülmener ou Dülmenerpferd[1].

HistoireModifier

Les poneys de Dülmen proviennent d'un mélange entre chevaux sauvages et féraux, avec l'influence de diverses races primitives européennes, dont le Konik[2]. La race dispose d'un stud-book[2].

DescriptionModifier

 
Poneys de Dülmen à Dülmen.

C'est un poney sauvage, toisant en moyenne 1,22 m à 1,32 m d'après CAB International[3]. La base de données DAD-IS enregistre une taille moyenne de 1,27 m à 1,32 m[2].

La robe est avec gène dun, dotée de rayures sur les membres[3]. La couleur de robe de base peut être de tout type, avec des variations de couleurs allant du gris au marron[2].

GestionModifier

La gestion de la race est assurée par deux organismes, la Deutsche Reiterliche Vereinigung e.V. et la Westfälisches Pferdestammbuch[2].

Une fois dans l'année, le dernier samedi de mai, le troupeau est conduit dans une arène pour capturer les poneys mâles âgés d'un an. Ils sont séparés du troupeau pour éviter les futurs combats entre étalons. Les yearlings sont attrapés par des hommes à main nue. Une fois attrapés, ils sont vendus aux enchères.

UtilisationsModifier

Le poney de Dülmen peut être monté, pour le travail attelé et pour la traction agricole[3]. Il est monté par des enfants, y compris pour les sports équestres[2]. Le Dülmen est entré en croisement pour créer le cheval de Heck[4].

DiffusionModifier

 
Poneys de Dülmen à Dülmen.

C'est une race native de l'Allemagne[2]. Une harde sauvage vit en liberté sur un espace de 3,5 km2 nommé le Meerfelder Bruch, près de la ville de Dülmen[2], sur la propriété de la Maison de Croÿ. La race a été sauvé dans le 19ème siècle par le duc Alfred de Croÿ-Dülmen.

Son niveau de menace est considéré comme « en danger critique d'extinction » par la FAO, en 2007[5]. L'étude menée par l'Université d'Uppsala et publiée en août 2010 pour la FAO signale aussi le Dülmen Pony comme une race locale européenne en danger critique d'extinction[6].

Le poney de Dülmen est inscrit en 2011 comme race de l'année à la liste des races menacées de la Gesellschaft zur Erhaltung alter und gefährdeter Haustierrassen[7]. En 2016, la population recensée sur DAD-IS est de 36 individus, la base de données signale par ailleurs la race (2010) comme étant rare[2]. Le Dülmener est par ailleurs éligible aux aides financières accordées en Allemagne à la préservation des races menacées (2015)[8].

Notes et référencesModifier

  1. Jean-Claude Boulet, Dictionnaire multilingue du cheval, Jean-Claude Boulet, , 527 p. (ISBN 2980460060 et 9782980460067), p. 64.
  2. a b c d e f g h et i DAD-IS.
  3. a b et c Porter et al. 2016, p. 462.
  4. Rousseau 2016, p. 42.
  5. (en) « Critical Breeds List 2007 », FAO (consulté en avril 2011).
  6. (en) Rupak Khadka, « Global Horse Population with respect to Breeds and Risk Status », Uppsala, Faculty of Veterinary Medicine and Animal Science - Department of Animal Breeding and Genetics, , p. 59 ; 64.
  7. (de) Races de l'année en danger.
  8. (de) « MBl. NRW. Ausgabe 2015 Nr. 12 vom 15.5.2015 Seite 273 bis 298 | Landesrecht NRW », sur recht.nrw.de (consulté le 25 décembre 2018).

AnnexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

BibliographieModifier