Détroit de Bransfield

étendue d'eau entre les îles Shetland du Sud et la péninsule Antarctique

Détroit de Bransfield
Le détroit vu de l'île Livingston
Le détroit vu de l'île Livingston
Géographie humaine
Pays côtiers Drapeau de l'Antarctique Antarctique
Géographie physique
Type Détroit
Coordonnées 63° 00′ sud, 59° 00′ ouest
Longueur 340 km
Largeur
· Maximale 120 km
· Minimale 109 km
Géolocalisation sur la carte : péninsule Antarctique
(Voir situation sur carte : péninsule Antarctique)
Détroit de Bransfield
Géolocalisation sur la carte : Antarctique
(Voir situation sur carte : Antarctique)
Détroit de Bransfield

Le détroit de Bransfield est un détroit d'environ 115 km de large sur 340 km de longueur orienté de l'est-nord-est vers l'ouest-sud-ouest entre les îles Shetland du Sud et la péninsule Antarctique.

Il a été nommé en 1825 par James Weddell en l'honneur de Edward Bransfield qui a découvert les îles Shetland du Sud en 1820. En Argentine, ce détroit s'appelle la Mar de la Flota.

Une dépression sous-marine, connue sous le nom de Bransfield Trough, traverse le détroit par 61° 30′ S, 54° 00′ O.

Le , le MS Explorer heurte un iceberg et coule dans le détroit de Bransfield. Les 154 passagers ont tous été sauvés, et aucun blessé n'a été signalé[1].

Pendant plusieurs mois à partir d'août 2020, une intense activité sismique a secoué le détroit. Cet essaim sismique de plus de 85 000 tremblements de terre - le plus important jamais enregistré dans la région - avec des séismes de magnitudes 5,9 et 6 mesurées, pourrait être lié au réveil d'un important volcan sous-marin, le volcan Orca[2].

Notes et référencesModifier

  1. [PDF] (en) « Report of Investigation in the Matter of Sinking of Passenger Vessel Explorer », Bureau of Maritime Affairs, Liberia (consulté le ).
  2. Morgane Gillard, « Un volcan sous-marin se réveille en Antarctique », sur Futura Planète, (consulté le )

Sur les autres projets Wikimedia :