Ouvrir le menu principal

Détermination thermodépendante du sexe

La détermination thermodépendante du sexe (TSD, pour temperature-dependent sex determination) est un système dans lequel la température subie par des œufs détermine le sexe des organismes qui vont en éclore. Ce système est surtout répandu chez les vertébrés amniotes classés parmi les reptiles, mais on l'observe aussi chez certains oiseaux, comme le Talégalle de Latham. Il diffère du système de détermination chromosomique du sexe commun parmi les vertébrés (poissons, mammifères, oiseaux, etc.).

Les œufs sont affectés par la température à laquelle ils incubent au tiers central du développement embryonnaire. Cette période critique de l'incubation est connue comme la période de thermosensibilité.

MécanismesModifier

Contrairement à ceux de la détermination génétique du sexe, les mécanismes de la détermination thermodépendante ont été longtemps incompris. La température pouvait jouer sur n'importe lequel des nombreux gènes autosomes impliqués dans la différenciation sexuelle, y compris ceux qui ne le sont que marginalement, du moment que leur altération est capable de changer le sexe[1].

En 2018 il a été démontré chez la Tortue de Floride (Trachemys scripta elegans) que c'est la transcription du gène KDM6B (un modificateur de la chromatine) qui est sensible à la température et confère sa sensibilité au gène DMRT1, lequel joue un rôle crucial dans la détermination du sexe[1],[2]. On ne sait pas encore, en revanche, si le gène KDM6B répond directement à la température ou s'il est régulé par un autre élément directement sensible comme le gène CIRBP.

Articles connexesModifier

Notes et référencesModifier

  1. a et b (en) Arthur Georges et Clare E. Holleley, « How does temperature determine sex? », Science, vol. 360, no 6389,‎ , p. 601-602 (DOI 10.1126/science.aat5993).
  2. (en) Chutian Ge, Jian Ye, Ceri Weber, Wei Sun, Haiyan Zhang et al., « The histone demethylase KDM6B regulates temperature-dependent sex determination in a turtle species », Science, vol. 360, no 6389,‎ , p. 645-648 (DOI 10.1126/science.aap8328).