Dépresseur

substance qui ralentit l'activité du système nerveux central

Un dépresseur (du latin : depressus) est une substance qui ralentit l'activité du système nerveux central, réduit l'activité fonctionnelle et la coordination motrice. Il a un effet anxiolytique, hypnotique ou sédatif[1],[2].

Dépresseurs connusModifier

Les dépresseurs les plus connus sont les neuroleptiques, l'alcool, les opiacés, les narcotiques illicites, les barbituriques et les benzodiazépines[3],[4].

Leurs effets induisent :

  • une sensation d'étourdissement ;
  • une sensation de calme et de bien-être ce qui diminue l'anxiété ;
  • un effet antalgique ;
  • parfois des nausées ;
  • un relâchement musculaire ;
  • un ralentissement des mouvements et des réflexes voire perte de la coordination motrice ;
  • une somnolence.

En cas de surdose, ces substances peuvent entraîner la mort par dépression respiratoire.

Notes et référencesModifier

  1. Définitions lexicographiques et étymologiques de « Dépresseur » dans le Trésor de la langue française informatisé, sur le site du Centre national de ressources textuelles et lexicales
  2. Éditions Larousse, « Définitions : dépresseur - Dictionnaire de français Larousse », sur www.larousse.fr (consulté le )
  3. Association nationale des enseignants de pharmacie clinique (ANEPC) et Jean Calop, Samuel Limat, Christine Fernandez, Pharmacie clinique et thérapeutique, Elsevier Masson, , 1344 p. (ISBN 978-2-9941007-6-8, OCLC 801025991, lire en ligne)
  4. Futura, « Dépresseur », sur Futura (consulté le )

Articles connexesModifier