Département des peintures du musée du Louvre

département du musée du Louvre
Département des peintures du musée du Louvre
Two children, Musee du Louvre, Paris 2014.jpg
Géographie
Pays
Partie de
Fonctionnement
Statut
Département de conservation du Louvre (d), collection d'art (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Le département des Peintures est l'un des huit départements qui composent le musée du Louvre.

Il s'agit d'une des plus importantes et des plus célèbres collections du monde. Les collections du département des peintures sont spécialisées dans l'art européen du XIIIe à la fin du XIXe siècle. Cependant, à l'exception de la donation Hélène et Victor Lyon, l'essentiel des œuvres datant d'après 1848 sont exposées au musée d'Orsay. On peut noter que les peintures d'autres époques sont rattachées à d'autres départements. Par exemple, le département des Antiquités égyptiennes possède des peintures coptes.

HistoireModifier

Les collections tirent leur origine de la collection des rois de France, commencée à Fontainebleau par François Ier. Elles sont constamment enrichies au cours de l'Ancien Régime par des achats et des dons, et le demeurent sous la Révolution et l'Empire (saisies révolutionnaires, conquêtes de Napoléon), alors que le musée du Louvre a été créé en 1793. Ainsi, des peintures françaises de l'Académie royale de peinture et de sculpture, principalement les morceaux de réception des artistes, ont été saisies dès la Révolution avant de revenir au Louvre plusieurs années plus tard.

D'abord exposées dans la Grande Galerie et le Salon carré, les peintures sont ensuite plus largement présentées dans la Cour carrée, à proximité immédiate des logements d'artistes.

Au XIXe siècle, les accroissements proviennent d'achats de collections particulières (collection du marquis de Campana) et de donations (collection du docteur La Caze, 1869).

En 1986, à l'ouverture du musée d'Orsay, les collections datant d'après 1848 quittent le département.

Le département occupe désormais l'aile Denon (tout le premier étage : peintures italienne, espagnole, américaine et grands formats français), la Cour carrée (deuxième étage) et l'aile Richelieu (deuxième étage) pour les écoles françaises et nordiques. Au sein de chaque école, les peintures sont présentées dans un ordre chronologique.

CollectionsModifier

ChiffresModifier

Le Louvre possède 12 000 peintures, soit la deuxième collection du monde après celle du Musée de l'Ermitage (16 000) et devant celle du Musée du Prado (9 000). Il s'agit de la plus grande collection de peintures anciennes du monde (celle de l'Ermitage comptant également des œuvres de la fin du XIXe et du XXe siècle).

Sur ces 12 000 œuvres, 7 000 sont conservées au Louvre, 5 000 autres présentées dans des musées de province. Sur les 7 000 toiles conservées au Louvre, environ la moitié, soit 3 400 toiles sont exposées (à la Gemäldegalderie Berlin 1 200, au Prado 1 150).

140 salles d'expositions sont dédiées aux peintures (au Musée de l'Ermitage 120 salles, à la National Gallery of Art de Washington 110, au Prado environ 100, aux Offices de Florence 80, au Metropolitan Museum 75 et à la National Gallery de Londres 70). Le Louvre dispose de 18 000 m2 de surface d'expositions pour les peintures.

ŒuvresModifier

 
La Joconde de Léonard de Vinci, huile sur panneau de bois, 1503-1506.
 
Le Couronnement de la Vierge de Fra Angelico, tempera sur panneau de bois, 1434-1435.
 
Saint Sébastien d'Andrea Mantegna, huile sur toile, 1480.
 
Le Concert champêtre de Titien, huile sur toile, vers 1510.
 
Portrait de femme, dit La Belle Ferronnière de Léonard de Vinci, huile sur panneau de noyer, 1495-1499.
 
portrait de Baldassare Castiglione de Raphaël, huile sur toile, 1514-1515.
 
Le printemps de Giuseppe Arcimboldo, huile sur toile, 1573.

La liste qui suit, non exhaustive, répertorie les principaux artistes représentés dans les collections du département avec le nombre de leurs peintures qui y sont conservées.

Peinture italienneModifier

École historiquement privilégiée, la peinture italienne est abondamment représentée, avec environ 1 100 œuvres (par comparaison, 1 000 toiles au Prado, 975 à la National Gallery de Londres, 700 au Metropolitan Museum); 600 toiles sont exposées dont :

Duecento et TrecentoModifier

RenaissanceModifier

Quattrocento
Maniérisme

XVIIe siècleModifier

XVIIIe siècleModifier

Peinture françaiseModifier

 
François Ier de Jean Clouet, huile sur panneau de bois, 1525.

Une grande partie des peintures conservées au musée sont des œuvres de peintres français, ce qui fait du Louvre une sorte de temple de la peinture française jusqu'au XIXe siècle : chaque siècle est représenté par des œuvres majeures et bien souvent uniques.

 
L'inspiration du poète de Nicolas Poussin, huile sur toile, vers 1630.

Avec 4 000 toiles en tout, il s'agit en effet de « la plus riche collection de peinture française du monde » (Metropolitan Museum 800, National Gallery Londres 365, Prado + de 300)

1 000 tableaux sont exposés dont :

Peinture flamande et hollandaiseModifier

 
La Vierge du chancelier Rolin de Jan Van Eyck, huile sur bois, vers 1435.
 
Le Prêteur et sa femme de Quentin Metsys, huile sur bois, 1514.
 
L'Astronome de Johannes Vermeer, huile sur toile, vers 1668.

Le musée du Louvre possède également l'une des plus vastes collections de peintures du nord de l'Europe avec 1 130 tableaux (Flandre, Pays-Bas et Allemagne).

Les écoles flamandes et hollandaises sont les mieux représentées. 1 130 toiles au total (Ermitage 1 400 toiles, Musée du Prado  + de 1 000 toiles, National Gallery Londres 600 toiles). Parmi lesquelles :

Peinture allemandeModifier

Peinture espagnoleModifier

 
Le Pied-bot de Jusepe de Ribera, huile sur toile, 1642.

La collection espagnole (environ 130 peintures dont une soixantaine exposée - 150 au musée de l'Ermitage), plus réduite que les précédentes, présente néanmoins un choix d'œuvres intéressant avec certains noms rares.

Peinture britannique et américaineModifier

 
Vue du lac de Nemi au soleil couchant, Joseph Wright of Derby, huile sur toile, vers 1790.
 
La Côte adriatique, attribué à Richard Parkes Bonington, huile sur carton, vers 1820.

La collection de peintures britanniques et américaines (environ 120 tableaux), est composée d'œuvres significatives des maîtres des XIXe et XXe siècles comme William Hogarth, Thomas Gainsborough, Joshua Reynolds, Joseph Wright of Derby, John Constable, Richard Parkes Bonington et J.M.W. Turner, Gilbert Stuart.

Artistes et œuvres

Autres écoles [1]Modifier

  • Russie : 34 peintures.
  • Norvège : 27 peintures.
  • Danemark : 12 peintures.
  • Autriche : 12 peintures
  • Suède : 9 peintures.
  • Suisse : 7 peintures.
  • Pologne : 5 peintures.
  • Portugal : 3 peintures.
  • Tchécoslovaque : 3 peintures.

Principales acquisitions récentesModifier

  • 2015 :
    • Maître de Dreux-Budé : Arrestation du Christ et le Baiser de Judas
    • Vernet : Vue d'Avignon
  • 2014 :
    • Gonçal Peris : Pietà
    • Coypel : Portrait d'actrice (sous réserve d'usufruit)
  • 2007 Metsys : Sainte Madeleine
  • 2006 Ingres: Portrait du duc d'Orléans

Salles d'expositionModifier

Les collections du département des peintures occupent principalement le 1er étage de l'aile Denon, qui comprend la Grande Galerie, et le 2e étage des ailes Richelieu et Sully[2].

Salles d'exposition du département des peintures
Aile Salles Collection
Denon, 1er étage 719 Angleterre
720 à 734 Espagne (1400-1850)
700 à 702 France (1780-1850)
706 à 717 Italie (1250-1800)
Richelieu, 2e étage 800 à 818 et 836 à 864 Europe du Nord (1350-1800)
823 à 835 France (1350-1650)
Sully, 2e étage 902 à 952 France (1650-1850)

Notes et référencesModifier

  1. Notamment selon la base Joconde.
  2. « Plan du Louvre » [PDF], sur louvre.fr (consulté le ). La salle 660 est fermée pour travaux (Les chantiers de travaux en 2019, site du Louvre).

AnnexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

  • Germain Bazin, La Peinture au Louvre, Somogy, Paris, 1990 (ISBN 978-2850561924) ; p. 277
  • Édouard Michel, La peinture au Musée du Louvre. École flamande, L'Illustration, Paris Lire en ligne
  • Louis Hautecœur, La peinture au Musée du Louvre. École française. XIXe siècle (Première partie), L'Illustration, Paris (lire en ligne)
  • Paul Jamot, La peinture au Musée du Louvre. École française. XIXe siècle (Deuxième partie), L'Illustration, Paris (lire en ligne)
  • Paul Jamot, La peinture au Musée du Louvre. École française. XIXe siècle (Troisième partie), L'Illustration, Paris (lire en ligne)
  • Nicolas Milovanovic, Catalogue des peintures françaises du XVIIe siècle du musée du Louvre, coéditions Musée du Louvre / Gallimard, octobre 2021 (ISBN 978-2072906626)
  • Vicomte Both de Tauzia, Notices des tableaux exposés dans les galeries du musée national du Louvre, Première partie - Écoles d'Italie et d'Espagne, Charles de Mourgues frères imprimeurs des musées nationaux, Paris, 1878, Frédéric Villot, Deuxième partie - Écoles allemande, flamande et hollandaise, Charles de Mourgues frères successeurs de Vinchon, Paris, 1878, Frédiéric Villot Troisième partie - Écoles française, Librairies-imprimeries réunies, Paris, 1883, Plafonds et peintures décoratives, Suppléments (lire en ligne)

Articles connexesModifier

Liens externesModifier