Ouvrir le menu principal

Démographie de la Pologne

Démographie de la Pologne
Évolution démographique de la Pologne
Évolution démographique de la Pologne
Dynamique (2015)
Population 38 005 614 hab.
Accroissement naturel −0,07 %
Indice de fécondité 1,32 enfant par
Taux de natalité 9,7 
Taux de mortalité 10,3 
Taux de mortalité infantile 4,5 
Espérance de vie à la naissance 77,4 ans
Âge médian (2015)
Homme 38,2 ans
Femme 41,6 ans
Structure par âge (2015)
0-14 ans 14,7 %
15-64 ans 69,63 %
65 ans et plus 15,67 %
Sex-ratio
À la naissance 106 /100
Moins de 15 ans 106 /100
15-64 ans 99 /100
65 ans et plus 62 /100
Migration (2015)
Solde migratoire −0,3 
Composition linguistique
Polonais 97,8 %
Autres/Non-spécifiés 2,2 %
Composition ethnique
Polonais 96,7 %
Allemands 0,4 %
Biélorusses 0,1 %
Ukrainiens 0,1 %
Autres / Non-spécifié 2,7 %
Composition religieuse
Église catholique romaine 89,8 %
Église orthodoxe 1,3 %
Protestantisme 0,3 %
Autres 0,3 %
Non-spécifiés 8,3 %

Au , la Pologne comptait une population de 37 972 964 habitants[1].

Sommaire

Évolution de la populationModifier

De 1960 à 2015[1],[2]
Année Population

(au 1er janvier)

Naissances Taux de natalité (‰) Taux de fécondité

(enfants par femme)

Décès Taux de mortalité (‰) Taux de variation naturelle (‰) Solde migratoire Croissance démographique (‰)
1960 29 479 900 669 485 22,6 224 167 7,6 15,0 - 130 218 15,0
1965 31 338 900 547 397 17,4 232 421 7,4 10,0 - 102 876 10,0
1970 32 670 600 547 819 16,8 266 799 8,2 8,6 - 293 620 8,6
1975 33 845 698 646 381 19,0 296 896 8,7 10,3 - 10 483 10,3
1980 35 413 434 695 759 19,6 350 203 9,8 9,7 - 24 125 9,7
1985 37 063 303 680 091 18,3 383 987 10,3 8,0 - 18 940 8,0
1990 38 038 403 547 720 14,4 2,06 390 343 10,2 4,1 - 12 620 4,1
1995 38 580 597 433 109 11,2 1,62 386 083 10,0 1,2 - 18 224 1,2
2000 38 263 303 378 348 9,9 1,37 368 027 9,6 0,3 - 19 669 0,3
2005 38 173 835 364 383 9,5 1,24 368 285 9,6 – 0,1 - 12 878 - 0,1
2010 38 022 869 413 300 10,9 1,41 378 478 9,9 0,9 5 027 0,9
2015 38 005 614 369 308 9,7 1,32 394 921 10,3 - 0,7 - 12 792 - 0,7

La Pologne est un des pays européens parmi les derniers à avoir été atteint d'un net ralentissement démographique. C'est seulement en 1989 que le taux de fécondité est tombé sous le chiffre de 2,10 enfants par femme nécessaire pour assurer le remplacement des générations. Dans les années suivantes, la baisse du taux de fécondité s'approfondit rapidement pour atteindre dès 1995 un niveau autour de 1,6, niveau qui a depuis encore baissé. Ainsi, le chiffre des naissances a subi une forte baisse qui se poursuit actuellement. La Pologne n'a fait que suivre rigoureusement le même chemin que les autres pays anciennement communistes d'Europe de l'Est. Le pays rejoint ainsi le groupe des pays européens à très basse fécondité, comprenant, outre l'Allemagne voisine, l'Espagne et l'Italie.

On constate que depuis 2002, la Pologne compte plus de décès que de naissances. Cela, joint à un taux d'émigration de 0,3 , entraîne une légère baisse de la population (- 27 531 en 2003 d'après l'INED). D'après le magazine Alternatives économiques (été 2009), la Pologne a connu un taux de croissance nul de la population en 2008, revenant à contrecarrer la baisse depuis 2002.

La cause de cette baisse de fécondité est probablement sociale : au cours des années 1990 et au début des années 2000, l'insécurité de l'emploi s'est fortement accrue (20 % de la population active était au chômage au premier trimestre 2004, mais ce taux a ensuite fortement diminué, passant sous la barre des 8 % en 2015[3]) et les salaires demeurent inférieurs à la moyenne européenne. Les aides de l'État pour la famille sont faibles et la crise du logement fait que beaucoup de jeunes couples doivent loger chez leurs parents. En outre, le nombre de crèches est faible. Enfin, bien des femmes ayant un emploi craignent de ne plus pouvoir réintégrer l'entreprise après un congé de maternité.

Projection démographiqueModifier

Projection démographique (année de référence : 2015)[4],[5]
Année Population (au 1er janvier) - Projection de référence
2020 37 930 818
2030 37 213 790
2040 35 840 028
2050 34 372 849
2060 32 848 275
2070 30 966 156
2080 29 044 721

Le pays connaît un exil de sa jeunesse, ce qui inquiète certains démographes[6],[7]. Une étude de 2015[réf. nécessaire] indique que 1 actif sur 5 envisagerait de quitter le pays dans les 12 mois. Parmi les candidats à l'émigration, 63 % sont âgés de moins de 35 ans et 32 % ont entre 18 et 24 ans. Les causes invoquées pour un départ éventuel sont la recherche d'un meilleur salaire, un meilleur niveau de vie, une meilleure couverture sociale, de meilleures conditions dans l'exercice de leur profession et l'envie de découvrir d'autres horizons.

Parmi les destinations privilégiées, le Royaume-Uni et l'Allemagne arrivent largement en tête, pesant à eux deux pour plus de 50 % ; arrivent ensuite dans une proportion beaucoup plus faible les Pays-Bas et la Norvège[8].

MigrationModifier

EmigrationModifier

ImmigrationModifier

Population née à l'étranger par pays de naissance[9]
Pays de naissance 2011
  Ukraine 233 123
  Biélorussie 85 048
  Allemagne 76 178
  Lituanie 55 776
  Russie 42 313
  France 26 705
  Royaume-Uni 18 209
  États-Unis 11 108
  Italie 8 101
  Kazakhstan 5 200
  République tchèque 5 143
  Irlande 4 413
  Viêt Nam 3 852
  Bosnie-Herzégovine 3 741
  Autriche 3 536
  Belgique 3 465
  Espagne 3 447
  Arménie 2 962
  Grèce 2 906
  Roumanie 2 879
  Bulgarie 2 744
  Pays-Bas 2 462
  Chine 2 328
  Canada 1 920
  Lettonie 1 781
  Slovaquie 1 677
  Turquie 1 484
  Inde 1 351
  Hongrie 1 346
  Norvège 1 128
  Serbie 1 083
  Suède 1 064
Total 640 500
Population étrangère hors Union européenne détenant un titre de séjour de plus de trois mois[10]
2015 2016 2017
Total 501 251 544 841 617 211
  Ukraine 336 346 409 304 451 059
  Biélorussie 80 889 36 069 48 615
  Russie 13 452 13 386 14 685
  Viêt Nam 9 319 12 115 12 959
  Inde 4 675 8 637 11 549
  Chine 6 799 8 877 10 607
  Turquie 5 278 6 441 7 712
  Moldavie 6 562 4 991 4 901
  Arménie 4 057 4 629 4 630
  Népal 817 1 208 3 093
  États-Unis 2 245 2 666 2 890
  Kazakhstan 2 219 2 245 2 727
  Géorgie 1 467 1 829 2 519
  Ouzbékistan 1 531 1 994 2 486
  Corée du Sud 1 832 2 074 2 166
  Azerbaïdjan 544 994 2 105
  Égypte 1 198 1 486 1 626
  Pakistan 853 1 226 1 584
  Bangladesh 404 983 1 531
  Serbie 940 1 085 1 481
  Japon 983 1 179 1 328
  Tunisie 1 021 1 235 1 268
  Arabie saoudite 1 338 1 185 1 204
  Irak 596 755 1 132
  Syrie 828 1 044 1 091
  Nigeria 1 015 1 061 1 084
  Brésil 519 762 1 053
Estimation de la population immigrée[11],[12]
Population immigrée 2017
  Ukraine 438 692
  Biélorussie 148 245
  Allemagne 144 229
  Lituanie 113 201
  Russie 76 953
  France 49 150
  États-Unis 12 778
  République tchèque 8 798
  Autriche 6 119
  Italie 6 091
  Kazakhstan 4 778
  Roumanie 4 748
  Serbie 4 743
  Bosnie-Herzégovine 4 625
  Belgique 3 969
  Grèce 3 964
  Royaume-Uni 3 732
  Lettonie 3 167
  Bulgarie 2 414
  Viêt Nam 2 343
  Canada 2 207
  Slovaquie 2 149
  Hongrie 1 907
  Espagne 1 577
  Pays-Bas 1 368
  Arménie 1 181
  Croatie 1 142
Total 1 127 771


Acquisition de la nationalité polonaise par pays d'origine[13]
Pays d'origine 2014 2015
  Ukraine 1 911 2 010
  Biélorussie 741 527
  Arménie 367 285
  Russie 370 251
  Viêt Nam 289 222
Total 4 518 4 048

RéférencesModifier

  1. a et b « Évolution de la population - Bilan démographique et taux bruts au niveau national », sur appsso.eurostat.ec.europa.eu (consulté le 10 novembre 2017).
  2. « Indicateur conjoncturel de fécondité », sur ec.europa.eu (consulté le 10 novembre 2017).
  3. « Taux de chômage harmonisé par sexe », sur ec.europa.eu (consulté le 12 décembre 2015).
  4. « Population Projections Data », sur ec.europa.eu (consulté le 1er décembre 2017).
  5. « Population au 1er Janvier par âge, sexe et type de projection », sur appsso.eurostat.ec.europa.eu (consulté le 1er décembre 2017).
  6. « La jeunesse polonaise ou la « génération perdue » », sur Cafebabel, (consulté le 12 décembre 2015).
  7. « Le plombier polonais est surdiplômé », sur lemouv.fr, .
  8. Ewa Dwernicki, « Les Polonais sur le chemin de l’émigration », sur euronewsfr (consulté le 12 décembre 2015).
  9. Voir sur data.un.org.
  10. Voir sur ec.europa.eu.
  11. [1]
  12. http://www.un.org/en/development/desa/population/migration/data/estimates2/estimates17.shtml
  13. « Database - Eurostat », sur ec.europa.eu.

Lien externeModifier