Déménagement à vélo

Un déménagement à vélo est une alternative non motorisée au déménagement traditionnellement effectué en camion. Bien que banale dans certains pays asiatiques comme la Chine, cette pratique est très peu courante dans le reste du monde[1]. Pratiquement inexistante depuis la motorisation des transports, elle gagne pourtant en popularité depuis le début du XXIe siècle.

Déménagement, à vélo, d'un réfrigérateur et d'une cuisinière.

HistoireModifier

Déménagements individuels et collectifsModifier

Beth Hamon[2] a effectué son propre déménagement à vélo en 1997[3]. Les premiers déménagements à vélo mentionnés sur Internet sont aussi des déménagements individuels, l'un à Ottawa[4] et l'autre à Chicago[5], tous deux en 2002. Peu de temps après, en 2003[6], les déménagements collectifs à vélo ont vu le jour à Portland[7], qui est une des villes les plus cyclables des États-Unis[8]. C'est à partir de ce moment que les déménagements à vélo ont peu à peu gagné en popularité dans ce pays[9],[10],[11],[12],[13],[14]. Un reportage de CNN[15] montre notamment un déménagement effectué par un record[16] de 70 cyclistes en 2013 à Portland.

Avantages et inconvénientsModifier

AvantagesModifier

Les principaux avantages du déménagement à vélo sont qu'il s'agit d'une alternative plus écologique et plus économique à l'utilisation d'un camion[17]. En effet, les ressources matérielles et énergétiques nécessaires sont minimes, et les émissions de gaz à effet de serre sont nulles. En outre, il s'agit d'une option silencieuse, inodore et moins encombrante qu'un camion, ce qui est appréciable en milieu urbain[18]. Un autre avantage du déménagement à vélo est qu'il favorise les contacts humains, étant donné que ce mode de transport pique inévitablement la curiosité des passants[19].

InconvénientsModifier

Le principal inconvénient d'un déménagement à vélo est le volume limité pouvant être transporté dans un voyage[18]. Plusieurs allers-retours sont donc nécessaires pour tout transporter. Plus la distance est grande, et plus le temps requis est élevé. Ainsi, à moins de disposer d'un groupe de cyclistes ou de plusieurs jours, un déménagement à vélo est habituellement limité à quelques kilomètres (rarement plus d'une dizaine)[20]. Un autre inconvénient est sa vulnérabilité aux intempéries, telles que la pluie ou la neige[18]. Le relief est aussi déterminant : une côte importante sur le parcours, qu'elle soit en montée ou en descente, peut compromettre la faisabitité d'un déménagement à vélo[21]. Lorsque le relief est plat, toutefois, tirer une remorque chargée n'est pas aussi difficile qu'on pourrait l'imaginer[22] : une fois les premiers coups de pédales donnés, l'inertie fait une grande partie du travail.

Équipement utiliséModifier

 
Remorques de vélo conçues pour le déménagement.

Tout vélo muni d'un accessoire de transport peut être utilisé pour contribuer à un déménagement à vélo. Lors de déménagements collectifs, les participants utilisent notamment des caisses à lait et des sacoches fixées aux porte-bagages et des paniers fixés au guidon. À défaut d'accessoires appropriés, il est aussi possible d'utiliser un sac à dos[23].

Pour une plus grande capacité de charge, les déménageurs à vélo plus expérimentés utilisent un vélo cargo ou un vélo muni d'une remorque[24]. Une panoplie de modèles de remorques est disponible sur le marché, par exemple celles des manufacturiers B.O.B. Gear[25], Burley[26] et Surly[27].

Les déménageurs à vélo professionnels optent pour des remorques spécifiquement conçues à cet effet, telles que le modèle 64AWD de Bikes At Work[28] et le Plateau de transport 300 kg de Toutenvélo[29]. Ces deux modèles sont des plateformes d'environ 1,6 m par 75 cm, ont un essieu à doubles roues et une capacité de charge d'environ 300 kg. Des modèles d'environ 2,4 m de longueur sont aussi disponibles. Le vélo préconisé pour tirer ces remorques est le plus souvent un vélo de montagne muni de freins à disques hydrauliques et de pneus lisses[30].

Il importe aussi d'avoir à disposition des accessoires pour fixer solidement les éléments, comme des élastiques, des sangles d'arrimage et des bâches, ainsi que des accessoires standards de déménagement tels que des sangles de transport pour les appareils électroménagers et les gros meubles, des couvertures de déménagement et du ruban adhésif[30].

RéférencesModifier

  1. (en) Andrew Chung, « Pedals power Montreal's moving day », sur thestar.com, (consulté le 10 février 2016).
  2. (en) Beth Hamon, « Who Am I », sur beth-hamon-music.com (consulté le 4 mars 2016).
  3. Routh 2013, p. 45.
  4. (en) Victor Gedris, « The Human Powered Move », sur vic.gedris.org, (consulté le 22 janvier 2016).
  5. (en) « Daniel's Big Big Move », sur METROdigital.com (consulté le 22 janvier 2016).
  6. Routh 2013, p. 28.
  7. (en) Taz Loomans, « Bike Moves: Small Scale Sustainability and Community at its Best », sur Blooming Rock, (consulté le 22 janvier 2016).
  8. (en) Frank Bi, « The Most Bike-Friendly Cities In The U.S., Ranked », sur forbes.com, (consulté le 22 janvier 2016).
  9. (en) « Silicon Valley Bicycle Coalition moves to new office using nothing but pedal power », sur abc7news.com, (consulté le 22 janvier 2016).
  10. (en) Lorena Beightler, « Davis family moves to new home using bikes », sur news10.net, (consulté le 22 janvier 2016).
  11. (en) John Hudson, « 'Portlandia' Comes to the Beltway with Epic Bike Move », sur theatlantic.com, (consulté le 22 janvier 2016).
  12. (en) Rob Kanter, « Environmental Almanac: Student moves with help from bike convoy », sur news-gazette.com (en), (consulté le 22 janvier 2016).
  13. (en) Cindy Lange-Kubick, « Moving day on bicycles, making the couch fit », sur journalstar.com (en), (consulté le 22 janvier 2016).
  14. (en) Jerry Carnes, « Moving a houseful of belongings by bike », sur 11alive.com (en), (consulté le 22 janvier 2016).
  15. (en) « Man moves across town using bikes », sur cnn.com, (consulté le 22 janvier 2016).
  16. (en) Jonathan Maus, « Portland bike move breaks record, gets national attention », sur bikeportland.org, (consulté le 22 janvier 2016).
  17. François Dourlen, « Déménager en vélo : simple, économe, écolo », sur huffingtonpost.fr, (consulté le 10 février 2016).
  18. a b et c Olivier Razemon, « Déménager à vélo », sur lemonde.fr, (consulté le 10 février 2016).
  19. « Un déménagement écolo à vélo, c'est nouveau », sur ouest-france.fr, (consulté le 10 février 2016).
  20. Routh 2013, p. 43.
  21. (en) Andy Blatchford, « Moving mountains », sur theglobeandmail.com, (consulté le 10 février 2016).
  22. Routh 2013, p. 49.
  23. Routh 2013, p. 8.
  24. « Remorque de vélo », sur Wiklou (consulté le 3 mars 2016).
  25. (en) « BOBgear Bike Trailers » (consulté le 3 mars 2016).
  26. (en) « Burley Bike Trailers » (consulté le 3 mars 2016).
  27. (en) « Surly Bill Trailer » (consulté le 3 mars 2016).
  28. (en) « 64AWD Bicycle Trailer » (consulté le 3 mars 2016).
  29. « Remorque de vélo 300 kg » (consulté le 16 mai 2018).
  30. a et b « Guide pour déménager à vélo », sur Déménagement Myette (consulté le 3 mars 2016).

BibliographieModifier