Ouvrir le menu principal

Daochuo

moine bouddhiste chinois
(Redirigé depuis Dàochuò)
Daochuo
Biographie
Naissance
Décès
Activités
Autres informations
Religion

Daochuo (ch. trad. : 道綽 ; py : Dào Chāo ; Wade-Giles : Tao-ch'o ; jap. : Dōshaku) est un moine bouddhiste chinois (562–645), grand connaisseur du Sūtra du Nirvana, qui devint ensuite un maître éminent de l’école de la Terre pure. Le Jōdo shinshū le considère comme son quatrième patriarche. Il est aussi connu comme maître chán sous le nom de Xihe[1].

Selon la légende, Daochuo visita un jour le temple de Tanluan et lut sur un mur une inscription en l’honneur de ce dernier. Daochuo fut si impressionnée par l’inscription qu’il se mit à suivre le bouddhisme de la Terre pure en plus de ses études précédentes[2].

Parmi les apports de Daochuo à la Terre pure, il y a sa distinction entre deux sentiers dans le bouddhisme : le Sentier saint — les pratiques monastiques menant à la purification de l’esprit —, et le Sentier de la Terre pure, s’appliquant à la grâce d’Amitābha.

Il a également intégré le concept bouddhiste du mofa au salut par Amitābha, en enseignant que la compassion de ce bouddha était particulièrement tournée vers ceux vivant durant l’âge dégénéré[2], [3].

Notes et référencesModifier

  1. (en) The Princeton dictionary of buddhism par Robert E. Buswell Jr et Donald S. Lopez Jr aux éditions Princeton University Press, (ISBN 0691157863), page 213
  2. a et b (en)« About Pure Land Buddhism » sur www.jodo.org
  3. « Terre pure (écoles de la) » et « trois ères du Dharma » dans Philippe Cornu, Dictionnaire encyclopédique du bouddhisme, Paris, Éditions du Seuil, 2006, p. 622-625 ; 660-661

Voir aussiModifier