Ouvrir le menu principal
Czesława Kwoka
Description de cette image, également commentée ci-après
Czesława Kwoka, par Wilhelm Brasse lors de son arrivée à Auschwitz.
Naissance
Wólka Złojecka (Pologne)
Décès (à 14 ans)
Auschwitz
Nationalité Drapeau de la Pologne Polonaise
Ascendants
Katarzyna Kwoka (mère)

Czesława Kwoka, née le à Wólka Złojecka en Pologne et morte assassinée le à Auschwitz, est une jeune Polonaise catholique tuée par les nazis à l'âge de 14 ans. Elle fait partie des milliers d'enfants assassinés pendant l'occupation allemande de la Pologne entre 1939 et 1945.

Elle est surtout connue pour les photographies prises d'elle par le prisonnier Wilhelm Brasse à son arrivée au camp de concentration d'Auschwitz, qui sont depuis exposées au musée national Auschwitz-Birkenau.

BiographieModifier

Czesława vit à Zamość avec sa mère, Katarzyna Kwoka. En , les nazis lancent l'Action Zamość, un programme d'établissement de colons allemands dans la ville. Les habitants sont expulsés de leurs maisons et regroupés dans un « camp de rassemblement ». Là, les Allemands les divisent en plusieurs groupes : les groupes I et II pour celles et ceux qui pourront être germanisés, le groupe III, celui des travailleurs forcés, et enfin le groupe IV, dans lequel sont placées Katarzyna et Czesława, celui des personnes considérées comme inaptes au travail et envoyées dans les camps de concentration.

Les deux femmes arrivent à Auschwitz le , avec un convoi exclusivement composé de 318 femmes. Le père de famille a été exécuté comme beaucoup d’hommes, en Pologne. Elles y reçoivent leur numéro de prisonnier : le 26 947 pour Czesława, et le 26 946 pour Katarzyna. Cette dernière est assassinée le .

Sa fille subit le même sort, par injection de phénol dans le cœur, le , moins d'un mois après sa mère et moins de trois mois après son arrivée dans le camp[1].

PhotographieModifier

 
Czesława Kwoka, par Wilhelm Brasse.

Le cliché qui a rendu célèbre Czesława est l’œuvre de Wilhelm Brasse, lui-même prisonnier et chargé par l'administration du camp d'Auschwitz de prendre en photo les nouveaux arrivants.

D'après le témoignage de Brasse, qui survit à la guerre, la jeune fille fut battue par un des gardes, provoquant les coupures à la lèvre visibles sur les images.

Le , pour les 75 ans de la mort de Czesława, le Mémorial d'Auschwitz publie une version colorisée de la photo, réalisée par l'artiste brésilienne Marina Amaral. Elle met en évidence le triangle rouge, symbole des prisonniers politiques, sur son uniforme de déportée[1].

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier