Ouvrir le menu principal

Cybard d'Angoulême

Cybard
Image illustrative de l’article Cybard d'Angoulême
Saint
Naissance 504
Trémolat, Dordogne, France
Décès 581  (à 77 ans)
Angoulême, Charente, France
Nom de naissance Eparchius
Nationalité Drapeau de la France France
Vénéré à Aquitaine
Fête 1er juillet
Saint patron diocèse d'Angoulême

Saint Cybard, Eparchius en latin, né en 504 et mort en 581, était un moine qui est resté reclus pendant 44 ans dans une grotte située sous les remparts d'Angoulême au VIe siècle. On trouve parfois le nom sous la forme Éparche, et de multiples déformations : la commune de Saint-Ybars, dans l'Ariège, lui doit son nom.

Origine de son nomModifier

Eparchius formé du préfixe grec epi- « sur » + verbe archein « commander, veiller », d'où éparchios « protecteur ». Sanctus Eparchius va évoluer en Saint-Ybar et en Cybard, provenant de S. Epar lu sans interruption, le p >b[1].

HistoireModifier

Il était d'origine périgourdine, probablement né à Trémolat (aussi écrit Trémolac), et fut ordonné prêtre par Aptone III, évêque d'Angoulême, en 542[2].

Au-dessous de cette grotte fut édifiée l'abbaye Saint-Cybard.

Deux églises lui sont dédiées : l'une à La Rochefoucauld, près d'Angoulême et l'autre dans le quartier d'Angoulême qui porte son nom.

Il est le saint patron du diocèse d'Angoulême et est fêté le 1er juillet[3].

Il a donné son nom aux communes françaises dans l'ancienne Aquitaine de Saint-Cybard (Charente), Saint-Cybard (Dordogne), Saint-Cibard (Gironde), Saint-Ybard (Corrèze), Saint-Ybars (Ariège), Saint-Cybardeaux (Charente)[4].

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :