Cultures de Seima-Turbino

Cultures de Seima-Turbino
Description de cette image, également commentée ci-après
Pointes de lance de Turbino
Définition
Lieu éponyme Sejma et Turbino, en Russie
Caractéristiques
Répartition géographique Russie d'Europe, Sibérie, Altaï
Période Âge du bronze
Chronologie 2 100 - 1 900 av. J.-C.

Objets typiques

Pointes de lance en bronze

Les cultures de Seima-Turbino correspondent à un ensemble de sites funéraires comportant des objets en bronze similaires, datant de 2 100 à 1 900 avant J.-C.[1], découverts dans le nord de l'Eurasie, de la Finlande à la Mongolie. Ces vestiges suggèrent une origine culturelle commune, fondée sur une technologie de travail du bronze avancée pour l’époque, et montrent un phénomène de diffusion dont la rapidité reste inexpliquée.

HistoriqueModifier

Le nom de cette culture provient de la nécropole de Seima (Sejma), au confluent de la rivière Oka et de la Volga, exhumée pour la première fois vers 1914, et de la nécropole de Turbino, à Perm, fouillée pour la première fois en 1924, en Russie centrale[2].

DescriptionModifier

Les soldats enterrés dans les tombes de Seima-Turbino sont des guerriers nomades voyageant à cheval ou en charrette à deux roues.

Les vestiges en bronze ont été fabriqués avec de l'étain des montagnes de l'Altaï. Ils se signalent par le recours à des techniques avancées, dont la fonte à la cire perdue, et présentent un degré élevé de personnalisation artistique[3].

AnalyseModifier

Les montagnes de l'Altaï, au sud de la Sibérie et en Mongolie occidentale, semblent être le lieu d'origine de cette culture avant son expansion vers l'ouest. On y a notamment trouvé des pointes de lance à crochets, des couteaux à une lame, et des haches à douille[4],[5].

RéférencesModifier

  1. (en) Z.V. Marchenko, S.V. Svyatko, V.I. Molodin, A.E. Molodin et M.P Rykun, « Radiocarbon Chronology of Complexes With Seima-Turbino Type Objects (Bronze Age) in Southwestern Siberia », Radiocarbon, vol. 59, no 5,‎ , p. 1381-1397 (DOI 10.1017/RDC.2017.24)
  2. Ian Shaw, Robert Jameson (ed.), A Dictionary of Archaeology, Blackwell publishing, 2002, p. 517-518
  3. Anthony 2007, p. 443-444
  4. Evgenil Nikolaevich Chernykh, « Formation of the Eurasian Steppe Belt of Stockbreeding cultures », Archaeology, Ethnology and Anthropology of Eurasia, vol. 35 (3), 2008, p. 36–53
  5. Evgenil Nikolaevich Chernykh, Ancient metallurgy in the USSR : the Early Metal Age, Cambridge : Cambridge University Press, 1992, p. 8

BibliographieModifier

  • (en) David W. Anthony, The Horse, the Wheel and Language : How Bronze-Age Riders from the Eurasian Steppes Shaped the Modern World, Princeton (N. J.), Princeton University Press, , 576 p. (ISBN 978-0-691-05887-0, présentation en ligne)
  • (en) Z.V. Marchenko, S.V. Svyatko, V.I. Molodin, A.E. Molodin et M.P Rykun, « Radiocarbon Chronology of Complexes With Seima-Turbino Type Objects (Bronze Age) in Southwestern Siberia », Radiocarbon, vol. 59, no 5,‎ , p. 1381-1397 (DOI 10.1017/RDC.2017.24)

Article connexeModifier