Ouvrir le menu principal

Radio VaticanModifier

 
Inauguration de Radio Vatican par Pie XI, accompagné d'Eugenio Pacelli, futur Pie XII (1931)
Article détaillé : Radio Vatican.

Radio Vatican est une station de radio qui émet sur cinq canaux en 40 langues. Elle a été créée au lendemain des accords du Latran de 1929, sur demande du pape Pie XI à Guglielmo Marconi. La radio est inaugurée en février 1931. Après avoir connu une heure de gloire pendant la Seconde Guerre mondiale (notamment en diffusant des messages aux soldats ou aux civils portés disparus), elle connaît un développement soutenu (pour ce qui est du nombre de langues et du temps d'émission) jusqu'à l'heure actuelle.

Ses programmes sont principalement religieux : la radio retransmet par exemple les célébrations et prières pontificales (comme l'Angélus), les bénédictions Urbi et orbi, les audiences générales, etc. Elle diffuse également des émissions scientifiques autour de l'Académie pontificale des sciences.

L'Osservatore RomanoModifier

Article détaillé : L'Osservatore Romano.

L'Osservatore Romano est le journal du Vatican. Il est publié toutes les semaines en sept langues (allemand, anglais, espagnol, français, italien, polonais, portugais) et distribué dans plus de 129 pays. Sa première publication remonte au , peu après la proclamation du royaume d'Italie. Son but était à la fois « moral et politique » : il devait révéler la vérité sur les calomnies dont, selon les rédacteurs, étaient victimes le pape et l'Église catholique.

De nos jours, l'Osservatore Romano diffuse principalement les nouvelles du Vatican : nominations d'évêques ou de cardinaux, mouvements à l'intérieur de la Curie romaine, activités des différents dicastères, etc. Il publie également les prières et homélies du pape ou de ses proches.

MonumentsModifier

La plupart des bâtiments de la Cité du Vatican sont eux-mêmes des œuvres d'art. Au premier rang de ceux-ci figurent la basilique Saint-Pierre et sa célèbre place à colonnade circulaire, mais le palais des papes ainsi que les jardins sont également dignes d'intérêt.

Le Vatican dans son ensemble est classé au Patrimoine mondial de l'humanité (Unesco) depuis 1984.

 
La basilique Saint-Pierre du Vatican et la place Saint-Pierre

MuséesModifier

Article détaillé : Musées du Vatican.
 
Escalier central des Musées
 
Plafond de la Galerie des Cartes

Surtout, le Vatican compte un grand nombre de musées. Il possède probablement la plus grande concentration d'œuvres d'art au monde, 20 000 au total dont 4 000 statues grecques et romaines dans les seuls musées[1]. Dans l'ensemble dit des « Musées du Vatican », on peut distinguer :

Enseignement supérieurModifier

Le Vatican gère plusieurs universités et facultés pontificales, chargées d'enseigner principalement la théologie, le droit canonique ou encore la pastorale. Elles forment les futurs ecclésiastiques, mais aussi des étudiants laïcs. Au total, vingt-deux établissements accueillent près de vingt mille étudiants.

Sept universités pontificalesModifier

  • Université pontificale grégorienne, parfois appelée Gregoriana, sous la responsabilité des jésuites, fondée en 1556, 1500 étudiants. Elle se compose de :
    • six facultés :
    • trois instituts :
      • Institut de spiritualité,
      • Institut de psychologie,
      • Institut de sciences religieuses
    • cinq centres,
      • École supérieure de lettres latines,
      • Centre interdisciplinaire pour les communications sociales,
      • Centre pour les biens culturels de l’Église,
      • Centre pour la formation des formateurs dans les séminaires,
      • Centre d’études sur religions et cultures.
  • Université pontificale urbanienne, parfois appelée Urbaniana, fondée en 1627 par le pape Urbain VIII. Elle a pour vocation d’accueillir des ecclésiastiques destinés à partir en mission ou originaires des pays de mission. Elle comprend :
    • quatre facultés :
      • philosophie,
      • théologie,
      • droit canon,
      • missiologie
    • deux instituts :
      • l’Institut supérieur pour l’étude de la non-croyance, de la religion et des cultures
      • l’Institut supérieur de catéchèse et spiritualité missionnaire « Redemptoris Missio » (créé en 1999)
    • trois centres :
  • Université pontificale du Latran, fondée en 1773, 4200 étudiants. Elle se compose de:
    • quatre facultés :
      • théologie,
      • droit canon,
      • droit civil,
      • philosophie
    • quatre instituts :
      • l’Institut « Utriusque Iuris »,
      • l’Institut pastoral « Redemporis Hominis »,
      • l’Institut des Sciences religieuses « Ecclesia Mater »,
  • un Centre interdisciplinaire pour la formation permanente.
  • Université pontificale salésienne, fondée en 1940, 1600 étudiants. Elle comporte :
    • six facultés :
      • théologie,
      • sciences de l’éducation,
      • philosophie,
      • droit canon,
      • lettres chrétiennes et classiques ou institut supérieur de latinité
      • sciences de la communication sociale.
    • le Département de Pastorale pour les jeunes et de catéchèse
    • l’Institut supérieur de Sciences religieuses.
  • Université pontificale Saint-Thomas-d'Aquin, appelée aussi Angelicum, fondée en 1577 par les dominicains, 1600 étudiants. L’Angelicum est composée de :
    • quatre facultés:
      • théologie,
      • philosophie,
      • droit canon,
      • sciences sociales
    • deux instituts
      • l'institut « Mater Ecclesiae », institut de sciences religieuses destiné à la formation de catéchistes et de professeurs de religion,
      • l’Institut Saint-Thomas, consacré à l’étude des textes de ce docteur de l’Église.

Neuf institutsModifier

  • Institut Pontifical d’Archéologie Chrétienne, fondé par le pape Pie IX en 1925.
  • Institut biblique pontifical [PIB], sous la responsabilité des jésuites, fondé en 1909 par le pape Pie X.
  • Institut pontifical d’études arabes et d’islamologie [PISAI], géré par les Pères blancs, 250 étudiants.
  • Institut Pontifical Jean-Paul II pour les Études sur le Mariage et la Famille (Pontificio Istituto Giovanni Paolo II)
  • Institut Pontifical de Musique Sacrée, fondé par la pape Pie X en 1911, 100 étudiants.
  • Institut pontifical oriental [PIO], créé le 15 octobre 1917 par Benoît XV par le motu proprio Orientis Catholici, dirigé par les jésuites depuis 1922.
  • Institut de Patristique Augustunianum, dépend de l’ordre des Augustins, 160 étudiants.
  • Institut théologique Claretianum, confié à la Congrégation des Clarétains, 150 étudiants.
  • Académie Alphonsienne, Institut supérieur de théologie morale fondé en 1949 par les Rédemptoristes, 280 étudiants.

Deux athénéesModifier

Quatre facultés pontificales de théologieModifier

InternetModifier

Le Vatican possède, depuis 1995, son propre domaine de premier niveau «.va», et son propre site Internet : vatican.va comportant 110 000 pages d'après Google .

AnnexesModifier

BibliographieModifier

  • Anja Grebe, Vatican : tous les chefs-d'œuvre, Flammarion, Paris, 2014, 528 p. (ISBN 978-2081336353)
  • Le Vatican (avant-propos de Michael Collins, traduction Chantal Mirjaville), Géo, Paris, 2014 (éd. franç. mise à jour), 311 p. (ISBN 978-2-8104-1353-9)

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et référencesModifier

  1. Stéphane Ghez, documentaire « Au cœur du Vatican » sur France 3, 5 mars 2014, 4 min