Culture du Brésil

La culture du Brésil, pays d'Amérique du Sud, façade atlantique, désigne d'abord les pratiques culturelles observables de ses habitants (207 000 000, estimation 2017).

Étude de Candido Portinari pour la fresque A descoberta da terra (1941).

La tradition culturelle brésilienne est extrêmement riche et variée grâce à son fort métissage, notamment du point de vue musical (samba, bossa nova, forró, frevo…), chorégraphique (capoeira) et culinaire (churrasco, feijoada, caipirinha, guarana…), mais aussi sur le plan religieux (candomblé) et mythologique.

Peuples et languesModifier

TraditionsModifier

 
Cathédrale orthodoxe sur l'avenue Paulista.
 
Centre spirite à Valença.
 
Mère Stella de Oxóssi, Iyálorixá (prêtresse) de candomblé à Salvador (Bahia).
 
Ipê jaune (Tabebuia chrysotricha).
 
Jaguar.
 
Merle à ventre roux.

ReligionModifier

La religion dominante du Brésil depuis la conquête portugaise est le catholicisme. Le Brésil compte un très grand nombre d'édifices religieux et de congrégations catholiques, et est le premier pays catholique du monde par le nombre de ses croyants[1]. Mais l'influence catholique est en baisse avec la récente montée en force du protestantisme, de l'évangélisme, du pentecôtisme et d'autres mouvements religieux chrétiens proches de l'évangélisme américain. Ces mouvements ne cessent de gagner de nouveaux adhérents grâce notamment à un clientélisme prononcé (aide sociale aux habitants des favelas, publicité omniprésente...).

Le catholicisme est aussi affaibli au Brésil par une résurgence plus ou moins récente de l'animisme qui conduit de nombreux Brésiliens à se réclamer du catholicisme tout en pratiquant du candomble ou macumba (croyances animistes amenés d'Afrique par les esclaves et perpétuées par les descendants de ceux-ci et qui, dans leur forme actuelle, se rapprochent des cultes vaudous tels qu'ils sont pratiqués aux États-Unis). Ce mélange de cultes africains et européens est caractéristique de la culture brésilienne[2].

Religion Pourcentage
Catholicisme 61 %
Protestantisme 26 %
Sans religion 8 %
Autres religions 5 %
Religion au Brésil

SymbolesModifier

Folklore, mythesModifier

L'important folklore brésilien recèle d'innombrables mythes et légendes, véhiculés dans des contes.

Quelques sites internet proposent des aperçus[3],[4],[5],[6].

Ethnogenèse au Brésil[7],[8].

Contes brésiliensModifier

Les très nombreux contes brésiliens sont généralement issus des mélanges des populations africaine, portugaise (européenne), indienne, etc.

PratiquesModifier

Fêtes et festivalsModifier

SociétéModifier

Groupes humainsModifier

FamilleModifier

ÉducationModifier

DroitModifier

ÉtatModifier

Arts de la tableModifier

 
Baião de dois
 
Bife com ovo a cavalo

CuisineModifier

BoissonsModifier

SantéModifier

Activités physiquesModifier

Jeux populairesModifier

  • Pétéca
  • Jogo do Bicho, jeux illégaux sur les animaux
  • Entertainment in Brazil

SportModifier

CapoeiraModifier

La capoeira est un art martial afro-brésilien mais aussi une danse qui a ses racines dans les méthodes de combat et les danses des peuples africains du temps de l'esclavage au Brésil. Elle est accompagnée, le plus souvent, par des instruments, des chants et des frappements de mains.

Autres arts martiauxModifier

MédiaModifier

Presse écriteModifier

RadioModifier

TélévisionModifier


Internet (.br)Modifier

LittératureModifier

 
Carlos Drummond de Andrade, 1970.

ArtisanatModifier


Les savoir-faire liés à l’artisanat traditionnel relèvent (pour partie) du patrimoine culturel immatériel de l'humanité. On parle désormais de trésor humain vivant. Mais une grande partie des techniques artisanales ont régressé, ou disparu, dès le début de la colonisation, et plus encore avec la globalisation, sans qu'elles aient été suffisamment recensées et documentées.

ModeModifier

Arts populairesModifier

  • Les gerigonças, qu'on pourrait traduire par « bidules » ou « objets complexes dont on ignore le nom », sont les personnages miniatures en plâtre et animés par des mécanismes reliés à un moteur. Traités à la manière des crèches, ils illustrent la vie quotidienne au Brésil sur des tables en bois brut leur servant de scène. Leur créateur-inventeur s'appelait Molina et il est décédé en 1998.

Outre les gerigonças, on retrouve un autre phénomène très présent dans la culture au Brésil : les légendes.

  • La pichação est une forme de graffiti spécifique au Brésil et particulièrement à São Paulo. C'est un moyen d'expression de certains jeunes défavorisés qui vont jusqu'à recouvrir des immeubles entiers de leurs signatures et messages.

Arts visuelsModifier

DessinModifier

Peinture et sculptureModifier

De l'art précolombien, au style baroque de l'époque coloniale, succède au XIXe siècle un néo-classicisme bouleversé quelques décennies plus tard par l'art moderne.

PeintresModifier

 
L'écrivain Machado de Assis peint par Henrique Bernardelli (1905).

SculptureModifier

ArchitectureModifier

PhotographieModifier

Arts de spectacleModifier

MusiqueModifier

 
Repentista improvisant à la guitare

DanseModifier

ThéâtreModifier

CinémaModifier

Autres scènes : marionnettes, mime, pantomime, prestidigitationModifier

Les arts mineurs de scène, arts de la rue, arts forains, cirque, théâtre de rue, spectacles de rue, arts pluridisciplinaires, performances manquent encore de documentation pour le pays …

L'art de la marionnette au Brésil depuis le 16e siècle (site de l'Union internationale de la marionnette (UNIMA).

    • bonifrates, presepios de fala, mamulengo,
    • Olga Obry, Yolanda Fagundes, Darcy Penteado, Ilo Krugli, Mané Bernardo, Ana María Amaral, Álvaro Apocalypse, Hermilo Borba Filho, Felisberto Sabino da Costa, Magda Augusta Castanheira Modesto...
    • Teatro Infantil de Marionetes (TIM) (1954), Teatro de Marionetes Monteiro Lobato (1958), Teatro de Figuras, O Sacy, Teatro do Gesto (Théâtre du Geste), Teatro Ventoforte (Vent fort) (1974)...
    • Grupo A Carreta (La Charrette), Grupo Revisão (Révision), Mamulengo Só-Riso (1975), O Casulo (le Cocon) (1976), Giramundo, Teatro Lambe Lambe, Caixa do Elefante, Companhia Teatro Lumbra de Animação, XPTO...
  • Carnavals au Brésil (en)

AutresModifier

TourismeModifier

PatrimoineModifier

Liste du Patrimoine mondialModifier

Le programme Patrimoine mondial (UNESCO, 1971) a inscrit dans sa liste du Patrimoine mondial (au 12/01/2016) : Liste du patrimoine mondial au Brésil.

Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanitéModifier

Le programme Patrimoine culturel immatériel (UNESCO, 2003) a inscrit dans sa liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité (au 15/01/2016) :

Registre international Mémoire du mondeModifier

Le programme Mémoire du monde (UNESCO, 1992) a inscrit dans son registre international Mémoire du monde (au 15/01/2016) :

  • 2003 : La collection de l'Empereur: la photographie brésilienne et étrangère au XIXe siècle[25],
  • 2011 : Réseau d'information et de désinformation sur le régime militaire au Brésil (1964-1985)[26],
  • 2011 : Archives de la Compagnie néerlandaise des Indes Occidentales (Westindische Compagnie)[27],
  • 2013 : Archives architecturales d’Oscar Niemeyer[28],
  • 2014 : Guerre de la Triple-Alliance (Brésil - Uruguay)[29].

AnnexesModifier

BibliographieModifier

  • Alfredo Bosi, Culture brésilienne : une dialectique de la colonisation, L'Harmattan, 2000, 452 p. (ISBN 9782738488121)
  • Paul Claval, Le Brésil : entre exotisme et modernité : idées reçues sur un nouveau grand, le Cavalier bleu éd., Paris, 2014, 199 p. (ISBN 978-2-84670-538-7)
  • Richard Marin, Les Mots du Brésil, Presses universitaires du Mirail, Toulouse, 2011, 128 p. (ISBN 978-2-8107-0140-7)
  • Lamia Oualalou, Brésil : histoire, société, culture, la Découverte, Paris, 2009, 220 p. (ISBN 978-2-7071-5669-3)
  • (en) Jon S. Vincent, Culture and Customs of Brazil, Greenwood Publishing Group, Westport, Conn., 2003, 195 p. (ISBN 9780313304958)

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et référencesModifier

  1. (en) José Casanova, Public religions in the modern world, University of Chicago Press, 1994, p. 119-120
  2. (en) Brian Morris, Religion and anthropology: a critical introduction, Cambridge University Press, 2006, p. 222-231
  3. Pereira de Queiroz, Maria Isaura, « Mythes des paysans brésiliens », Revue Tiers Monde, Persée - Portail des revues scientifiques en SHS, vol. 15, no 57,‎ , p. 205–216 (DOI 10.3406/tiers.1974.1995, lire en ligne  , consulté le ).
  4. « Croyances et esprits brésiliens sur la lusosphère (1ère partie) · Global Voices en Français », sur Global Voices en Français, (consulté le ).
  5. « Mythologie brésilienne - Rameau - Ressources de la Bibliothèque nationale de France », sur data.bnf.fr (consulté le ).
  6. http://www.arara.fr/BBMITOLOGIA.html
  7. Kohler, Florent, « Du caboclo à l’indigène  : réflexions sur l’ethnogenèse au Brésil », sur revues.org, Journal de la Société des américanistes, Société des américanistes, (ISSN 0037-9174, consulté le ), p. 41–72.
  8. Laveleye, Didier de, « Syncrétisme afro-brésilien  : Vers une logique totémique ? », sur revues.org, Civilisations. Revue internationale d’anthropologie et de sciences humaines, Université Libre de Bruxelles, (ISSN 0009-8140, consulté le ), p. 27–52.
  9. http://www.americas-fr.com/actualites/prensa-brasil.html
  10. http://www.journauxmondiaux.com/Recherche_Journaux.asp?action=select&PaysChoix=313&Titre=%20,%20Br%E9sil
  11. « Kaira Cabañas : art brut et art moderne au Brésil / Centre Pompidou », sur centrepompidou.fr (consulté le ).
  12. « Marilena Pelosi / christian berst — art brut », sur christianberst.com (consulté le ).
  13. http://bresil.theatrotour.com/voyage/perso/index.php?idParent=&idEntite=10&idPage=28
  14. « Le théâtre contemporain brésilien », sur Editions Anacaona : littérature brésilienne, féminisme et diversité (consulté le ).
  15. http://presses-universitaires.univ-amu.fr/theatres-bresiliens
  16. http://imaf.cnrs.fr/IMG/pdf/fdp_le_the_a_tre_noir_bre_silien.pdf
  17. « UNESCO - Les expressions orales et graphiques des Wajapi », sur unesco.org (consulté le ).
  18. « UNESCO - La Samba de Roda de Recôncavo de Bahia », sur unesco.org (consulté le ).
  19. « UNESCO - Le musée vivant du Fandango », sur unesco.org (consulté le ).
  20. « UNESCO - L’appel à projets du Programme national du patrimoine immatériel », sur unesco.org (consulté le ).
  21. « UNESCO - Le Yaokwa, rituel du peuple Enawene Nawe pour le maintien de l’ordre social et cosmique », sur unesco.org (consulté le ).
  22. « UNESCO - Le frevo, arts du spectacle du Carnaval de Recife », sur unesco.org (consulté le ).
  23. « UNESCO - Le Círio de Nazaré (Le Cierge de Notre-Dame de Nazareth) à Belém, dans l’État du Pará », sur unesco.org (consulté le ).
  24. « UNESCO - Le cercle de capoeira », sur unesco.org (consulté le ).
  25. http://www.unesco.org/new/fr/communication-and-information/flagship-project-activities/memory-of-the-world/register/full-list-of-registered-heritage/registered-heritage-page-8/the-emperors-collection-foreign-and-brazilian-photography-in-the-xix-century/#c186914
  26. http://www.unesco.org/new/fr/communication-and-information/flagship-project-activities/memory-of-the-world/register/full-list-of-registered-heritage/registered-heritage-page-6/network-of-information-and-counter-information-on-the-military-regime-in-brazil-1964-1985/#c215227
  27. http://www.unesco.org/new/fr/communication-and-information/flagship-project-activities/memory-of-the-world/register/full-list-of-registered-heritage/registered-heritage-page-2/dutch-west-india-company-westindische-compagnie-archives/#c215081
  28. http://www.unesco.org/new/fr/communication-and-information/flagship-project-activities/memory-of-the-world/register/full-list-of-registered-heritage/registered-heritage-page-1/architectural-archive-of-oscar-niemeyer/
  29. http://www.unesco.org/new/fr/communication-and-information/flagship-project-activities/memory-of-the-world/register/full-list-of-registered-heritage/registered-heritage-page-8/the-war-of-the-triple-alliance-iconographic-and-cartographic-presentations/