Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cuesta (homonymie).

Les cuestas de Lorraine sont une série de cuestas présentes sur le territoire lorrain et gaumais, à cheval entre la Belgique et la France. L'une d'entre elles, dite « troisième cuesta », fait d'ailleurs office, en certains endroits, de frontière entre les deux pays.

Cuesta et butte témoin de Lorraine

Sommaire

DéfinitionModifier

Une cuesta, mot d'origine espagnole signifiant « côte », est une colline dont l’une des pentes a été rendue abrupte par l’érosion alors que l’autre forme un plateau légèrement incliné.

Situation géographiqueModifier

Les cuestas lorraines se trouvent au sud de la province de Luxembourg, en Belgique, ainsi qu'au nord du département français de Meurthe-et-Moselle et à l'est de celui de la Meuse. Elles s'étendent sur la région de la Lorraine belge, de la Gaume et de la Lorraine française.

Les cuestas lorrainesModifier

La Lorraine présente un relief particulier composé de plusieurs cuestas. Elles sont constituées d’un front, d’un fond, d’une crête et d’un revers. Elles sont séparées entre elles par des dépressions. Ces dernières sont bordées, d’un côté, par des versants abrupts au nord ou à l'est et, de l’autre côté, par des versants en pente douce au sud ou à l'ouest. Parmi ces cuestas figurent[1] :

 
Vue sur la vallée depuis la citadelle de Longwy, à l'extrémité est de la cuesta de la Chiers, située sur la partie abrupte de cette dernière.

Les rochesModifier

Le front correspond à une pente forte où l’on trouve les roches dures, le revers présentant une pente plus douce et plus longue où l’on trouve les roches tendres. Le fond est constitué de sable, de marne et d’argile. Le sol est constitué de roches sédimentaires de couleur jaune, qui donnent une pierre calcaire et sablonneuse. Celle-ci est due à l’accumulation des débris marins, car la Lorraine était autrefois recouverte d’eau.

De manière générale pour les cuestas belges, le front est exposé au nord, le revers au sud. C’est donc sur ce revers que se concentre la majorité de l’habitat.

Les trois cuestas correspondent, en partie, aux trois bandes forestières qui traversent la Lorraine. Ce relief est dû à la présence de formations résistantes et peu résistantes à l’érosion. Il se caractérise également par la présence de « buttes témoins », qui sont les témoignages de l’existence d’un plateau avant l’érosion de celui-ci par les rivières.

FormationModifier

Lors de la formation d'une cuesta, une zone qui se trouvait sous la mer émerge et commence à subir l’érosion par l’intermédiaire des cours d’eau qui coulent vers la mer suivant l’inclinaison du terrain. On trouve, dans cette zone, des roches dures et tendres. L’érosion est plus facile dans les zones où la roche est tendre. Ce qui provoque l’apparition de dépressions. Des rivières naissent dans ces dépressions et des affluents perpendiculaires apparaissent également. Les rivières continuent à éroder la vallée formant ainsi de manière nette un front (pente abrupte) et un revers (pente faible).

Curiosités et édifices historiquesModifier

 
Porte de France, au sein de la ville fortifiée de Longwy, sur la cuesta de la Chiers.

BibliographieModifier

Notes et référencesModifier

  1. « Le Mésozoïque de la Lorraine belge: un prisme transgressif mixte », sur Site internet de l'Université de Liège
  2. La macigno est un terme de géologie désignant une roche composée de quartz, de mica, d'argile et d'oxyde de fer réunis par un ciment calcaire http://artflx.uchicago.edu/cgi-bin/dicos/pubdico1look.pl?strippedhw=macigno&dicoid=LITTRE1872
  3. « La commune de Messancy et ses sections », sur Site internet du cercle d'histoire de Messancy
  4. « Toul, une ville moyenne lorraine dans un classique paysage de cuesta », sur Site de Geographica - Dans la Marge
  5. André Pierlot 2006, p. 54