Cryptomélane

minéral

Cryptomélane
Catégorie IV : oxydes et hydroxydes[1]
Image illustrative de l’article Cryptomélane
Général
Classe de Strunz
Classe de Dana
Formule chimique K(Mn4+,Mn2+)8O16
Identification
Couleur Gris acier à gris bleuâtre ; brun clair ou gris en lumière réfléchie
Classe cristalline et groupe d'espace Dipyramidale (4/m)
symboles H-M : (4/m)
I4/m (n° 87)
Système cristallin Tétragonal
Réseau de Bravais a = 9,956 Å,
b = 2,8705 ;Å,
c = 9,706 Å ; β = 90,95° ; Z = 1
Macle Macles développées sur (010) et (101), résultant en une maille pseudo-tétragonale.
Cassure Conchoïdale
Habitus Rare en cristaux subédriques, communément en masses compactes à grains fins, agrégats fibreux radiaux, colloformes en bande, ou botryoïdaux
Échelle de Mohs 6 – 6,5
Trait Noir brunâtre
Éclat Métallique à terne
Propriétés optiques
Transparence Opaque
Propriétés chimiques
Densité 4,17 – 4,41
Comportement chimique Ternit en noir grisâtre terne

Unités du SI & CNTP, sauf indication contraire.

Le cryptomélane est un minéral, oxyde de potassium et de manganèse de formule K(Mn4+,Mn2+)8O16.

En 1942, le nom cryptomélane a été proposé dans le cadre de travaux destinés à trier les minéraux oxyde de manganèse appelés psilomélane. Le cryptomélane a été identifié et défini sur la base d'études de cristallographie aux rayons X d'échantillons provenant de Tombstone en Arizona, Deming au Nouveau-Mexique, Mena en Arkansas et Philipsburg dans le Montana[2].

Le cryptomélane a été approuvé en 1982 par l'association internationale de minéralogie (IMA). Le topotype est le district de Tombstone, comté de Cochise en Arizona aux USA. Le nom vient des termes grecs pour "caché" et "noir", en référence à la confusion et à la difficulté de reconnaître les multiples minéraux oxyde de manganèse noirs appelés psilomélanes, nom donné collectivement au oxydes de manganèse durs[3],[4].

Il est d'occurrence assez commune dans les gisements de manganèse oxydés où il se trouve en remplacement et en remplissage de cavités dans des veines et des vugs. On le trouve en association avec la pyrolusite, la nsutite, la braunite, la chalcophanite, la manganite et plusieurs autres oxydes de manganèse[3].

RéférencesModifier

Liens externesModifier