Crue de référence

Une crue de référence ce sont les caractéristiques techniques de l'inondation provoquée par un cours d'eau qui permettent l'élaboration de mesures de prévention ou le dimensionnement d'un projet d'aménagement (dans ce dernier cas on évoque plutôt la crue de projet). La crue de référence est très souvent reliée à une crue historique notoire, parfois à des repères de crue. Son choix dépend du niveau de sécurité que l'on souhaite atteindre sur l'objectif à protéger. Elle se définit notamment par sa hauteur et sa durée de submersion, son débit de pointe, sa période de retour[1].

En France elle sert de base à l’élaboration des plans de prévention des risques d’inondation (PPRI) pour des habitations ; C'est alors au minimum la crue centennale. Pour la Seine à Paris, en 2011, la crue de référence est la crue de 1910. Pour le Doubs à Besançon, c'est aussi la crue de 1910 qui sert de référence[2].

Voir aussiModifier

RéférencesModifier

  1. Patrice Mériaux, Michel Lino et Paul Royet, Méthodologie de diagnostic des digues : appliquée aux levées de la Loire moyenne, Paris, Cemagref Éditions, , 225 p. (ISBN 2-85362-524-9), p. 182
  2. Michel Lang et Denis Cœur, Les inondations remarquables en France : Inventaire 2011 pour la directive inondation, Versailles, Éditions Quæ, , 511 p. (ISBN 978-2-7592-2260-5 et 2-7592-2260-8, lire en ligne), p. 29-30