Croûte

page d'homonymie d'un projet Wikimédia

Sur les autres projets Wikimedia :

Le terme croûte ou croute peut désigner :

  • les couches solides superficielles d'un corps céleste différencié, la croûte, notamment la croûte terrestre ;
  • en médecine, le caillot de fibrine qui survient lors du processus de coagulation sanguine ;
  • l'enveloppe de certains fromages ;
  • la croûte aux morilles, un plat ;
  • la croûte aux champignons, un plat ;
  • en biologie, une croûte désigne certains organismes (bactéries, algues, lichens) dits « encroûtants » car ils forment des croûtes qui adhèrent à leur support (roche, écorce...). Certains sont en outre « calcifiants », ce qui fait qu'ils laissent après leur mort une couche de roche biogénique (c'est-à-dire d'origine vivante) ;
  • en architecture, une croûte désigne une accumulation de matériaux en une ou plusieurs couches superficielles cohérentes qui adhèrent plus ou moins fortement à la pierre. Elle se distingue de l'encroûtement, couches cohérentes toujours adhérentes au substrat (par exemple le calcin, le sulfin appelé aussi « croûte noire »). Le terme encroûtement est préféré à croûte quand l’accumulation résulte clairement d’un processus de percolation suivi de précipitation[1]
  • en jargon de peinture, on appelle péjorativement « croûte » un vieux tableau sans valeur, dont la peinture est durcie et abîmée ; en langage familier par synecdoque, toute peinture sans valeur[2].

Notes et référencesModifier

  1. Véronique Vergès-Belmin, Glossaire illustré sur les formes d’altération de la pierre, ICOMOS, , p. 42
  2. André Béguin, Dictionnaire technique de la peinture, (1re éd. 1990), p. 212.

Voir aussiModifier