Ouvrir le menu principal

Critérium international 2011

Critérium international 2011
Criterium International 2011.png
Généralités
Course
80e Critérium international
Compétition
Étapes
3
Date
Distance
281 km
Pays
Lieu de départ
Lieu d'arrivée
Pays traversé(s)
Coureurs au départ
123
Coureurs à l'arrivée
101
Résultats
Vainqueur
Classement par points
Meilleur grimpeur
Meilleur jeune
Meilleure équipe

La 80e édition de la course cycliste à étapes du Critérium international s'est déroulé les 26 et 27 mars 2011. L'épreuve fait partie de l'UCI Europe Tour 2011. La victoire est revenue au Luxembourgeois Fränk Schleck (Team Leopard-Trek), vainqueur de la 1re étape. Il devance le Biélorusse Vasil Kiryienka (Movistar) et l'Estonien Rein Taaramäe (Cofidis).

PrésentationModifier

ParcoursModifier

Le parcours est sensiblement le même qu'en 2010, avec une arrivée au sommet du col de l'Ospedale le samedi, une étape autour de Porto-Vecchio le dimanche matin et un contre-la-montre de 7 km dans les rues de Porto-Vecchio le dimanche après-midi[1],[2].

ParticipantsModifier

ÉquipesModifier

16 équipes participent à ce Citérium international :

FavorisModifier

Pierrick Fédrigo (FDJ) tentera de conserver son titre, mais devra composer notamment avec le quintuple vainqueur du Critérium international, l'Allemand Jens Voigt (Team Leopard-Trek) (1999, 2004, 2007, 2008, 2009) de retour cette année, accompagné notamment par Andy et Fränk Schleck, ainsi que par le Belge Maxime Monfort. L'Allemand Andreas Klöden (Team RadioShack) est un sérieux prétendant à la victoire finale, assisté de son coéquipier Tiago Machado, 3e en 2010, ainsi que l'Espagnol Samuel Sánchez (Euskaltel-Euskadi), l'Australien Michael Rogers et le Britannique Bradley Wiggins (Team Sky). Le Français Jean-Christophe Péraud (AG2R La Mondiale) et l'Estonien Rein Taaramäe (Cofidis), en forme sur le récent Paris-Nice sont présents, de même que le Canadien Ryder Hesjedal (Garmin-Cervélo), le Kazakh Alexandre Vinokourov (Astana) et le Français Jérôme Coppel (Saur-Sojasun)[2].

Plusieurs spécialistes du contre-la-montre seront présents. On rétrouvera ainsi Alex Dowsett (Team Sky), David Millar, David Zabriskie (Garmin-Cervélo), José Iván Gutiérrez (Movistar) et Tony Gallopin (Cofidis).

ÉtapesModifier

Récit de la courseModifier

1re étapeModifier

Le début d'étape est plutôt vallonné, avec notamment 2 sprints intermédiaires (km 25 et 56,5) et 2 ascensions répertoriées, la côte de Roccapina (3 km à 3,8 %) et la Côte d’Orasi (3,4 km à 5,8 %), dont les sommets sont aux km 36 et 46,5. Après le col de Celaccia (9,5 km à 5,8 %), dont le sommet est au km 82, les coureurs devront emprunter une descente d'une dizaine de km relativement peu sèche, avant d'enchainer le col de Saint-Eustache (11 km de montée à 5,4 %) et la côte d'Aullène (3,1 km à 4.2 %), dont les sommets sont aux km 102,5 et 114.5, une vingtaine de km avec quelques montées non-répertoriées, une descente d'une quinzaine de km et le col de Bacinu (10 km à 4,5 %). Après le sommet (km 156,5), le parcours passe par une longue descente puis de longs faux plats descendants, pour aller chercher le 3e sprint intermédiaire (km 180,5) et, surtout, le col de l'Ospedale (14,3 km à 6,2 %), en haut duquel sera jugée l'arrivée, après 198 km de course depuis Porto-Vecchio.

Michael Rogers (Team Sky) est non-partant. De nombreuses attaques ont lieues, en vain. Le 1er sprint intermédiaire est remporté par Jens Voigt (Team Leopard-Trek) devantMathieu Drujon (BigMat-Auber 93) et Cédric Pineau (FDJ). Yukihiro Doi (Skil-Shimano) passe en tête au sommet de la côte de Roccapina, devançant Jesús Herrada (Movistar) et Renaud Dion (Bretagne-Schuller). Les attaques reprennent de plus belle, mais la présence de coureurs comme Alexandre Vinokourov (Astana) et Voigt provoque à chaque fois la réaction du peloton. Pim Ligthart (Vacansoleil-DCM), lui, prend la 1re place au sommet de la Côte d’Orasi, en devançant Simon Geschke (Skil-Shimano) et Fredrik Kessiakoff (Astana). Arnold Jeannesson (FDJ) remporte le 2e sprint intermédiaire devant Thomas Bonnin (Skil-Shimano) et Ligthart. Au km 60, Dimitri Champion (AG2R La Mondiale), Julien Fouchard (Cofidis), Cédric Pineau, Pim Ligthart, Thomas Bonnin et Renaud Dion s'échappent. Ils prennent rapidement du champ, l'écart avec le peloton étant de 2 min 15 s au km 72 et d'un maximum de 6 min au km 80. Dion devance Ligthart et Bonnin au sommet du Col de Celaccia, tandis que le peloton pointe à 5 min 30 s, avant que Ligthart ne passe en tête au Col de St-Eustache devant Dion et Pineau.

Au km 112, Jens Voigt s'extirpe du peloton. Au sommet de la Côte d’Aullene, où le trio de tête est le même qu'au col précédent, les hommes de tête ont 1 min 25 s d'avance sur Voigt et 2 min 10 s sur le peloton. Voigt rejoint la tête de course au km 125. Au km 140, l'Allemand attaque, seulement suivi par Dimitri Champion, qu'il lâche dans le Col de Bacinu. Au sommet, il possède une avance de 1 min 40 s sur Champion, de 2 min 30 s sur Ligthart et de 2 min 40 s sur le peloton. Voigt remporte également le 3e sprint intermédiaire, devançant de 1 min 50 s un groupe de 18 coureurs, comprenant notamment Bradley Wiggins (Team Sky), Rein Taaramäe (Cofidis), Jérôme Coppel (Saur-Sojasun) et Alexandre Vinokourov. Voigt est finalement repris dès les premières pentes de l'ascension finale par un peloton à nouveau consistant et mené par les Saur-Sojasun.

Puis, Rémy Di Grégorio (Astana) sort du peloton. Il parvient à prendre rapidement près de 30 s d'avance, tandis qu'Anthony Roux (FDJ) est un temps intercalé, mais est repris à 9 km de l'arrivée. Andy Schleck (Team Leopard-Trek) attaque alors, suivi par Alexandre Vinokourov, mais le duo se relève rapidement. Le Luxembourgeois relance, suivi par Rein Taaramäe et David Arroyo (Movistar). Mais, Jérôme Coppel parvient à faire recoller le peloton. Puis, c'est au tour de Fränk Schleck (Team Leopard-Trek) d'attaquer, accompagné seulement par Taaramäe. Ils prennent rapidement quelques dizaines de mètres sur le groupe des favoris, duquel Coppel est lâché.

Le duo prenant de plus en plus de champ, Alexandre Geniez (Skil-Shimano) attaque. Ce qui fait réagir le groupe de favoris. Vasil Kiryienka (Movistar) s'extirpe de ce groupe, et rejoint même le duo de tête, tandis que son coéquipier David López García et Samuel Sánchez (Euskaltel-Euskadi) reprennent le Français. Les poursuivants collaborent bien, jusqu'à ce que Geniez attaque, faisant craquer le champion olympique. Devant, Schleck part seul, à moins de 3 km du sommet. Il remporte l'étape, s'emparant ainsi des maillots jaune et vert. Il s'impose 16 s devant Kiryienka et 22 s devant Taaramäe. Geniez et Lopez Garcia, eux, résistent de peu au groupe de favoris, qui reprend et lâche Sanchez. Andy Schleck est 10e.

Résultats
Coureur Pays Équipe Temps
1 Fränk Schleck   Luxembourg Team Leopard-Trek en 5 h 21 min 02 s
2 Vasil Kiryienka   Biélorussie Movistar + 16 s
3 Rein Taaramäe   Estonie Cofidis 22 s
4 David López García   Espagne Movistar 58 s
5 Alexandre Geniez   France Skil-Shimano 1 min 00 s
Classement général
Coureur Pays Équipe Temps
1 Fränk Schleck      Luxembourg Team Leopard-Trek en 5 h 20 min 52 s
2 Vasil Kiryienka   Biélorussie Movistar + 20 s
3 Rein Taaramäe     Estonie Cofidis 28 s
4 David López García   Espagne Movistar 1 min 08 s
5 Alexandre Geniez   France Skil-Shimano 1 min 10 s

2e étapeModifier

Cette 2e étape est une boucle autour de Porto-Vecchio légèrement vallonnée, avec la côte de Pagliaggiolo (3 km de montée à 3 %), dont le sommet est au km 23, un sprint intermédiaire (km 34) et un final en faux plat montant.

Résultats
Coureur Pays Équipe Temps
1 Simon Geschke   Allemagne Skil-Shimano en 1 h 43 min 10 s
2 Murilo Fischer   Brésil Garmin-Cervélo + m.t.
3 Laurent Mangel   France Saur-Sojasun m.t.
4 Florian Vachon   France Bretagne-Schuller m.t.
5 Arnaud Molmy   France Big Mat-Auber 93 m.t.
Classement général
Coureur Pays Équipe Temps
1 Fränk Schleck      Luxembourg Team Leopard-Trek en 7 h 04 min 02 s
2 Vasil Kiryienka   Biélorussie Movistar + 20 s
3 Rein Taaramäe     Estonie Cofidis 28 s
4 David López García   Espagne Movistar 1 min 08 s
5 Alexandre Geniez   France Skil-Shimano 1 min 10 s

3e étapeModifier

Cette 3e étape est un contre-la-montre de 7 km, dans les rues de Porto-Vecchio, plat, avec le chrono intermédiaire au km 4, précédé d'une très légère montée et suivi d'une très légère descente.

Résultats
Coureur Pays Équipe Temps
1 Andreas Klöden   Allemagne Team RadioShack en 8 min 47 s
2 Bradley Wiggins   Royaume-Uni Team Sky + 4 s
3 Jakob Fuglsang   Danemark Team Leopard-Trek 10 s
4 David Zabriskie   États-Unis Garmin-Cervélo 14 s
5 Andrew Talansky   États-Unis Garmin-Cervélo 15 s
Classement général
Coureur Pays Équipe Temps
1 Fränk Schleck     Luxembourg Team Leopard-Trek en 7 h 13 min 12 s
2 Vasil Kiryienka     Biélorussie Movistar + 13 s
3 Rein Taaramäe     Estonie Cofidis 30 s
4 Alexandre Geniez   France Skil-Shimano 1 min 14 s
5 Tiago Machado   Portugal Team RadioShack 1 min 15 s

Classements finalsModifier

Classement généralModifier

Cycliste Pays Équipe Temps
1 Fränk Schleck     Luxembourg Team Leopard-Trek en 7 h 13 min 12 s
2 Vasil Kiryienka     Biélorussie Movistar + 13 s
3 Rein Taaramäe     Estonie Cofidis 30 s
4 Alexandre Geniez   France Skil-Shimano 1 min 14 s
5 Tiago Machado   Portugal Team RadioShack 1 min 15 s
6 Jean-Christophe Péraud   France AG2R La Mondiale 1 min 16 s
7 Ryder Hesjedal   Canada Garmin-Cervélo 1 min 19 s
8 Pierrick Fédrigo   France FDJ 1 min 23 s
9 David López García   Espagne Movistar 1 min 25 s
10 Sergueï Lagoutine   Ouzbékistan Vacansoleil-DCM 1 min 25 s

Classements annexesModifier

Classement par pointsModifier

Cycliste Équipe Points
1   Vasil Kiryienka   Movistar 16
2   Fränk Schleck   Team Leopard-Trek 15
3   Andreas Klöden Team RadioShack 15

Classement du meilleur grimpeurModifier

Cycliste Équipe Points
1   Pim Ligthart   Vacansoleil-DCM 24
2   Renaud Dion Bretagne-Schuller 16
3   Yukihiro Doi Skil-Shimano 12

Classement du meilleur jeuneModifier

Cycliste Équipe Temps
1   Rein Taaramäe   Cofidis en 7 h 13 min 42 s
2   Alexandre Geniez Skil-Shimano + 44 s
3   Cyril Gautier Europcar + 1 min 08 s

Classement par équipesModifier

Équipe Pays Temps
1 Movistar   Espagne en 21 h 42 min 35 s
2 Team Leopard-Trek   Luxembourg + 4 min 55 s
3 Garmin-Cervélo   États-Unis + 5 min 10 s

Évolution des classementsModifier

Étape Vainqueur Classement général
Classement par points
Classement de la montagne
Classement du meilleur jeune
Classement par équipes
1 Fränk Schleck Fränk Schleck Fränk Schleck Pim Ligthart Rein Taaramäe Movistar
2 Simon Geschke
3 Andreas Klöden Vasil Kiryienka
Classement final Fränk Schleck Vasil Kiryienka Pim Ligthart Rein Taaramäe Movistar

Notes et référencesModifier

  1. « Le parcours dévoilé », sur cyclismactu.net,
  2. a et b « La Corse a ses codes », sur velochrono.fr,

Lien externeModifier