Ouvrir le menu principal

Cristal Union
logo de Cristal Union
Logotype de Cristal Union

Création 2000 (fusion des sucreries d'Arcis, de Bazancourt, Corbeilles et Eclaron)
Dates clés 2005 (acquisition de la société DEULEP)
Siège social Villette-sur-Aube
Drapeau de France France
Direction Alain Commissaire, directeur général - Olivier DE BOHAN, Président du Conseil d'Administration
Activité Agroalimentaire
Produits sucre, éthanol
Filiales Daddy, Erstein
Effectif 2 200 (2012)
SIREN 421343369Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web www.cristal-union.fr

Chiffre d'affaires 1,771 milliard € (2017-2018)
Résultat net 49 millions € (Résultat net part du Groupe) (2017-2018)[1] - 132,6 millions € (Résultat net part du Groupe) (2015-2017)

Cristal Union est une entreprise coopérative sucrière française née en 2000, de la fusion des sucreries d'Arcis, de Bazancourt, Corbeilles et Eclaron.

Sommaire

HistoriqueModifier

En janvier 2000, les coopératives d'Arcis, Bazancourt, Corbeilles et Eclaron décident de fusionner leurs structures au sein d'une même entreprise. Ces coopératives fondatrices créent ainsi le groupe Cristal Union, en mettant en commun leur personnel et leurs actifs industriels et financiers, afin d'optimiser leur organisation industrielle et de répondre aux évolutions du marché du sucre et de l'alcool, face à l'émergence de groupes concurrents à l'échelle européenne.

En 2005, Cristal Union fait l'acquisition de la société DEULEP, « Distilleries, Entrepôts et Usines de Languedoc et Provence » qui a pour principales activités le stockage et le négoce d'alcool vinique, la distillation, rectification et déshydratation d'alcools, ainsi qu'en 2007 de la Distillerie Jean Goyard, spécialiste de la distillation des coproduits viniques et du recyclage des matières issues du vignoble champenois (90 % des sous-produits du vignoble champenois). Avec ces opérations de croissance externe, le Groupe Cristal Union élargit son dispositif de production et de distribution d'éthanol et d'alcools issus de la transformation de produits agricoles français (betteraves – céréales – vins).

En 2007, Cristal Union fusionne avec la Sucrerie et Raffinerie d'Erstein[2]. En 2012, le groupe s'élargit en intégrant La Vermandoise[3],[4] et la sucrerie de Bourdon[5]. En 2015, l'entreprise s'associe à Global Bioenergies pour créer IBN-One, coentreprise dédiée à la production d'isobutène biosourcé, avec le projet d'avoir une usine fonctionnelle en 2018[6].

En juillet 2015, peu de temps avant la fin des quotas sur le sucre de l'Union européenne, Cristal Union acquiert la participation de 51 % qu'il ne détenait pas dans Eridania, une entreprise sucrière italienne, ayant acquis 49 % restants en 2011[7].

L'entreprise est condamnée à 100 000 euros d'amende en mars 2019 pour avoir négligé certaines règles de sécurité. Deux ouvriers cordistes de 23 et 33 ans étaient morts ensevelis sous 3000 tonnes de sucre, lors d’une opération de nettoyage dans les silos du site agro-industriel de Bazancourt[8]. La marque de sucre Daddy, propriété de Cristal Union, est alors ciblée par une campagne de boycott[9].

En avril 2019, dans un contexte de fin des quotas du sucre entraînant une baisse des prix, l'entreprise annonce un plan de restructuration : les sites de Bourdon (Puy-de-Dôme) et de Toury (Eure-et-Loir) sont voués à la fermeture[10], tandis que celui d'Erstein (Bas-Rhin) risque de perdre 70 emplois[11].

Les différents sites de l'entrepriseModifier

Le siège social de Cristal Union se trouve à Villette-sur-Aube, près d'Arcis-sur-Aube.

En plus du site de Villette-sur-Aube dans l'Aube, l'entreprise possède neuf sites de production en France, dont un au sud de la Loire :

Le poids industriel du groupe représentait, avant l'acquisition des quatre sucreries de La Vermandoise, la transformation de 25 % des betteraves sucrières françaises sur plus de 85 000 hectares de surfaces emblavées. En 2012, le groupe devient 5e sucrier européen, 2e sucrier français et no 1 sur le marché du sucre industriel en France. Il représente plus de 9000 planteurs au travers de plusieurs coopératives agricoles.

ProduitsModifier

  • le sucre à destination de l’industrie et de la bouche – marques : Daddy et Erstein
  • l’alcool et l’éthanol (carburation, industrie, parfumerie, cosmétiques, alimentaire, spiritueux)
  • les produits naturels et antioxydants à haute valeur ajoutée pour l'industrie pharmaceutique, nutraceutique, les compléments alimentaires et les produits œnologiques
  • les produits déshydratés pour l'alimentation animale

Principaux concurrents en FranceModifier

Notes et référencesModifier

Lien externeModifier