Crise bouddhiste

Crise bouddhiste
Image dans Infobox.
Moine s'immolant par le feu
Histoire
Fondation
Mai - novembre 1963
Origine
Interdiction ordonné par le président Ngô Đình Diệm d'organiser des célébrations de fêtes bouddhistes et d'utiliser le drapeau religieux
Cadre
Type

La crise bouddhiste (en vietnamien : Biến cố Phật giáo) est une période de tension politique et religieuse au Sud-Vietnam située entre mai et , caractérisée par une série d'actes de répression du gouvernement sud-vietnamien, dont le président, Ngô Đình Diệm, est catholique, proche des États-Unis, et une campagne de résistance civile, menée principalement par les moines bouddhistes, dont Thích Trí Quang était l'un des principales figures.

La crise a été précipitée le par des tirs qui ont causé la mort de neuf civils (en) non armés qui protestaient à Hué contre l'interdiction d'arborer le drapeau bouddhiste lors des fêtes de Vesak. La crise s'est terminée en novembre 1963 par un coup d'État mené par l'armée de la république du Vietnam et l'Arrestation et assassinat de Ngô Đình Diệm le .

BibliographieModifier

  • Ngo-Dinh Quynh, Ngo-Dinh Le Quyen et Jacqueline Willemetz, La République du Viet-Nam et les Ngo-Dinh : Suivi des mémoires posthumes de Madame Ngô-Ðình Nhu, Paris, , 62-69 p. (ISBN 978-2-343-01614-6)