Crash du vol Bruxelles-Léopoldville

Crash du vol Bruxelles-Léopoldville de 1958
Un Douglas DC-7 identique à celui impliqué dans l'accident.
Un Douglas DC-7 identique à celui impliqué dans l'accident.
Caractéristiques de l'accident
Date
SiteDrapeau du Maroc Aéroport de Casablanca-Anfa
Coordonnées 33° 33′ 25″ nord, 7° 39′ 38″ ouest
Caractéristiques de l'appareil
Type d'appareilDouglas DC-7
CompagnieSabena
No  d'identificationOO-SFA
Lieu d'origineBruxelles via Lisbonne
Lieu de destinationLéopoldville
PhaseAtterrissage
Passagers56
Équipage9
Morts61
Blessés4
Survivants4

Géolocalisation sur la carte : Maroc
(Voir situation sur carte : Maroc)
Crash du vol Bruxelles-Léopoldville de 1958

Le crash du vol Bruxelles-Léopoldville désigne un accident aérien survenu le près de l'aéroport de Casablanca-Anfa, au Maroc lorsqu'un Douglas DC-7 de la compagnie aérienne belge Sabena immatriculé OO-SFA, s'écrasa à l'atterrissage à la suite d'un défaut moteur.

L'accident fit 61 morts et était, à l'époque, le crash le plus meurtrier d'un appareil de la Sabena.

ContexteModifier

Le vol s'effectuait entre l'aéroport de Melsbroek (nom donné de l'époque de l’aéroport actuel, à Bruxelles) et l'aéroport Ndjili de Léopoldville (nom de l'époque de l’actuelle ville de Kinshasa, au Congo, alors colonie belge). Il comportait une escale à l'aéroport de Lisbonne-Portela, au Portugal[1].

L'accidentModifier

Après son escale à Lisbonne, l'appareil rencontra des problèmes moteurs et tenta de se poser d'urgence à l'aéroport de Casablanca-Anfa où l'accident se produisit lors de la phase d'atterrissage.

BilanModifier

Sur les 56 passagers et 9 membres d'équipage, 4 personnes survécurent[2].

CausesModifier

Notes et référencesModifier