Crédit maritime

Crédit maritime
logo de Crédit maritime
Logo du Crédit maritime

Création 1906
Dates clés 2008 : achat par la Banque populaire devenue BPCE Caisses d’épargne Banque populaire en 2009
Forme juridique Société anonyme (SA), union d’économie sociale (UES) à conseil d'administration
Slogan « Le Littoral a sa banque »
Siège social 24, rue du Rocher
Paris 8e
Drapeau de France France
Direction Christian Le Seac'h
Actionnaires BPCEVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité Finance
Produits Banque et assurances
Société mère BPCE Caisses d’épargne Banque populaire
Filiales Caisse Atlantique, Caisse Bretagne Normandie, Caisse du Sud-Ouest, Caisse Méditerranée, Caisse Nord, Caisse Outre-mer
Site web www.creditmaritime.frVoir et modifier les données sur Wikidata

Le Crédit maritime est une banque française présente sur tout le littoral français aussi bien en métropole que dans les territoires d'outre-mer. Depuis 2003 il est affilié à la Banque populaire puis de BPCE Caisses d’épargne Banque populaire en 2009.

HistoriqueModifier

Le Crédit maritime trouve son origine dans une loi du , par la suite remodelée par divers textes légaux et réglementaires. Auparavant, dès 1904, les pêcheurs du sud du Finistère avaient commencé à organiser un crédit maritime pour tenter de faire face à la crise de la sardine, particulièrement dans les ports du Pays bigouden[1].

Dès 1913, le législateur lui a assigné la mission de faciliter les activités liées à la pêche et à la conchyliculture, se faisant l’écho de la volonté des artisans de financer dans un esprit de solidarité le secteur de la pêche et des cultures marines.

Au fil du temps, ses activités bancaires se sont développées au service de l’ensemble de la filière, et notamment des coopératives maritimes, des associations et des mutuelles, pour devenir un banquier de plein exercice pour tous les acteurs de l’économie du littoral, et un acteur lui-même incontournable de la vie économique des villes portuaires.[réf. nécessaire]

Siégeant au sein de la Coopération Maritime, qui regroupe l’ensemble des mutuelles d’assurance, des coopératives et des établissements du Crédit maritime, il est un relais privilégié de la politique des pêches. À ce titre, il est l’unique financeur à taux bonifiés des investissements réalisés dans le cadre des circulaires interministérielles.[réf. nécessaire]

Devenu une banque à part entière, il finance également la plaisance et l’hôtellerie de plein air, et plus généralement l’économie du littoral.[réf. nécessaire]

Il s’est affilié à la Banque fédérale des Banques populaires (BFBP) le , et a décidé le de l’adossement des caisses régionales de Crédit maritime aux Banques populaires régionales de leur territoire. BPCE Caisses d’épargne Banque populaire, nouvel organe central créé par la loi n° 2009-715 du s’est substitué à la BFBP.

Identité visuelle (logo)Modifier

OrganisationModifier

Six caisses régionalesModifier

• Cinq en métropole, couvrant les départements littoraux, et une en Outre Mer, couvrant les départements de Guadeloupe, Martinique et Réunion.

• Un GIE de traitement administratif, le GIE Crédit maritime Grand Ouest, situé à Quimper.

La Société Centrale de Crédit maritimeModifier

C'est la structure faîtière du Groupe, interface vis-à-vis de BPCE. À ce titre, elle coordonne les chantiers nationaux, effectue le reporting du Groupe et gère les relations institutionnelles.

La Fédération Nationale du Crédit maritimeModifier

Elle assure la représentation politique du réseau, la politique sociale (Convention Collective), et la formation des Administrateurs des Caisses Régionales.

Notes et référencesModifier

  1. Claude Geslin, Le syndicalisme ouvrier en Bretagne avant 1914, "Le Mouvement social : bulletin trimestriel de l'Institut français d'histoire sociale", avril 1984, consultable https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k56210662/f54.image.r=Tudy.langFR

AnnexesModifier

Article connexeModifier

Banque populaire Grand Ouest

Liens externesModifier