Ouvrir le menu principal

Courson-les-Carrières

commune française du département de l'Yonne

Courson-les-Carrières
Courson-les-Carrières
La mairie de Courson-les-Carrières.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Yonne
Arrondissement Auxerre
Canton Vincelles
Intercommunalité Communauté de communes de Puisaye-Forterre
Maire
Mandat
Jean-Claude Denos
2014-2020
Code postal 89560
Code commune 89125
Démographie
Gentilé Coursonnais
Population
municipale
935 hab. (2016 en augmentation de 9,36 % par rapport à 2011)
Densité 27 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 36′ 55″ nord, 3° 30′ 03″ est
Altitude Min. 188 m
Max. 345 m
Superficie 34,16 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Courson-les-Carrières

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Courson-les-Carrières

Courson-les-Carrières est une commune française située dans le département de l'Yonne et la région Bourgogne-Franche-Comté. C'était le siège de la communauté de communes de Forterre avant que celle-ci ne fusionne au sein de la communauté de communes de Forterre - Val d'Yonne.

Sommaire

GéographieModifier

La commune se situe à 23 km au sud de la préfecture du département : Auxerre.

Communes limitrophesModifier

HistoireModifier

En 596 le règlement de saint Aunaire, 18e évêque d'Auxerre (572-605), inclut Courçon dans les trente principales paroisses du diocèse[1].

Le bourg abrite les restes d'un château féodal qui appartenait aux comtes de Nevers et d'Auxerre.

C'est à Courson-les-Carrières que Pierre II de Courtenay reçut en 1216, les ambassadeurs qui lui apportaient la couronne impériale de Constantinople.

Politique et administrationModifier

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
         
mars 2001 en cours Jean-Claude Denos[2] DVD Conseiller général (2004-2011)

Population et sociétéModifier

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[4].

En 2016, la commune comptait 935 habitants[Note 1], en augmentation de 9,36 % par rapport à 2011 (Yonne : -0,56 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 1161 0981 1991 1961 5091 5251 5861 5111 552
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 4151 4181 3711 4281 3291 2751 3651 2041 111
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 0691 079994835768796820797732
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
671757701682716788853855935
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique
 

EnseignementModifier

Depuis 2008, Courson-les-Carrières dispose d'une nouvelle école maternelle. Il y a aussi trouver une école primaire, ainsi que le collège Jean-Roch-Coignet. De plus, depuis 1998, l'école de musique de Courson permet à l'ensemble des musiciens de la commune de progresser et de jouer en public.

Vie associativeModifier

Il existe des associations culturelles ou sportives : ASF (association sportive de football), Judo Club Coursonnais, Badminton, la clique, loisirs créatifs ou encore Escapade.

JumelagesModifier

Le village de Courson-les-Carrières n'est jumelé avec aucune ville ou village. Notons toutefois que le pays imaginaire du Groland de l'émission de télévision éponyme inclut un village de ce nom.

ÉconomieModifier

Culture et patrimoineModifier

Lieux et monumentsModifier

  • Le château de Courson-les-Carrières.
  • Le lavoir.
  • La fontaine de la Place du Château.
  • Les carrières souterraines.
  • L'église.

CultureModifier

Courson-les-Carrières tient son nom du duc de Courson et sa spécialité la taille de pierre. Les tailleurs de pierre de Courson ont fait la réputation de ce petit village de l'Yonne. Les pierres de Courson ont servi à édifier de grands bâtiments et des œuvres d'arts. De nombreux peintres comme l'espagnol Miguel García Vivancos se sont servis du cadre local pour peindre leurs toiles.

Personnalités liées à la communeModifier

  • Pierre de Courson. Conseiller du comte Gui de Nevers depuis 1171 puis du comte Pierre de Courtenay, il est de ce fait l'objet de vives critiques de la part de la Gesta episcoporum Autissiodorensis. On lui reproche sa basse extraction. Il vit en 1194. Il aurait vendu Coulanges-sur-Yonne au comte. Epoux de "A.". Elle vit en 1205[7].
  • Gilles de Courson. En 1314, il participe à la Ligue nobiliaire qui s'oppose à Philippe le Bel. Son sceau est un lion à la tête accostée de cinq croissants et à la queue accompagnée d'une coquille. EN 1319, le bailli de Sens doit procéder à son arrestation, car il a enlevé dans les bras de sa mère le fils de Drouin d'Auxerre, et l'a envoyé hors du royaume.
  • Auguste Dusautoy, tailleur de Napoléon III, fondateur d'un asile dans son village natal de Courson en 1863 et conseiller général du canton de Courson entre 1864 et 1871.
  • Jules Valton (1867 - décès en année inconnue), skipper français et médaillé olympique, est né dans la commune.
  • Henri Jobier (1879 - 1930), escrimeur français et champion olympique, est né dans la commune.

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

RéférencesModifier

  1. Jean Lebeuf (abbé), Mémoires concernant l’histoire ecclésiastique et civile d’Auxerre..., vol. 1, Auxerre, Perriquet, , 886 p. (lire en ligne), p. 116.
  2. Conseil général de l’Yonne, Ma Commune, consulté le 17 décembre 2013.
  3. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  4. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  7. Etienne Meunier. Les chevaliers de Courson, de Corcon, de Curcione, de Corcon. Cahiers généalogiques de l'Yonne, tome XXIII, 2017, pp. 115-118.

AnnexeModifier

Articles connexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Voir la catégorie : Courson-les-Carrières.

Liens externesModifier