Course de côte du Mont-Dore

La Course de côte du Mont-Dore, ou Course de côte du Mont Dore / Chambon-sur-Lac, est une compétition automobile internationale disputée dans le département du Puy-de-Dôme (région Auvergne), au pied du Puy de Sancy sur trois journées peu avant la mi-août. Elle est réservée à des véhicules de tourisme, de production, ainsi qu'à des prototypes et à des monoplaces.

Le Mont-Dore.
Le lac Chambon, et le col de la Croix Saint-Robert (versant est).
Le col de la Croix-Saint-Robert, à 1 451 m d'altitude.

HistoireModifier

Elle fut imaginée et créée par Claude Souchal, avec l'aide de Pierre About, rédacteur en chef du département automobile au quotidien L’Équipe.

Le parcours s'effectue entre Moneaux (près de l'ancienne station de sports d'hiver Chambon-des-Neiges sur le domaine du Sancy), et le col de la Croix Saint-Robert (27e tronçon de course) sur une portion de la départementale 36, sur un peu plus de 5 km avec une quarantaine de virages, notamment celui de la Carrière.

En 1973, Daniel Rouveyran décède en course le 1er juillet, sur une March F1.

En 2003, Daniel Pasquier succède comme directeur de course au Dr Auriacombe. L'ASA Club d’Auvergne organise la compétition de 1961 à 1974, puis l'ASA Mont-Dore (la plus petite de France, longtemps présidée par Auriacombe en tant que successeur de Claude Souchal) de 1975 à 2010, puis vient le tour de l’association Sancy Côte Organisation (SCO), l'ASA restant l'interlocutrice de la FFSA.

Une moyenne de plus de 200 participants est annuellement recensée (300 à l'apogée de l'épreuve). L'épreuve est inscrite comme manche sancylienne du Championnat de France de la montagne, ainsi qu'en Championnat d’Europe de la montagne, la première fois en 1970 ; 150 kg d'écart sont admis entre les véhicules des règlements FIA et FFSA. En championnat d'Europe plus de 10 km de course sont en tout exigés, soit trois courses disputées par pilote pour retenir les deux meilleurs temps. Le nombre de trains de pneumatiques utilisables est également différent selon les deux championnats.

Cependant, en 2014, la course disparaît du championnat continental au profit de la seule côte Saint-Jean-du-Gard - Col Saint-Pierre, le règlement n'autorisant plus désormais qu'une seule représentation par État pour les 12 courses de la saison (12 États)[1].

Il existe désormais aussi une version « historique » de cet évènement.

Le , pour le 40e anniversaire de la mort de Rouveyran, une plaque a été apposée à l'endroit de l'accident qui lui fut fatal.

PalmarèsModifier

S'illustrent également durant les années 1960, Henri Oreiller, Jo Schlesser, Pierre Maublanc et Henry Greder (2e en 1965). Durant les années 1970, sont à noter les participations de Jean-Luc Thérier, Bruno Saby, Bernard Béguin, Henri Pescarolo (1979), ou encore celles des frères Jacques et Jean-Marie Alméras et de l'italien Mauro Nesti.

Arrivée des Formule 3000 :

...Série A - voitures de Sport (toujours 2 manches retenues):

AnecdotesModifier

Notes et référencesModifier

BibliographieModifier

  • Course de côte du Mont-Dore 1962-1995 (les albums-photos d'Adolphe Conrath - volume 6), Hors-série par la revue Échappement et Gilles Dupré, .

Liens internesModifier

Liens externesModifier