Ouvrir le menu principal

Wikipédia β

Course de côte de Val-Suzon

La Course de côte de Val-Suzon était une compétition automobile organisée par l'Automobile Club Bourguignon et disputée dans le département de la Côte-d'Or, à une vingtaine de kilomètres au nord-ouest de Dijon, le plus souvent à la fin du mois de juin ou de celui de juillet.

Église de Val-Suzon, déjà proche d'une voie en pente.

Sommaire

HistoireModifier

Cette côte est chronologiquement la sixième régulièrement organisée en France, après celles de La Turbie, de Chanteloup, de Gaillon, de l'Estérel et de Lyon (en Wallonie, celle de Malchamps près de Spa débute en 1900).

Initialement de 2 km 500, son trajet dès la sortie du village passe à 5 kilomètres en 1910, sur une route reliant Dijon à Châtillon-sur-Seine, en passant par Darois près de Prenois -sur l'actuelle D971 pentue à 10% en moyenne-, puis il redescend à 3 km 800 durant les années 1920. Val-Suzon est une commune à l'époque de près de 200 habitants, chiffre quasi identique de nos jours.

Albert Divo détient le record de l'ascension depuis 1924, en 2 minutes et 12 secondes.

Le Circuit Dijon-Prenois ouvert en 1972 n'est qu'à quelques kilomètres du trajet suivi à l'époque.

PalmarèsModifier

 
G. Deydier sur la Cottin-Desgouttes en 1911 (ici au GP de l'ACO).
Année Vainqueur Écurie
1901   Paris[1] Cottereau
1902 et 1903 Non disputée
1904   Léon Serpollet Serpollet steamer 9 hp[2]
1905   Foey Gobron-Minerva 2 cylindres
1906   E. Perret[3] Peugeot
1907   L. Marze[4] Cottin-Desgouttes 24 hp
1908   Vitalis[5] Rossel 50 hp
1909   Vénus Clément-Bayard[6]
1910   Louis Gasté[7] Rossel 6 cylindres
1911   Georges Deydier Cottin-Desgouttes 100 hp
1912
à
1921
Non disputée
1922   René Thomas Delage Sprint I 5L.
1923   René Thomas Delage Sprint I 5L.
1924   Albert Divo Delage Sprint I
1925   Georges Casse Salmson 1.1L.
1926   Charles Montier Montier Spéciale 3L[8].

RemarqueModifier

  • Juste avant le premier conflit mondial, la côte est réservée aux motocyclettes en 1914 (vainqueur Prandi dans la catégorie 500 cm3 sur Magnat-Debon, Loubier deuxième).

Notes et référencesModifier

  1. (également la même année quatrième de la catégorie voitures légères -<650 kg-, au Paris-Berlin)
  2. (à vapeur)
  3. (également vainqueur de la côte suisse allémanique d'Altstätten-Ruppenhöhede l'année suivante pour Peugeot, ou Coupe Monod, avec une 28 hp)
  4. (dans la première catégorie, et également vainqueur la même année des côtes de Montjeu et du Ballon d'Alsace, puis de catégorie au Mont Ventoux et au Mont Pilat, ainsi que deuxième à Château-Thierry -1907 - Succès en course des automobiles Cottin-Desgouttes sur cottindesgouttes-)
  5. (également vainqueur des sprints sur 500 mètres et un kilomètre au Meeting de Cannes la même année) -Sprint Races (Not Championship Races) 1908 sur RaceCarStory-, et aussi le gagnant des côtes de Saint-Jean près de Cannes et de Montjeu en 1908)
  6. (l'un des trois véhicules ayant disputé le Grand Prix de France 1908)
  7. (victorieux de l'Exelberg près de Vienne en 1900 sur Darracq Perfecta, de Mont Lombert-Porte Gayole près de Boulogne-sur-Mer et de Monte Igueldo près de Saint-Sébastien en 1909 sur Rossel -HILL CLIMB WINNERS 1897-1949, par Hans Etzrodt, Part 1 1897-1914 sur Kolombus-, de catégorie toujours en 1909 au Mont Ventoux, puis au Meeting de Provence en 1910, il se casse un bras la même année au Mont Ventoux -Article Rossel le franc-comtois sur Gazoline-, puis il est encore lauréat de la côte de Gaillon avec une 6 cylindres en 1911.)
  8. (la Ratier 6CV sera le vainqueur de la catégorie "Sport" cette année-là)

BibliographieModifier

  • (en) Montier's French Racing Ford's, Chris Martin, 2013 (Australie, VeloceToday Select Number Three).

Liens externesModifier