Ouvrir le menu principal

Cours-les-Bains

commune française du département de la Gironde
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cours.

Cours-les-Bains
Cours-les-Bains
La mairie (sept. 2012).
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Gironde
Arrondissement Langon
Canton Le Sud-Gironde
Intercommunalité Communauté de communes du Bazadais
Maire
Mandat
Bruno Dreumont
2014-2020
Code postal 33690
Code commune 33137
Démographie
Gentilé Bennicoursins
Population
municipale
219 hab. (2016 en augmentation de 1,86 % par rapport à 2011)
Densité 21 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 22′ 53″ nord, 0° 01′ 03″ ouest
Altitude Min. 85 m
Max. 167 m
Superficie 10,43 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Nouvelle-Aquitaine

Voir sur la carte administrative de Nouvelle-Aquitaine
City locator 14.svg
Cours-les-Bains

Géolocalisation sur la carte : Gironde

Voir sur la carte topographique de la Gironde
City locator 14.svg
Cours-les-Bains

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Cours-les-Bains

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Cours-les-Bains
Liens
Site web courslesbains.fr

Cours-les-Bains est une commune du Sud-Ouest de la France, située dans le département de la Gironde, en région Nouvelle-Aquitaine.

GéographieModifier

Située dans la Haute-Lande-Girondine en limite du département de Lot-et-Garonne, la commune qui abrite le point culminant du département, la colline de Samazeuilh (166 mètres)[1], se trouve à 74 km au sud-est de Bordeaux, chef-lieu du département, à 30 km au sud-est de Langon, chef-lieu d'arrondissement et à 2,5 km à l'est-sud-est de Grignols, chef-lieu de canton[2].

Communes limitrophesModifier

Les communes limitrophes en sont Romestaing au nord-est, Ruffiac à l'est, Antagnac au sud, Saint-Martin-Curton à l'extrême sud-sud-ouest — ces quatre communes étant lot-et-garonnaises —, Sillas au sud-ouest et Grignols au nord-ouest.

Communes limitrophes de Cours-les-Bains[3]
Grignols Romestaing (L. & G.)
  Ruffiac (L. & G.)
Sillas

               Saint-Martin-Curton (L. & G.)
Antagnac (L. & G.)

HydrographieModifier

La commune est traversée par le Lisos affluent de la Garonne et le Ruisseau de Barthos affluent du Ciron.

Communications et transportsModifier

Le territoire communal est traversé par la route départementale D655 qui mène vers le nord-ouest à Grignols et au-delà à Bazas et vers le sud-est à Casteljaloux dans le département de Lot-et-Garonne. Le bourg est desservi par la petite route départementale D655e8.

L'accès à l'autoroute A62 (Bordeaux-Toulouse) le plus proche est le no 4, dit de La Réole, qui se situe à 20 km vers le nord.

L'accès no 1, dit de Bazas, à l'autoroute A65 (Langon-Pau) se situe à 21 km vers l'est-nord-est.

La gare SNCF la plus proche est celle de Sainte-Bazeille, sur la ligne Bordeaux - Sète du TER Nouvelle-Aquitaine, qui se situe à 23 km vers le nord-est. Présentant un trafic plus important, celle de Marmande se situe à 27 km vers le nord-est et celle de La Réole à 27 km vers le nord.

ToponymieModifier

L'origine du nom de la commune est peut-être le mot bas latin « cortis », qui désigne une cour de ferme ou une basse-cour[4].

Initialement nommée Cours, la commune a ajouté la terminaison les Bains en 1887[5] en raison de la présence d'une source ferrugineuse exploitée médicalement (cf. chap. Lieux et monuments), ce qui permit de la distinguer de celle de Cours-de-Monségur qui, s'appelant également Cours à l'époque, changea, quant à elle, son nom en 1927[6].

En gascon, le nom de la commune est Corts.

HistoireModifier

À la Révolution, la paroisse Saint-Martin[Note 1] de Cours forme la commune de Cours[7].


Politique et administrationModifier

Liste des mairesModifier

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Étienne Labardin    
En cours Bruno Dreumont   Agriculteur
Les données manquantes sont à compléter.

IntercommunalitéModifier

Le , la communauté de communes de Captieux-Grignols ayant été supprimée, la commune de Cours-les-Bains s'est retrouvée intégrée à la communauté de communes du Bazadais siégeant à Bazas.

DémographieModifier

Les habitants sont appelés les Bennicoursins[8].

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[9]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[10].

En 2016, la commune comptait 219 habitants[Note 2], en augmentation de 1,86 % par rapport à 2011 (Gironde : +7,04 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
460361322391413416447391424
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
425404377417384420426389348
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
341354337296301300298282295
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
288223201175138157199205213
2016 - - - - - - - -
219--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[11].)
Histogramme de l'évolution démographique
 

Lieux et monumentsModifier

  • L'église Notre-Dame a été construite au XIXe siècle à l'emplacement d'un édifice plus ancien ; les pierres proviennent du démantèlement d'une partie de la commanderie voisine.
  • La Commanderie, qui abrita les Templiers puis les Hospitaliers, fut vendue comme bien national à la Révolution française ; elle est actuellement une maison d'habitation privée[12].
  • Les anciens thermes du moulin de « La Rode » incluaient une source ferrugineuse permettant, entre autres, de lutter contre l'anémie et la chlorose ; ils furent exploités par des médecins au cours du XIXe siècle après que la source ait été autorisée en 1840 ; l'activité en périclita durant l'entre-deux-guerres[12].

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Personnalités liées à la communeModifier

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Les Archives départementales donnent le nom de Saint-Martin à la paroisse alors que l'église est notoirement nommée Notre-Dame.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

RéférencesModifier

  1. Vie Communale > Histoire et patrimoine sur le site officiel de la commune.
  2. Distances les plus courtes par la route - Les distances orthodromiques sont respectivement de 67,8 km pour Bordeaux, 26,4 km pour Langon et 2,3 km pour Grignols. Données fournies par lion1906.com, consulté le 28 septembre 2012.
  3. Cours-les-Bains sur Géoportail, consulté le 11 juin 2015.
  4. Cours-les-Bains sur le site « Visites en Aquitaine - Région Aquitaine » (CC-BY-SA), consulté le 11 juin 2015.
  5. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Notice communale de Cours-de-Monségur sur le site Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui de l'EHESS, consulté le 28 septembre 2012.
  7. Historique des communes, p. 17, sur GAEL (Gironde Archives en ligne) des Archives départementales de la Gironde, consulté le 5 avril 2013.
  8. Nom des habitants de Cours-les-Bains sur habitants.fr, consulté le 28 septembre 2012.
  9. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  10. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  11. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  12. a et b Informations issues d'une affiche Gironde à fleur de pierre à l'initiative du syndicat intercommunal de Captieux-Grignols, placardée près de l'église.