Couronne murale

Une couronne murale (en latin corona muralis) ou tourellée est une couronne garnie de tours symbolisant les murs d'une ville fortifiée. Dans l'Antiquité gréco-romaine, elle ornait le front des divinités tutélaires qui protégeaient les cités. À l'époque hellénistique, elle était souvent associée à Cybèle-Tyché[1],[2]. Dans l'armée romaine, on l'attribuait au soldat qui franchissait le premier une muraille ennemie. Elle était alors faite d'or[3].

La déesse Cybèle portant la couronne murale, tétradrachme d'argent, Smyrne (160–150 AEC)

Cette représentation a été reprise dans l'héraldique des municipalités de plusieurs pays européens[3].

Elle est aussi l'emblème d'Italia turrita.

Galerie historiqueModifier

Galerie héraldiqueModifier

BibliographieModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et référencesModifier

  1. F. Allègre, « La Déesse grecque Tyché », sur Google.books, .
  2. (en) « Roman crowns and wreaths. », sur tribunesandtriumphs (consulté le 7 octobre 2017).
  3. a et b (en) Valerie A. Maxfield, « The Military Decorations of the Roman Army », sur Google Books, (consulté le 7 octobre 2017).

Articles connexesModifier