Ouvrir le menu principal

Courbehaye

commune française du département d'Eure-et-Loir

Courbehaye
Courbehaye
La mairie, Marianne d'Or du civisme, lors des élections présidentielles et législatives de 2012.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Centre-Val de Loire
Département Eure-et-Loir
Arrondissement Châteaudun
Canton Voves
Intercommunalité Communauté de communes Cœur de Beauce
Maire
Mandat
Dominique Crosnier
2014-2020
Code postal 28140
Code commune 28114
Démographie
Population
municipale
136 hab. (2016 en augmentation de 5,43 % par rapport à 2011)
Densité 6,9 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 09′ 32″ nord, 1° 36′ 36″ est
Altitude Min. 113 m
Max. 141 m
Superficie 19,7 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Centre-Val de Loire

Voir sur la carte administrative du Centre-Val de Loire
City locator 14.svg
Courbehaye

Géolocalisation sur la carte : Eure-et-Loir

Voir sur la carte topographique d'Eure-et-Loir
City locator 14.svg
Courbehaye

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Courbehaye

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Courbehaye

Courbehaye [kuʁbøaj] est une commune française située dans le département d'Eure-et-Loir en région Centre-Val de Loire. Elle fait partie d'une zone écologique protégée du réseau Natura 2000. C'est une zone importante pour la conservation des oiseaux de la vallée de la Conie.

Sommaire

GéographieModifier

SituationModifier

Courbehaye est située dans la région naturelle de Beauce, dans le sud du Bassin parisien.

Article détaillé : La Conie.

La commune est traversée par la Conie, affluent du Loir. Le bras de la Conie provenant de Fontenay-sur-Conie traverse tout d'abord le hameau d'Ormoy[1], poursuit ensuite son cours au sud du bourg de Courbehaye, rejoint Nottonville et conflue avec un autre bras de la rivière. La forme du territoire de la commune de Coubehaye suit la vallée et le lit de la rivière Conie.

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Communes limitrophesModifier

Voies et communicationsModifier

Desserte ferroviaireModifier

La ligne de Chartres à Orléans a une gare à Orgères-en-Beauce, à 5 km du bourg de Courbehaye et à 3 km du hameau d'Ormoy.

ToponymieModifier

Attestée sous la forme Corbehaia en 1203 [2]. Ce type toponyme se situe près du méandre d’un cours d’eau, « le méandre de la haie ».

  • Curba Haya, Corbehaia, Curvahaia
  • Vulmedum, Ulmetum, Ormoy

HistoireModifier

Le site a plus de deux millénaires d'histoire et de présence humaine[réf. nécessaire].

Politique et administrationModifier

Liste des mairesModifier

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 En cours Dominique Crosnier SE Agriculteur
Les données manquantes sont à compléter.

Politique environnementaleModifier

Population et sociétéModifier

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[4].

En 2016, la commune comptait 136 habitants[Note 1], en augmentation de 5,43 % par rapport à 2011 (Eure-et-Loir : +0,82 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
186241268202327310302322336
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
375339326313319330379374353
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
319325341314296278267222190
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
200174161137116129120119133
2016 - - - - - - - -
136--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique
 

EnseignementModifier

Manifestations culturelles et festivitésModifier

ÉconomieModifier

Parc éolien de Cormainville - Guillonville - CourbehayeModifier

En 2016, sept turbines Nordex N100/2500 d'une puissance de 2,5 MW chacune, ont été mises en service par la société STEAG sur les communes de Courbehaye, Cormainville et Guillonville, développant une puissance totale de 17,5 MW[7].

Culture locale et patrimoineModifier

 
L'église Saint-Sulpice.

Lieux et monumentsModifier

  • Église Saint-Sulpice.

Personnalités liées à la communeModifier

  • André Birre (1904-1991), né au hameau d'Ormoy, est l'un des pères de l'agriculture biologique. Expert en agrobiologie, spécialiste de l'humus[8],[9], il fonde l’association « L’homme et le sol » et lance la « Croisade pour l’humus » en 1948. Il est co-fondateur en 1954 de l’« organisation scientifique pour l’entretien de la vie » (OSV) qui fusionne avec Nature et progrès[10] en 1964. Il dirige la revue « Cahiers de la biopolitique »[11],[12]. Il est l'un des fondateurs de l'Association Française d’Agriculture Biologique en 1962[13],[14].

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

RéférencesModifier

  1. C'est par référence à l'arbre orme que provient le nom Ormoy - Jacques Soyer, Bulletin de la Société archéologique et historique de l'Orléanais : L'origine du nom de la commune de Lumeau, vol. T24,N241,A1941, t. XXIV, Orléans, , 163-164 p. (lire en ligne).
  2. Ernest Nègre - Toponymie générale de la France - Volume 2 - Page 1211.[réf. non conforme]
  3. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  4. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  7. « Parcs éoliens en France, zone 28 », sur https://www.thewindpower.net, .
  8. André Birre, Un grand problème humain, l'humus, Paris, Organisation scientifique pour l'entretien de la vie, , 113 p. (OCLC 493475094, notice BnF no FRBNF32925365).
  9. André Birre, L'humus, richesse et santé de la terre : Une nouvelle sagesse de la terre, Paris, La Maison rustique, coll. « Savoir et pouvoir », , 159 p. (ISBN 2-7066-0077-2, OCLC 6035126, notice BnF no FRBNF34675108).
  10. « Les fondateurs de Nature & Progrès, des défricheurs cultivés ! », sur www.natureetprogres.org.
  11. André Birre (dir.), Cahiers de la biopolitique, Paris, Organisation du service de la vie, 1968-1969 (notice BnF no FRBNF34482007).
  12. André Birre, Aspects méconnus des rapports entre l'homme et le sol, Paris, Société des amis du Museum d'Histoire naturelle et du Jardin des Plantes, .
  13. André Birre, Une politique de la terre: une espérance de nature biologique et humaine, Marcq, Lille, Editions Vie et Action, .
  14. André Birre, Une autre révolution : pour se réconcilier avec la terre, Paris, J.P. Delarge, coll. « Encyclopédie universitaire », , 392 p. (notice BnF no FRBNF34558036).