Coupe des champions CONMEBOL–UEFA

compétition de football
Coupe des champions CONMEBOL–UEFA
Généralités
Sport FootballVoir et modifier les données sur Wikidata
Création 1985
Autre(s) nom(s) Coupe Artemio-Franchi
Coupe intercontinentale des nations
Finalissima
Organisateur(s) CONMEBOL et UEFA
Édition 3 (en 2022)
Catégorie Intercontinental
Périodicité Tous les 4 ans (à partir de 2022)
Lieu(x) Amérique du Sud et Europe
Participants 2
Statut des participants Professionnels
Site web officiel Site officiel

Palmarès
Tenant du titre Argentine
Plus titré(s) Argentine (2 titres)
Crystal Clear app kworldclock.png
Pour la dernière compétition voir :
Finalissima 2022

La Coupe des champions CONMEBOL–UEFA[1], officiellement surnommée Finalissima et anciennement connue sous les noms de Coupe intercontinentale des nations ou Coupe Artemio-Franchi, est une compétition intercontinentale de football organisée par la CONMEBOL et l'UEFA[2]. Cette compétition se résumant à un match unique entre le vainqueur du Championnat d'Europe et celui de la Copa América a connu deux éditions (en 1985 puis 1993) avant une longue mise en veille qui a duré près de 30 ans. Le retour de la compétition avec l'organisation de futurs matchs entre les deux champions continentaux en titre est annoncé en 2021 par la CONMEBOL et l'UEFA[3].

La France remporte la première édition en 1985 au Parc des Princes, les deux suivantes en 1993 et 2022 sont remportées par l'Argentine au Stade José María Minella puis à Wembley.

HistoireModifier

Premières éditions et abandonModifier

Créée en 1985, cette compétition disputée sur un seul match porte alors le nom de Coupe intercontinentale des nations, ou « Coupe Artemio Franchi », du nom donné au trophée en hommage à Artemio Franchi, ancien président de l'UEFA décédé dans un accident de la route en 1983. Elle est organisée conjointement entre la CONMEBOL et l'UEFA et est l'équivalent pour les équipes nationales de la Coupe Intercontinentale des clubs, disputée entre les vainqueurs de la Ligue des champions de l'UEFA et de la Copa Libertadores[4].

La compétition devait se dérouler tous les quatre ans, le lieu alternant entre l'Europe et l'Amérique du Sud. La coupe est disputée pour la première fois en 1985, entre le vainqueur du championnat d'Europe 1984 et celui de la Copa América 1983. La France accueille ainsi l'Uruguay en août 1983 au Parc des Princes à Paris et s'impose 2-0[5]. Le match n'a pas eu lieu quatre ans plus tard car les Pays-Bas (champions d'Europe 1988) et l'Uruguay (vainqueur de la Copa América 1987) n'ont pas pu s'entendre pour fixer une date. L'édition suivante a donc lieu en 1993 et voit se rencontrer les vainqueurs de la Copa América 1991 et du championnat d'Europe 1992. L'Argentine, reçoit le Danemark au stade José María Minella à Mar del Plata et remporte le trophée 5-4 aux tirs au but après un match nul 1-1 après prolongation[6].

La Coupe intercontinentale peut être considérée comme un précurseur de la Coupe des confédérations, disputée pour la première fois en 1992. La Coupe Artemio Franchi est abandonnée lorsque la Coupe des confédérations prend son essor, sous l'autorité de la FIFA, à partir de 1997[7] : cette nouvelle compétition met en effet aux prises tous les champions continentaux en titre, dont par conséquent le vainqueur de l'Euro et celui de la Copa America[3].

RenaissanceModifier

L'arrêt de la Coupe des confédérations en 2017 incite la CONMEBOL et l'UEFA à réfléchir sur un possible retour de la coupe intercontinentale, les champions d'Amérique du Sud et d'Europe n'ayant plus l'occasion de se rencontrer en compétition officielle en dehors de la Coupe du monde. Le , les deux confédérations signent un protocole d'accord renouvelable destiné à renforcer la coopération entre les deux organisations. Dans le cadre de l'accord, une commission conjointe UEFA-CONMEBOL examine ainsi la possibilité d'organiser une série de matches intercontinentaux Europe-Amérique du Sud, en football masculin et féminin et dans les différentes tranches d'âge[8]. Le , l'UEFA et la CONMEBOL confirment que les vainqueurs du Championnat d'Europe et de la Copa América s'affronteraient à nouveau lors d'un match intercontinental, l'accord couvrant initialement trois éditions à partir de 2022.

Le , l'UEFA et la CONMEBOL renouvellent leur protocole d'accord jusqu'en 2028, celui-ci comprenant notamment des dispositions spécifiques sur l'ouverture d'un bureau commun à Londres et l'organisation éventuelle de divers événements de football[9]. Le , l'UEFA annonce que le nouveau nom de la Coupe Artemio Franchi serait « Coupe des champions CONMEBOL–UEFA ».

Le match de 2022, connu sous le nom de "Finalissima 2022", oppose l'Italie, champion d'Europe en 2021, à l'Argentine, vainqueur de la Copa América 2021, au stade de Wembley à Londres, en Angleterre[10]. L'Argentine l'emporte sur le score de 3-0 et s'adjuge la Coupe Artemio Franchi pour la deuxième fois.

PalmarèsModifier

Palmarès par éditionModifier

Année Pays hôte   Vainqueur Score   Finaliste Stade Affluence
1985  
France
 
France
2 − 0  
Uruguay
Parc des Princes, Paris 20 405
1993  
Argentine
 
Argentine
1− 1 ap
(5 − 4) tab
 
Danemark
Stade José María Minella, Mar del Plata 34 683
2022  
Angleterre
 
Argentine
3 − 0  
Italie
Stade de Wembley, Londres 87 112

Bilan par nationModifier

Rang Équipe Vainqueur Finaliste Éditions remportées
1   Argentine    2 - 1993 et 2022
2   France   1 - 1985
3   Danemark -   1 -
  Italie -   1 -
  Uruguay -   1 -

Statistiques individuellesModifier

Meilleurs buteursModifier

Buts Joueurs Équipe Détails par édition
1 Caniggia, Claudio Claudio Caniggia   Argentine 1 en 1993
Di María, Ángel Ángel Di María   Argentine 1 en 2022
Dybala, Paulo Paulo Dybala   Argentine 1 en 2022
Martínez, Lautaro Lautaro Martínez   Argentine 1 en 2022
Rocheteau, Dominique Dominique Rocheteau   France 1 en 1985
Touré, José José Touré   France 1 en 1985

Meilleurs passeursModifier

Passes Joueurs Équipe Détails par édition
2 Messi, Lionel Lionel Messi   Argentine 2 en 2022
1 Batistuta, Gabriel Gabriel Batistuta   Argentine 1 en 1993
Giresse, Alain Alain Giresse   France 1 en 1985
Martínez, Lautaro Lautaro Martínez   Argentine 1 en 2022
Platini, Michel Michel Platini   France 1 en 1985

MatchsModifier

1985Modifier

France   2 – 0   Uruguay Parc des Princes, Paris
19:00 CEST
  Historique des rencontres
(  Platini) Rocheteau   4e
(  Giresse) Touré   56e
Spectateurs : 20 405
Arbitrage :   Abel Gnecco
Rapport   20e Diogo
  22e Pereyra
  65e Gutiérrez
Bats - Bibard, Le Roux, Bossis, Ayache - Fernandez, Tusseau, Giresse, Platini - Touré, Rocheteau Équipes Rodríguez - Diogo, Gutiérrez, Pereyra, Batista - Barrios (   77e  Saralegui), Bossio, Santín, Ramos - Francescoli, Cabrera (   77e  Dalto (es))

1993Modifier

Argentine   1 – 1 a. p.   Danemark José María Minella, Mar del Plata
  Historique des rencontres (  Batistuta) Caniggia   30e   12e (csc) Craviotto Spectateurs : 34 683
Arbitrage :   Sándor Puhl
Simeone   18e
Vázquez   22e
Craviotto   71e
Rapport   15e Kjeldbjerg
  17e Goldbæk
  69e Steen Nielsen
Maradona  
Batistuta  
Simeone  
Mancuso  
Caniggia  
Saldaña (es)  
Tirs au but
5 – 4
  Elstrup
  Mølby
  B. Nielsen
  Vilfort
  B. Laudrup
  Goldbæk
Goycochea - Craviotto (Saldaña (es)), Borelli, Vázquez, Altamirano, Simeone, Mancuso, Rodríguez (Franco), Maradona, Caniggia, Batistuta Équipes Schmeichel - Olsen, Rieper, Kjeldberg, Piechnik (Steen Nielsen), Mølby, Goldbaek, Vilfort, H.Larsen (M. Larsen (da)), M.Laudrup, Elstrup

2022Modifier

Italie   0 – 3   Argentine Stade de Wembley, Londres
19:45 heure locale
  Historique des rencontres
(0 – 2)   28e Martínez (Messi  )
  45+1e Di María (Martínez  )
  90+4e Dybala (Messi  )
Spectateurs : 87 112
Arbitrage :   Piero Maza
Arbitre vidéo :   Alejandro Hernández
Bonucci   39e
Di Lorenzo   72e
Barella   77e
Rapport   23e Otamendi
Donnarumma - Di Lorenzo, Bonucci, Chiellini, Emerson - Pessina, Jorginho, Barella - Bernardeschi, Belotti, Raspadori Équipes E. Martínez - Molina, Romero, Otamendi, Tagliafico - De Paul, Rodríguez, Lo Celso - Di María, La. Martínez, Messi

AnnexesModifier

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

  1. (en) UEFA.com, « Finalissima 2022, Italy vs Argentina: Brand identity revealed », sur UEFA.com, (consulté le )
  2. (en) UEFA.com, « Worldwide football network | Inside UEFA », sur UEFA.com, (consulté le )
  3. a et b (en) « Soccer Teams, Scores, Stats, News, Fixtures, Results, Tables - ESPN », sur ESPN.com (consulté le )
  4. (en) UEFA.com, « Finalissima 2022, Italy vs Argentina: All you need to know », sur UEFA.com, (consulté le )
  5. Sp1873, « Soccer Nostalgia: New Addition: FIFA Confederations Cup-Part One (1985 Artemio Franchi Trophy) », sur Soccer Nostalgia, (consulté le )
  6. (es) 24 de Febrero de 2013, « Hace 20 años, Maradona ganaba su último título con la Selección », sur infobae (consulté le )
  7. (en) UEFA.com, « Artemio Franchi honoured in Florence | Inside UEFA », sur UEFA.com, (consulté le )
  8. (en) UEFA.com, « UEFA and CONMEBOL renew Memorandum of Understanding to enhance cooperation | Inside UEFA », sur UEFA.com, (consulté le )
  9. (en) UEFA.com, « UEFA and CONMEBOL renew and extend Memorandum of Understanding | Inside UEFA », sur UEFA.com, (consulté le )
  10. (en) UEFA.com, « European and South American champions meet in ‘Finalissima’ Wembley showdown | Inside UEFA », sur UEFA.com, (consulté le )