Coupe intercontinentale 1987

Coupe intercontinentale 1987
Image illustrative de l’article Coupe intercontinentale 1987
Contexte
Compétition Coupe intercontinentale
Date
Stade Stade national
Lieu Tokyo
Affluence 45 000 spectateurs
Résultat
Drapeau : Portugal FC Porto 2-1 Drapeau : Uruguay CA Peñarol
Mi-temps (1-0) 0
Acteurs majeurs
Buteur(s) FC Porto :
Drapeau : Portugal Fernando Gomes But inscrit après 42 minutes 42e
Drapeau : Algérie Rabah Madjer But inscrit après 110 minutes 110e
CA Peñarol :
Drapeau : Uruguay Milton Viera But inscrit après 70 minutes 70e
Homme du match Drapeau : Algérie Rabah Madjer

La Coupe intercontinentale 1987 est la vingt-sixième édition de la Coupe intercontinentale. Le match oppose le club portugais du FC Porto, vainqueur de la Coupe des clubs champions européens 1986-1987 aux Uruguayens du CA Peñarol, vainqueur de la Copa Libertadores 1987. Il s'agit de la première participation du FC Porto dans cette compétition, alors que le CA Peñarol est pour la cinquième fois à l'affiche de cette Coupe intercontinentale, qu'il a remporté à trois reprises.

Le match se déroule au Stade national de Tōkyō au Japon devant 45 000 spectateurs, et est dirigé par l'arbitre autrichien Franz Wöhrer. Le club portugais l'emporte sur le score de deux buts à un, remportant ainsi sa première Coupe intercontinentale, et l'Algérien Rabah Madjer, buteur décisif lors des prolongations, est élu homme du match.[1] En 2017, le Conseil de la FIFA a reconnu avec document officiel (de jure) tous les champions de la Coupe intercontinentale avec le même statut que les vainqueurs de la Coupe du monde des clubs de la FIFA, disons avec le titre officiel[2] de clubs de football champions du monde FIFA.[3],[4]

Feuille de matchModifier

FC Porto   2 - 1   CA Peñarol Stade national de Tōkyō
Fernando Gomes   42e
Rabah Madjer   110e
  70e Viera Spectateurs : 45 000
Arbitrage :   Franz Wöhrer
Rapport

Titulaires :
  Józef Młynarczyk
  João Pinto
  Augusto Inácio
  Lima Pereira
  Rui Barros   61e
  Geraldão
  Jaime Magalhães
  Rabah Madjer
  António Sousa
  Fernando Gomes
  António André
Remplaçants :
  Quim   61e 
Entraîneur :
  Tomislav Ivić
Titulaires :
  Eduardo Pereira
  Marcelo Rotti
  Obdulio Trasante
  José Herrera   95e
  Alfonso Domínguez
  José Perdomo
  Eduardo da Silva
  Diego Vicente Aguirre
  Daniel Vidal
  Jorge Cabrera   46e
  Milton Viera
Remplaçants :
  Gustavo Matosas   46e 
  Jorge Gonçálvez   95e 
Entraîneur :
  Óscar Tabárez

Notes et référencesModifier

  1. (en) « Toyota Cup - Most Valuable Player of the Match Award », sur www.rsssf.com, Rec.Sport.Soccer Statistics Foundation, (consulté le 10 février 2011)
  2. Le mot officiel est utilisé pour désigner ce que est émane des autorités compétentes ou publiquement reconnu par l'autorité elle-même. cfr. .larousse.fr, « officiel, officielle » Est synonyme de approuvé, valide. cfr. unicaen.fr, « Dictionnaire Electronique des Synonymes »
  3. « FIFA Club World Cup 2017 - History », Fédération Internationale de Football Association, Zurich,‎ , pages 15, 40, 41, 42. (lire en ligne [PDF])
  4. Bien qu'elle ne favorise pas l'unification statistique des tournois, c'est-à-dire que le nom de la Coupe intercontinentale n'a pas été changé, la FIFA est la seule organisation ayant compétence mondiale sur les confédérations continentales et, par conséquent, la seule à pouvoir conférer un titre de ce niveau. Le titre a été attribué par la FIFA, ergo le titre attribué par la fédération mondiale elle-même aux vainqueurs de la Coupe Intercontinental est officiellement un titre mondial de la FIFA. cfr. « FIFA Statutes » p. 19. cfr.

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier