Coupe intercontinentale 1971

Coupe intercontinentale 1971
Image illustrative de l’article Coupe intercontinentale 1971
Contexte
Compétition Coupe intercontinentale
Résultat
Équipe 1 Panathinaïkos
Équipe 2 Nacional
Score 2 - 3
Match aller
Mi-temps
1 - 1
(0 - 0)
Match retour
Mi-temps
2 - 1
(1 - 0)
Match aller
Date
Stade Stade Karaïskaki
Lieu Le Pirée, Grèce
Affluence 45 000 spectateurs
Arbitrage José Favilli Neto
Match retour
Date
Stade Estadio Centenario
Lieu Montevideo, Uruguay
Affluence 70 000 spectateurs
Arbitrage Alastair McKenzie

La Coupe intercontinentale 1971 est la douzième édition de la Coupe intercontinentale de football. Elle oppose lors d'un match aller-retour les Grecs du Panathinaïkos, finalistes de la Coupe des clubs champions européens 1970-1971, aux Uruguayens du Club Nacional de Football, vainqueur de la Copa Libertadores 1971. Il s'agit de la première apparition de ces deux clubs dans cette compétition. L'Ajax Amsterdam, champion d'Europe 1971, refuse de participer en raison du climat violent des dernières éditions.

Le score cumulé des deux rencontres détermine le vainqueur. En cas d'égalité, un match d'appui est joué sur terrain neutre.

Le match aller se déroule au stade Karaïskaki du Pirée, le devant 45 000 spectateurs et est arbitré par le Brésilien José Favilli Neto. Les deux équipes se quittent sur le score nul de 1-1, avec des buts de Tótis Fylakoúris pour le « Pana » et de Luis Artime pour le Nacional. Le match retour a lieu à l'Estadio Centenario de Montevideo, le devant 70 000 spectateurs. La rencontre arbitrée par l'Écossais Alastair McKenzie se conclut par une victoire des champions d'Amérique du Sud sur le score de 2-1, grâce à un doublé de Luis Artime, Fylakoúris réduisant l'écart à la dernière minute. Le Nacional s'impose sur le score cumulé de 3-2 et remporte ainsi sa première Coupe intercontinentale. En 2017, le Conseil de la FIFA a reconnu avec document officiel (de jure) tous les champions de la Coupe intercontinentale avec le titre officiel[1] de clubs de football champions du monde, c'est-à-dire avec le titre de champions du monde FIFA, initialement attribué uniquement aux gagnantsles de la Coupe du monde des clubs FIFA.[2]

Feuilles de matchModifier

Match allerModifier

Match aller Panathinaïkos   1 - 1   Nacional Stade Karaïskaki, Le Pirée

Fylakoúris   48e (0 - 0)   52e Artime Spectateurs : 45 000
Arbitrage :   José Favilli Neto
(Rapport)
 
 
 
 
 
Panathinaikos
 
 
 
 
 
Club Nacional
PANATHINAIKOS FC:
G 1   Tákis Ikonomópoulos
D 2   Yiánnis Tomarás   61e
D 3   Anthimos Kapsis
D 4   Frangískos Soúrpis
D 5   Kóstas Athanasópoulos
M 6   Kóstas Eleftherákis
M 7   Tótis Fylakoúris
M 8   Mítsos Dimitríou
A 9   Antonis Antoniadis
A 10   Mimis Domazos  
A 11   Sakis Kouvas (en)   20e
Remplaçants:
D 12   Giórgos Vláchos   61e 
M   Georgios Deligiannis (it)   20e 
Entraîneur:
  Ferenc Puskás
CLUB NACIONAL:
G 1   Manga
D 2   Juan Carlos Masnik
D 3   Ángel Brunell (en)
D 4   Luis Ubiñas
D 5   Julio Montero Castillo
M 6   Juan Carlos Blanco (es)
M 7   Luis Cubilla
M 8   Ildo Maneiro
A 9   Víctor Espárrago    
A 10   Luis Artime
A 11   Julio Morales   60e
Remplaçants:
D 12   Juan José Duarte   
Entraîneur:
  Washington Etchamendi (es)

Match retourModifier

Match retour Nacional   2 - 1   Panathinaïkos Estadio Centenario, Montevideo

21 h 30 UTC-3
Artime   34e   75e (1 - 0)   90e Fylakoúris Spectateurs : 70 000
Arbitrage :   Alastair McKenzie
(Rapport)
 
 
 
 
 
Club Nacional
 
 
 
 
 
Panathinaikos
CLUB NACIONAL:
G 1   Manga
D 2   Juan Carlos Masnik
D 3   Ángel Brunell (en)
D 4   Luis Ubiñas
D 5   Julio Montero Castillo
M 6   Juan Carlos Blanco (es)
M 7   Luis Cubilla   80e
M 8   Ildo Maneiro
A 9   Víctor Espárrago  
A 10   Luis Artime
A 11   Juan Carlos Mamelli (es)   71e
Remplaçants:
D 12   Juan Martín Mujica   80e 
D 13   Rúben Bareño   71e 
Entraîneur:
  Washington Etchamendi (es)
PANATHINAIKOS FC:
G 1   Tákis Ikonomópoulos
D 2   Víktor Mitrópoulos
D 3   Anthimos Kapsis
D 4   Frangískos Soúrpis
D 5   Kóstas Athanasópoulos
M 6   Aristídis Kamáras   43e
M 7   Kóstas Eleftherákis
M 8   Mítsos Dimitríou
A 9   Antonis Antoniadis
A 10   Mimis Domazos  
A 11   Sakis Kouvas (en)
Remplaçants:
M 12   Tótis Fylakoúris   43e 
Entraîneur:
  Ferenc Puskás

AnnexesModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

  1. Le mot officiel est utilisé pour désigner ce que est émane des autorités compétentes ou publiquement reconnu par l'autorité elle-même. cfr. .larousse.fr, « officiel, officielle » Est synonyme de approuvé, valide. cfr. unicaen.fr, « Dictionnaire Electronique des Synonymes »
  2. Bien qu'elle ne favorise pas l'unification statistique des tournois, le titre a été conféré avec un document officiel (catalogué dans la section "Official Documents" sur le site de l'entité) de la fédération mondiale, ergo est officiellement un titre mondial de la FIFA. cfr. (en) « FIFA Club World Cup Qatar 2019™ » [PDF] p. 12. cfr.