Ouvrir le menu principal

Coupe du monde de la pâtisserie

concours culinaire international consacré à la pâtisserie
Coupe du monde de la pâtisserie
Logo du concours pour l'édition 2019
Logo du concours pour l'édition 2019

Type Concours culinaire
Édition 16e
Pays Drapeau de la France France
Localisation Salon Sirha à Lyon
Site web cmpatisserie.com

La Coupe du monde de la pâtisserie est un concours culinaire international initié par le chef pâtissier Gabriel Paillasson, consacré à la pâtisserie, se déroulant tous les 2 ans à Lyon en France, qui récompense une équipe de pâtissiers nationaux[1].

Sommaire

HistoriqueModifier

Gabriel Paillasson a créé cet évènement en 1989. Il a commencé a l'âge de 14 ans en apprentissage où il a obtenu son CAP et l'EFPA pâtissier-glacier-chocolatier. Il travaille par la suite dans différentes maisons lyonnaises comme : Barbet Lyon, Dessales Lyon, Trolliet péché mignon Lyon...

En 1973, il crée la maison paillasson à Saint-Fons dans la banlieue lyonnaise où il exerce son métier d’artisan pâtissier. Son fils, pâtissier également, le rejoint en 1999. Gabriel Paillasson est le seul à avoir obtenu les deux titres de meilleur ouvrier de France pâtissier et glacier. Il est également Maitre artisan pâtissier-glacier-chocolatier. Son nom est inscrit au grand Larousse de la gastronomie en 2007.


De nombreux chefs pâtissiers se sont faits un nom en gagnant ce concours tel que : Pierre Marcolini en 1995, Christophe Michalak en 2005 ou encore Jérôme De Oliveira en 2009. Un club de la coupe du monde de pâtisserie a été créé en France en 1991 et dans de nombreux autres pays afin de faire vivre et rayonner l’évènement. La coupe du monde de pâtisserie accueille chaque année de nouveaux pays ce qui permet de créer une grande communauté internationale de pâtissiers et sans aucune frontière. La France domine largement la compétition puisque sur 10 participations elle a remporté le concours 8 fois et a terminé une fois deuxième.

SélectionModifier

Conditions de participationModifier

21 équipes du monde entier composées de jeunes pâtissiers sont sélectionnées. La compétition se déroule sur 2 journées et les pâtissiers ont 10 heures pour réalisé leurs œuvres. Chaque équipe est composée de 3 membres dont 1 glacier, 1 pâtissier et 1 chocolatier. Chaque année, un thème commun est imposé à chaque équipe. L'équipe lauréate d'une édition ne peut pas participer à l'édition suivante, même si elle fait partie du Top 7.

Les différentes sélections nationales et continentalesModifier

La finale comprend :

  • trois équipes qualifiées à la suite de la Coupe d'Afrique.
  • trois équipes qualifiées à la suite de la Coupe d'Europe.
  • trois équipes qualifiées à la suite de l'Asia Pastry Cup (Asie Pacifique).
  • trois équipes qualifiées à la suite de la Copa Maya (Amérique Latine).
  • les sept meilleures équipes des trois dernières éditions (des trois dernières participations pour les vainqueurs). Ces pays sont automatiquement qualifiés pour l’édition suivante mais ont l’obligation d’organiser une sélection nationale.
  • trois « Wild Cards » sont délivrées par le président fondateur, Gabriel Paillasson

Les épreuves à réaliserModifier

Chaque équipe doit réaliser :

  • Deux entremets aux fruits :
    • Un entremets de présentation pour huit personnes intégré dans une pièce artistique en sucre
    • Un entremets de dégustation de même composition pour huit personnes
  • Six desserts à l’assiette intégrant du chocolat dont :
    • Un dessert à l’assiette pour la présentation, s’intégrant dans une pièce artistique en chocolat
    • Cinq desserts à l’assiette pour la dégustation
  • Deux pièces artistiques présentées sur un socle de 60 × 40 cm et d'une hauteur maximale de 125 cm :
    • La première en sucre dont deux tiers en sucre avec cuisson (tiré, soufflé, coulé, etc.)
    • La seconde en chocolat

PalmarèsModifier

  • 1997
    •     Italie : Luigi Biasetto, Cristian Bedushi et Luca Mannori
    •     États-Unis : Thaddeus Dubois, Sébastien Cannone, Jacquy Pfeiffer
    •     Japon :Taihei Oikawa, Mr Tsujiguchi et Mr Hanaguchi
  • 2001
    •     États-Unis : En-Ming Hsu, Ewald Notter et Michel Willaume
    •     Japon : Hiroshi Igarashi, Shinpel Asada et Masayuld Fukuda
    •     Italie : Silvio Bessone, Leonardo di Carlo et Amelio Mazzela di Regnella
  • 2007
    •     Japon : Yuklo Ichikawa, Toshimi Fujimoto et Kazuya Nagata
    •     Belgique : Dominiek Vandermeulen, Thierry Winant et Pol De Schepper
    •     Italie : Fabrizio Donatone, Angelo di Masso et Fabrizio Galla
  • 2013 [2]
    •     France : Quentin Bailly, Mathieu Blandin, Joffrey Lafontaine
    •     Japon : Daisuke Tomita, Koh Moriyama, Tetsuro Akasaki
    •     Italie : Francesco Boccia, Lucca Cantarin, Marcello Boccia
  • 2015
    •     Italie : Emmanuele Forcone, Francesco Boccia, Fabrizio Donatone
    •     Japon : Kazuhiro Nakayama, Junji Tokunaga, Shinichi Sugita
    •     États-Unis : John Kraus, Joshua Johnson, Scott Green
  • 2017[3]
    •     France : Étienne Leroy, Bastien Girard, Jean-Thomas Schneider
    •     Japon : Takahiro Komai, Yoshiaki Uezaki, Takao Yamamoto
    •     Suisse : Cédric Pilloud, Jorge Cardoso, Jean-Baptiste Jolliet
  • 2019
    •     Malaisie : Wei Loon Tan, Otto Tay, Ming Ai Lol
    •     Japon : Mirai Nishiyama, Fumiaki Ito, Ryohei Oguma
    •     Italie : Lorenzo Puca, Andrea Restuccia, Mattia Cortinovis

Tableau des médaillesModifier

Rang Nation Or Argent Bronze Total
1   France 8 1 0 9
2   Japon 2 7 1 10
3   Italie 2 2 4 8
4   Belgique 1 3 3 7
5   États-Unis 1 1 3 5
6   Espagne 1 0 0 1
6   Malaisie 1 0 0 1
8   Pays-Bas 0 2 0 2
9   Autriche 0 0 1 1
9   Canada 0 0 1 1
9   Luxembourg 0 0 1 1
9   Suisse 0 0 1 1

Voir aussiModifier