Coupe du monde féminine de football des moins de 17 ans

compétition de football
Coupe du monde féminine de football des moins de 17 ans
Généralités
Sport FootballVoir et modifier les données sur Wikidata
Création 2008
Organisateur(s) FIFA
Périodicité 2 ans
Participants 16 qualifiés
Site web officiel Site officiel

Palmarès
Tenant du titre Drapeau d'Espagne Espagne
Plus titré(s) Drapeau de Corée du Nord Corée du Nord (2)
Crystal Clear app kworldclock.png
Pour la compétition à venir voir :
Coupe du monde 2021

La Coupe du monde féminine de football des moins de 17 ans, qui se déroule pour la première fois en 2008, est une compétition internationale destinée aux sélections féminines de football de moins de 17 ans. Cet évènement sportif est organisé par la FIFA et a lieu tous les deux ans.

HistoireModifier

La première Coupe du monde féminine des moins de 19 ans est organisée au Canada en 2003. La compétition remporte un certain succès. La FIFA décide alors de proposer une seconde compétition internationale féminine pour les jeunes en redéfinissant les catégories d'âge. L'âge limite du championnat des moins de 19 ans passe ainsi à 20 ans lors de l'édition 2006 en Russie tandis que la compétition des moins de 17 ans voit le jour.

La première édition se déroule en Nouvelle-Zélande à la fin de l'année 2008 en même temps que la Coupe du monde des moins de 20 ans au Chili[1] (soit du au ). La Corée du Nord est le premier vainqueur de cette compétition en écartant les États-Unis en finale, 2 buts à 1 après prolongation. Seize équipes participent au tournoi : trois issues de l'AFC, deux de la CAF, trois de la CONCACAF, trois du CONMEBOL, quatre de l'UEFA ainsi que la Nouvelle-Zélande issue de l'OFC et pays hôte.

La tournoi suivant a lieu à Trinité-et-Tobago en 2010 et voit la Corée du Sud remporter le titre face au Japon en finale à l'issue de la séance de tirs au but. La troisième place se joue entre la Corée du Nord et l'Espagne, qui s'impose d'une courte victoire (1-0). Avec trois nations dans les quatre premières, le football féminin asiatique confirme sa bonne santé, en particulier pour cette catégorie d'âge[2]. Seize équipes participent toujours au tournoi final, mais la répartition par confédération est modifiée : trois équipes pour l'AFC, trois pour la CAF, trois pour la CONCACAF (dont le pays hôte Trinité-et-Tobago), trois pour le CONMEBOL, trois pour l'UEFA et une pour l'OFC.

En 2011, la FIFA réforme le règlement pour cette catégorie d'âge : la prolongation est supprimée en cas d'égalité à la fin du temps réglementaire d'un match à élimination directe, les deux équipes étant amenées à disputer directement une séance de tirs au but pour se départager[3].

Au terme d'une séance de tirs au but étouffante (7-6), la France vient à bout de la Corée du Nord lors de la troisième édition de cette compétition (Azerbaïdjan 2012), et devient la première nation européenne à remporter le trophée. C'est également la première fois qu'une équipe de France féminine de football entre au palmarès d'une Coupe du monde[4]. Le Ghana est également, lors de cet événement, le premier pays africain à figurer dans le dernier carré ; les Black Maidens butent contre la France en demi-finale (2-0)[5], mais remportent, malgré une expulsion précoce, le match pour la troisième place aux dépens de l'Allemagne, qui échoue pour la deuxième fois à la quatrième place (1-0)[6].

QualificationModifier

Chaque confédération continentale organise une compétition qualificative pour la Coupe du monde.

Confédération Tournoi qualificatif
Europe (UEFA) Championnat d'Europe de football féminin des moins de 17 ans
Amérique du Sud (CONMEBOL) Sudamericano Femenino des moins de 17 ans
Afrique (CAF) Championnat d'Afrique de football féminin des moins de 17 ans
Océanie (OFC) Tournoi qualificatif féminin de l'OFC des moins de 17 ans
Amérique du Nord, centrale et Caraïbes (CONCACAF) Championnat d'Amérique du Nord, centrale et Caraïbe de football féminin des moins de 17 ans
Asie (AFC) Coupe d'Asie des nations de football féminin des moins de 16 ans

PalmarèsModifier

Édition Année Hôte(s) Vainqueur   Score Finaliste   Troisième   Score Quatrième
1re 2008   Nouvelle-Zélande  
Corée du Nord
2 – 1ap  
États-Unis
 
Allemagne
3 – 0  
Angleterre
2e 2010   Trinité-et-Tobago  
Corée du Sud
3 – 3ap5 – 4 tab  
Japon
 
Espagne
1 – 0  
Corée du Nord
3e 2012   Azerbaïdjan  
France
1 – 1

7 – 6 tab

 
Corée du Nord
 
Ghana
1 – 0  
Allemagne
4e 2014   Costa Rica  
Japon
2 – 0  
Espagne
 
Italie
4 – 4

2 – 0 tab

 
Venezuela
5e 2016   Jordanie  
Corée du Nord
0 – 0

5 – 4 tab

 
Japon
 
Espagne
4 – 0  
Venezuela
6e 2018   Uruguay  
Espagne
2 – 1  
Mexique
 
Nouvelle-Zélande
2 – 1  
Canada
7e 2021   Inde

Bilan par nationModifier

Pays Vainqueur Finaliste Troisième place Quatrième place Part. Confédération
  Corée du Nord 2008, 2016 2012 - 2010 6 AFC
  Japon 2014 2010, 2016 - - 6 AFC
  Espagne 2018 2014 2010, 2016 - 4 UEFA
  Corée du Sud 2010 - - - 3 AFC
  France 2012 - - - 2 UEFA
  Mexique - 2018 - - 5 CONCACAF
  États-Unis - 2008 - - 4 CONCACAF
  Allemagne - - 2008 2012 6 UEFA
  Ghana - - 2012 - 6 CAF
  Nouvelle-Zélande - - 2018 - 6 OFC
  Italie - - 2014 - 1 UEFA
  Venezuela - - - 2014, 2016 3 CONMEBOL
  Canada - - - 2018 6 CONCACAF
  Angleterre - - - 2008 2 UEFA

DistinctionsModifier

Comme pour leurs aînées, plusieurs récompenses individuelles et collectives sont remises à la fin de chaque tournoi. Il existe, pour ces trophées, quatre catégories :

  • les Ballon d'Or, Ballon d'Argent et Ballon de Bronze Adidas sont décernés aux trois meilleures joueuses de chaque édition ;
  • les Soulier d'Or, Soulier d'Argent et Soulier de Bronze Adidas reviennent aux trois meilleures buteuses ;
  • le Gant d'Or Adidas est un prix décerné à la meilleure gardienne de but ;
  • et enfin, le Prix du Fair-Play de la FIFA revient à l'équipe qui aura fait preuve du plus bel esprit sportif et du meilleur comportement.

Ballon d'Or AdidasModifier

Coupe du monde Ballon d'Or Ballon d'Argent Ballon de Bronze
Nouvelle-Zélande 2008[7]   Mana Iwabuchi   Dzsenifer Marozsan   Kristie Mewis
Trinité-et-Tobago 2010[8]   Yeo Min-ji   Kumi Yokoyama   Kim Kum-jong
Azerbaïdjan 2012   Griedge Mbock   Rim Hyang-sim   Yui Hasegawa
Costa Rica 2014   Hina Sugita   Yui Hasegawa   Pilar Garrote
Jordanie 2016   Fuka Nagano   Sung Hyang-Sim   Deyna Castellanos
Uruguay 2018   Clàudia Pina   Nicole Pérez   Mukarama Abdulai

Soulier d'Or AdidasModifier

Coupe du monde Soulier d'Or Buts Soulier d'Argent Buts Soulier de Bronze Buts
Nouvelle-Zélande 2008   Dzsenifer Marozsan 6   Vicki DiMartino 5   Jon Myong-hwa 4
Trinité-et-Tobago 2010   Yeo Min-ji 8   Kyra Malinowski 7   Kumi Yokoyama 6
Azerbaïdjan 2012   Ri Un-sim 8   Chinwendu Ihezuo 6   Halimatu Ayinde 4
Costa Rica 2014   Deyna Castellanos
  Gabriela García
6 - -   Hina Sugita 5
Jordanie 2016   Lorena Navarro 8   Ri Hae-yon 5   Deyna Castellanos 5
Uruguay 2018   Mukarama Abdulai 7   Clàudia Pina 7   Irene López 3

Gant d'Or AdidasModifier

Coupe du monde Gant d'Or
Nouvelle-Zélande 2008   Taylor Vancil
Trinité-et-Tobago 2010   Dolores Gallardo
Azerbaïdjan 2012   Romane Bruneau
Costa Rica 2014   Mamiko Matsumoto
Jordanie 2016   Noelia Ramos
Uruguay 2018   Catalina Coll

Prix du Fair-play de la FIFAModifier

Coupe du monde Prix du Fair-play de la FIFA
Nouvelle-Zélande 2008   Allemagne
Trinité-et-Tobago 2010   Allemagne
Azerbaïdjan 2012   Japon
Costa Rica 2014   Japon
Jordanie 2016   Japon
Uruguay 2018   Japon

Notes et référencesModifier

Lien externeModifier