Coupe du monde d'escrime 2018-2019

La coupe du monde d'escrime 2018-2019 est la 48e édition de la coupe du monde d'escrime, compétition d'escrime organisée annuellement par la Fédération internationale d'escrime. Elle débute le et s'achèvera en juillet 2019 au terme des championnats du monde. Le calendrier officiel comporte huit compétitions (cinq tournois de catégorie A et trois Grands Prix) par arme, en plus des championnats de zone et du monde[1].

Coupe du monde d'escrime 2018-2019
Description de l'image Fencing pictogram.svg.
Généralités
Sport Escrime
Organisateur(s) FIE
Éditions 48e édition
Site web officiel www.fie.ch

Palmarès
Vainqueur Épée
masculin Kazuyasu Minobe
féminin Kong Man Wai
Fleuret
masculin Alessio Foconi
féminin Inna Deriglazova
Sabre
masculin Oh Sang-uk
féminin Olha Kharlan

Navigation

Distribution des pointsModifier

Les compétitions du calendrier se divisent en cinq catégories. Toutes rapportent des points comptant pour la coupe du monde selon un coefficient préétabli : coefficient 1 pour les épreuves de coupe du monde, coefficient 1,5 pour les grands prix et championnats de zone et coefficient 2,5 pour les championnats du monde. Les tournois satellite, destinés à familiariser de jeunes tireurs avec les compétitions internationales, rapportent peu de points.

Au cours du congrès annuel de la FIE du 8 décembre 2018, la décision est prise de réduire le coefficient des championnats de zone à 1. Cette décision ne sera cependant appliquée qu'à partir de la saison suivante et n'affecte donc pas le processus de qualification pour les Jeux olympiques d'été de 2020[2]. Le coefficient de 1,5 était jugé trop avantageux pour les escrimeurs non-européens.

IndividuelModifier

Le barème complet est le suivant. Pour calculer le classement d'un escrimeur, seuls comptent les cinq meilleurs totaux de points obtenus au cours des huit épreuves de coupe du monde et Grand Prix, ainsi que les championnats de zone et du monde[3].

Rang 1er 2e 3e 5e à 8e 9e à 16e 17e à 32e 33e à 64e 65e à 96e 97e à 128e 129e à 256e
Championnats du monde 80 65 50 35 20 10 5 2,5 1,25 0,625
Championnats continentaux
Grand Prix
48 39 30 21 12 6 3 1,5 0,75 0,375
Coupe du monde 32 26 20 14 8 4 2 1 0,5 0,25
Satellite 4 3 2 1 0

Par équipesModifier

Le partage des points est le même pour toutes les compétitions par équipes, sauf pour les championnats du monde qui rapportent le double. Pour calculer le classement d'une équipe, seuls comptent les quatre meilleurs résultats des cinq épreuves de coupe du monde et les résultats des championnats de zone et du monde[4].

Rang 1er 2e 3e 4e 5e 6e 7e 8e 9e 10e 11e 12e 13e 14e 15e 16e 17e à 32e
Championnats du monde 128 104 80 72 64 60 56 52 50 48 46 44 42 40 38 36 16
Championnats continentaux
Coupe du monde
64 52 40 36 32 30 28 26 25 24 23 22 21 20 19 18 8

Faits notoiresModifier

Hors-compétitionModifier

Changements dans le calendrierModifier

Peu de modifications sont à dénombrer dans le calendrier par rapport à l'année précédente en termes de pays visités. Dans le calendrier masculin, le Jockey Club Argentino de Buenos Aires reprend sa place dans le calendrier au détriment du trophée Carroccio de Legnano. Chez les dames, les tournois tenus l'an passé dans les villes de Katowice et Baltimore sont prévues dans les mêmes pays, mais dans deux villes différentes, à Gdańsk (l'étape habituelle du tournoi de fleuret de Pologne) et Salt Lake City.

Les principales modifications se situent dans les dates, avec le début du grand circuit de la coupe du monde repoussé à la deuxième semaine de novembre. Ce retard provoque un certain nombre de chevauchements entre deux épreuves. Paradoxalement, tout le mois de décembre se déroule sans compétition, créant un intervalle de plus d'un à deux mois entre les épreuves, suivant les armes, au désarroi des représentants des tireurs. L'autre changement se situe dans le regroupement des épreuves mineures, les tournois satellite, en début de saison, entre septembre et octobre. Le nombre de ces épreuves et leur répartition entre hommes et femmes est en progression, avec 20 épreuves respectivement pour les femmes et pour les hommes.

Cette saison marque le début de la période de qualification pour les Jeux olympiques d'été de 2020 à Tokyo. La période qualificative débutera en fin de saison, à partir du 3 avril pour se conclure le 4 avril de l'année suivante[5].

Suspension de la fédération géorgienneModifier

A compter du mois d'août, la fédération géorgienne d'escrime a été sanctionnée d'une suspension provisoire par la Fédération internationale pour « violation des statuts »[6],[7], ainsi que d'une amende. La Fédération géorgienne pourra être réintégrée dès le 31 décembre 2018, si l'amende a été payée. Pour les escrimeurs géorgiens, cette suspension ne se traduit pas par des sanctions sportives : ils sont autorisés à prendre part à toutes les compétitions de la FIE, mais sous le drapeau de celle-ci et non sous drapeau géorgien. Dans le même temps, la fédération du Koweït est réintégrée, permettant à ses escrimeurs de prendre part aux compétitions sous leurs couleurs nationales.

Modification des règles de non-combativitéModifier

Le 19 décembre, le congrès de la FIE réuni à Paris valide une proposition de modification des règles de non-combativité dont la réforme majeure remontait à 2010. La non-combativité, définie par une période d'environ une minute sans touche, valable ou non-valable, n'était plus sanctionnée de cartons mais occasionnait le passage sans transition à la période de trois minutes suivante, ou bien, si la non-combativité survenait durant la dernière période, à une dernière minute avec tirage au sort du vainqueur en cas d'égalité. Ce mécanisme chronométrique était originellement destiné à rendre plus attractifs et plus rythmés les matchs d'escrime, en particulier d'épée, mais obtenait parfois l'effet inverse : certaines rencontres par équipes, hachées par plusieurs relais non-disputés et s'achevant sur un score bas, laissaient dans les médias une image négative, comme par exemple la finale féminine des championnats du monde 2018 par équipes à l'épée entre les États-Unis et la Corée du Sud, conclue sur le score de 18-17[8].

Les nouvelles règles réinstaurent des sanctions en cas de non-combativité, tout en abandonnant le principe de transition à la période suivante. Le dispositif crée les cartons «P», infligés uniquement en cas de non-combativité et non-cumulables avec les cartons ordinaires, dispensés pour les autres fautes prévues au règlement. Les sanctions s'échelonnent de la façon suivante : carton jaune «P» à la 1re infraction, carton rouge «P» aux 2e et 3e infractions et carton noir «P» à la 4e infraction. Les sanctions sont les mêmes que les cartons ordinaires (simple avertissement pour le carton jaune, touche de pénalité pour le carton rouge) exception faite du carton noir «P», qui sanctionne le tireur fautif d'une élimination de la compétition mais non-assortie d'une suspension de toute compétition de deux mois[9]. En cas de non-combativité, la sanction diffère selon le score : si les deux tireurs ou équipes sont à égalité, ils sont tous deux sanctionnés et si les scores diffèrent, c'est le tireur ou l'équipe qui est derrière au score seul qui est sanctionné.

Déroulement de la saisonModifier

Le retour gagnant de Di FranciscaModifier

 
La fleurettiste Elisa Di Francisca en 2014

Cette saison marque le retour à la compétition de la championne olympique de fleuret aux Jeux de Londres 2012, Elisa Di Francisca, absente du circuit depuis les Jeux de 2016 où elle avait pris la médaille d'argent derrière la nouvelle reine du fleuret féminin, Inna Deriglazova. Di Francisca s'était retirée du circuit pour donner naissance à son premier enfant et revient cette année avec pour objectif principal la qualification pour les Jeux olympiques de Tokyo. À Alger, pour son premier tournoi en plus de deux ans, elle bénéficie d'une partie de tableau dégagée de ses principales concurrentes, toutes éliminées prématurément, parmi lesquelles les plus redoutables étaient Alice Volpi (no 2), Inès Boubakri (no 3), Ysaora Thibus (no 6), Eleanor Harvey (no 7), Camilla Mancini (no 10) et Nicole Ross (no 11). Elle s'impose donc sans affronter de membre du top 16, mais après des victoires contre Larisa Korobeynikova, Martina Batini et la jeune japonaise de 19 ans Sera Azuma en finale[10]. Pour son retour à la compétition, Di Francisca est venue accompagnée d'un jeune supporter, son fils Ettore, né en juillet 2017[11]. Batini, elle aussi jeune mère de famille, monte également sur le podium, à la troisième place.

Kim Jung-hwan se retireModifier

 
Kim Jung-hwan en 2016, après sa victoire pour la médaille de bronze olympique

Le champion du monde en titre du sabre masculin, le Sud-Coréen Kim Jung-hwan, annonce en début de saison sa retraite sportive. Kim, 36 ans, avait aussi été médaillé d'or olympiques par équipes aux Jeux de Londres en 2012 et de bronze individuel à Rio de Janeiro, quatre ans plus tard. Il avait aussi été plusieurs fois champion du monde par équipes et triple champion d'Asie. La nouvelle de ce départ inopiné est une surprise car malgré les années, Kim demeurait solidement en haut du classement mondial (il s'y classe troisième lors de cette annonce) et membre de la redoutable équipe nationale de Corée du Sud, gagnante de quatre coupes du monde et du titre mondial l'an passé, malgré la concurrence et la montée en puissance des jeunes sabreurs coréens. Après treize années dans l'équipe nationale, Kim part en beauté sur deux titres mondiaux et un titre par équipes aux Jeux asiatiques[12].

La révélation Jessica Zi Jia GuoModifier

Parmi les tireurs qui se révèlent cette année sur le circuit de la coupe du monde, la plus surprenante de tous est probablement la jeune Canadienne Jessica Zi Jia Guo, née en 2005 et donc âgée de seulement 13 ans, qui fait cette année ses débuts sur le circuit senior. À Alger et Katowice, Guo s'était extraite des éliminatoires et avait passé le premier tour du tableau final en éliminant Hanna Łyczbińska et Sumire Tsuji. Dès sa troisième épreuve, au Challenge international de Saint-Maur, elle se qualifie pour le tableau final et passe trois tours, atteignant pour la première fois les quarts de finale d'un tournoi de cette importance, éliminant au deuxième tour la no 3 mondiale Lee Kiefer avant d'être finalement stoppée par Ysaora Thibus (15-7). Guo pourrait devenir, en poursuivant sur cette lancée, la plus jeune participante aux Jeux olympiques de 2020 à Tokyo.

Sada Jacobson, dix ans aprèsModifier

L'épreuve de coupe du monde de sabre féminin de Salt Lake City voit le retour d'une autre championne, Sada Jacobson (mariée depuis, elle tire sous le nom de Sada Bâby), âgée de 35 ans. Un retour exceptionnel pour l'Américaine qui avait mis fin sa carrière en 2008, au terme des Jeux olympiques de Pékin, soit plus de dix ans auparavant. Ce retour à la compétition internationale ne devrait cependant pas être suivie d'une tentative de qualification olympique, selon Sada Bâby elle-même : « Je sens que j'ai eu mon moment [...] J'ai fait ce que j'ai voulu en terme d'athlète de haut niveau et maintenant mon but est de prendre du plaisir à simplement faire partie de ce sport. »[13]. Prolongé ou non, son retour s'est soldé par une qualification pour le tableau final de 64, où elle a été éliminée au premier tour par la future vainqueur du tournoi, Cécilia Berder.

 
Yannick Borel remporte son quatrième titre d'affilée.

Quatrième succès consécutif pour Yannick BorelModifier

Au cours d'un week-end fructueux pour l'équipe de France, avec les succès de Cécilia Berder et de l'équipe de France de sabre dames à Salt Lake City et des fleurettistes dames au Challenge international de Saint-Maur, par équipes, le no 1 mondial de l'épée messieurs Yannick Borel signe un retour gagnant en remportant le Grand Prix de Doha. Éloigné des pistes après une opération au poignet, en août 2018, le Français avait manqué les deux premières épreuves de la coupe du monde de la saison[14]. Dans un style typiquement offensif, Borel conclut sa compétition en dominant largement l'Espagnol Yulen Pereira (15-4). Outre son retour gagnant, ce succès est le quatrième en autant de tournois, après avoir arraché la Coupe du monde 2018 pour trois points en remportant les trois derniers tournois de la saison précédente, dans le titre européen et le titre mondial. Fort de ces 24 victoires consécutives en matchs à élimination directe, Borel est invaincu depuis mai 2018. Il fait l'impasse sur la compétition individuelle lors de l'étape de Vancouver mais y fait son retour en par équipes[15]. Sa série de 26 victoires consécutives en matchs à élimination directe se termine au Grand Prix de Budapest contre Kazuyasu Minobe (7-15), futur vainqueur du tournoi.

Changements de numéros 1 mondiauxModifier

Épée messieurs : En individuel Yannick Borel défend son titre obtenu la saison précédente. En perdant son titre de champion d'Europe, il passe à égalité de points avec Kazuyasu Minobe, qui prend la première place au nombre de victoires cette saison. Par équipes, la Russie devance la Corée du Sud en remportant les trois premières épreuves de la saison.

2018 Berne Heidenheim GP Doha Vancouver GP Budapest Buenos Aires GP Cali Paris Ch. de Zone Ch. du Monde
Individuel   Borel   Minobe
Par équipes   Corée du Sud   Russie

Épée dames : En individuel, Vivian Kong détrône Mara Navarria après le Grand Prix de Budapest. Elle est à son tour remplacée par Ana Maria Popescu après le Grand prix de Cali mais réintègre le haut du classement après sa troisième place à Dubai. Navarria se réinstalle au sommet de la hiérarchie après les championnats d'Europe. Finalement, grâce en partie aux échecs de Navarria (2e tour) et Popescu (3e tour) aux championnats du monde, Kong reprend la premièreplace d'un classement général entièrement asiatique, devant Lin Sheng et Kang Young-mi. Par équipes, les États-Unis, vainqueurs surprise du championnat du monde 2018, restent en tête du classement mondial.

2018 Tallinn La Havane GP Doha Barcelone GP Budapest Chengdu GP Cali Dubai Ch. de Zone Ch. du Monde
Individuel   Navarria   Kong   Popescu   Kong   Navarria   Kong
Par équipes   États-Unis   Russie

Fleuret messieurs : En individuel, le Britannique Richard Kruse s'empare de la tête du classement en remportant la Coupe du Prince Takamado, troisième des huit épreuves de la saison. Race Imboden le remplace après la quatrième étape en remportant le Grand Prix de Turin. Alessio Foconi, vainqueur de la coupe du monde la saison passée, revient en tête après sa troisième place au Grand Prix d'Anaheim. par équipes, les États-Unis comptent une confortable avance.

2018 Bonn Paris Tokyo GP Turin Le Caire GP Anaheim St-Pétersbourg GP Shanghai Ch. de Zone Ch. du Monde
Individuel   Foconi   Kruse   Imboden   Foconi
Par équipes   États-Unis

Fleuret dames : En individuel, Inna Deriglazova défend sa couronne obtenue lors des deux dernières saisons mais est dépassée par Alice Volpi après le Grand Prix de Shanghai. Par équipes, la France, forte de trois victoires consécutives en début de saison, s'empare de la première place du classement mondial.

2018 Alger Katowice St-Maur GP Turin Le Caire GP Anaheim Taub'heim GP Shanghai Ch. de Zone Ch. du Monde
Individuel   Deriglazova   Volpi   Deriglazova
Par équipes   Russie   France   Russie

Sabre messieurs : Statu quo en tête du classement, autant en individuel que par équipes. Eli Dershwitz tient la première place en individuel, avant d'être devancé, lors des championnats du monde, par Oh Sang-uk, qui en remportant le titre fait coup double en gagnant la coupe du monde. La Corée du Sud est en tête par équipes.

2018 Alger Varsovie GP Le Caire Padoue Budapest GP Séoul Madrid GP Moscou Ch. de Zone Ch. du Monde
Individuel   Dershwitz   Oh
Par équipes   Corée du Sud

Sabre dames : En individuel, Sofia Velikaïa, demi-finaliste du tournoi de Salt Lake City, reprend la tête du classement mondial à Olha Kharlan, éliminée dès le premier tour alors qu'elle défendait les 32 points de sa victoire à Sint-Niklaas l'année passée. L'équipe de France est en tête du classement par équipes.

2018 Orléans Salt Lake GP Le Caire Athènes Sint-Niklaas GP Séoul Tunis GP Moscou Ch. de Zone Ch. du Monde
Individuel   Kharlan   Velikaïa   Kharlan
Par équipes   France

Premières victoires en carrièreModifier

Les tireurs suivants ont inscrit pour la première fois leur nom au palmarès d'un tournoi de coupe du monde ou d'un Grand Prix au cours de la saison :

CalendrierModifier

MessieursModifier

Légende Abrégé Catégorie
ChM Championnat du monde
ChZ Championnat de zone
GP Grand Prix
CoM Coupe du monde
Sat. Tournoi satellite

Tournois satellitesModifier

Circuit principalModifier

Date Nom et lieu du tournoi Cat. Arme Type Vainqueur Finaliste Troisièmes
09/11/2018 Lion de Bonn,
Bonn
CoM Fleuret Indiv.   Richard Kruse   Andrea Cassarà   Nick Itkin
  Enzo Lefort
Par éq.   États-Unis   Italie   Japon
16/11/2018 Coupe du monde,
Alger
CoM Sabre Indiv.   Ha Han-sol   Luigi Samele   Enrico Berrè
  Oh Sang-uk
Par éq.   Corée du Sud   Russie   Allemagne
23/11/2018 Grand Prix de Berne,
Berne
CoM Épée Indiv.   Kazuyasu Minobe   Bas Verwijlen   Dmitriy Aleksanin
  Federico Vismara
Par éq.   Russie   Italie   Corée du Sud
10/01/2019 Coupe d'Heidenheim,
Heidenheim an der Brenz
CoM Épée Indiv.   Alexandre Bardenet   Davide Di Veroli   Georgiy Bruev
  Koki Kanō
Par éq.   Russie   Hongrie   Italie
11/01/2019 Challenge international de Paris,
Paris
CoM Fleuret Indiv.   Alessio Foconi   Gerek Meinhardt   Giorgio Avola
  Race Imboden
Par éq.   Russie   Italie   États-Unis
25/01/2019 Grand Prix du Qatar,
Doha
GP Épée Indiv.   Yannick Borel   Yulen Pereira   Jacob Hoyle
  Bohdan Nikishyn
25/01/2019 Coupe du Prince Takamado,
Tokyo
CoM Fleuret Indiv.   Richard Kruse   Race Imboden   Alessio Foconi
  Daniele Garozzo
Par éq.   Italie   États-Unis   Corée du Sud
01/02/2019 Sabre de Wołodyjowski,
Varsovie
CoM Sabre Indiv.   Eli Dershwitz   Luca Curatoli   Max Hartung
  Oh Sang-uk
Par éq.   Italie   France   Russie
08/02/2019 Trophée INALPI,
Turin
GP Fleuret Indiv.   Race Imboden   Cheung Ka Long   Alessio Foconi
  Gerek Meinhardt
08/02/2019 Coupe Péter Bakonyi,
Vancouver
CoM Épée Indiv.   Koki Kanō   Enrico Garozzo   Alexandre Bardenet
  Jacob Hoyle
Par éq.   Russie   Israël   France
22/02/2019 Grand Prix,
Le Caire
GP Sabre Indiv.   Oh Sang-uk   Áron Szilágyi   Sandro Bazadze
  Kim Jun-ho
01/03/2019 Challenge des pharaons,
Le Caire
CoM Fleuret Indiv.   Daniele Garozzo   Erwann Le Péchoux   Giorgio Avola
  Alexander Massialas
Par éq.   États-Unis   France   Italie
08/03/2019 Grand Prix,
Budapest
GP Épée Indiv.   Kazuyasu Minobe   Andrea Santarelli   Tibor Andrásfi
  Max Heinzer
08/03/2019 Trophée Luxardo,
Padoue
CoM Sabre Indiv.   Luca Curatoli   Aldo Montano   Max Hartung
  Benedikt Wagner
Par éq.   Corée du Sud   Iran   Italie
15/03/2019 Grand Prix,
Anaheim
GP Fleuret Indiv.   Julien Mertine   Tommaso Marini   Cheung Ka Long
  Alessio Foconi
22/03/2019 Jockey Club Argentino,
Buenos Aires
CoM Épée Indiv.   Sergey Bida   Gabriele Cimini   Curtis McDowald
  András Redli
Par éq.   Japon   Suisse   Russie
22/03/2019 Coupe du monde,
Budapest
CoM Sabre Indiv.   Max Hartung   Oh Sang-uk   Mojtaba Abedini
  Tiberiu Dolniceanu
Par éq.   Corée du Sud   Hongrie   Italie
Début de la période de qualification olympique
26/04/2019 Grand Prix,
Séoul
GP Sabre Indiv.   Oh Sang-uk   Áron Szilágyi   Max Hartung
  Kim Jung-hwan
03/05/2019 Grand Prix,
Cali
GP Épée Indiv.   Kazuyasu Minobe   Radosław Zawrotniak   Marco Fichera
  Tristan Tulen
03/05/2019 Fleuret de Saint-Pétersbourg,
Saint-Pétersbourg
CoM Fleuret Indiv.   Andrea Cassarà   Alessio Foconi   Benjamin Kleibrink
  Erwann Le Péchoux
Par éq.   États-Unis   Hong Kong   Corée du Sud
10/05/2019 Ville de Madrid,
Madrid
CoM Sabre Indiv.   Max Hartung   Áron Szilágyi   Kim Jun-ho
  Oh Sang-uk
Par éq.   Italie   Russie   Corée du Sud
17/05/2019 Grand Prix,
Shanghai
GP Fleuret Indiv.   Alessio Foconi   Nick Itkin   Choi Chun Yin
  Timur Safin
17/05/2019 Challenge Monal,
Paris
CoM Épée Indiv.   Park Sang-young   Nikita Glazkov   Mate Tamás Koch
  Gergely Siklósi
Par éq.   Suisse   France   Italie
24/05/2019 Sabre de Moscou,
Moscou
GP Sabre Indiv.   Boladé Apithy   Eli Dershwitz   Luca Curatoli
  Max Hartung
13/06/2019 Championnats d'Asie,
Tokyo
ChZ Épée Indiv.   Masaru Yamada   Satoru Uyama   Ruslan Kurbanov
  Nguyễn Tiến Nhật
Par éq.   Chine   Corée du Sud   Japon
Fleuret Indiv.   Takahiro Shikine   Cheung Ka Long   Chen Haiwei
  Toshiya Saitō
Par éq.   Japon   Chine   Hong Kong
Sabre Indiv.   Oh Sang-uk   Wang Shi   Mojtaba Abedini
  Ha Han-sol
Par éq.   Corée du Sud   Iran   Japon
17/06/2019 Championnats d'Europe,
Düsseldorf
ChZ Épée Indiv.   Yuval Freilich   Andrea Santarelli   Jiří Beran
  Enrico Garozzo
Par éq.   Russie   Danemark   Hongrie
Fleuret Indiv.   Alessio Foconi   Daniele Garozzo   Aleksey Cheremisinov
  Enzo Lefort
Par éq.   France   Allemagne   Italie
Sabre Indiv.   Veniamin Reshetnikov   Kamil Ibragimov   Sandro Bazadze
  Max Hartung
Par éq.   Allemagne   Hongrie   Italie
24/06/2019 Championnats d'Afrique,
Bamako
ChZ Épée Indiv.   Houssam El Kord   Ahmed El Saghir   Ahmed El Sayed
  Mahmoud Mohsen
Par éq.   Maroc   Sénégal   Égypte
Fleuret Indiv.   Alaaeldin Abouelkassem   Mohamed Hamza   Mohamed Ayoub Ferjani
  Mohamed Samandi
Par éq.   Égypte   Tunisie   Algérie
Sabre Indiv.   Mohamed Amer   Farès Ferjani   Ahmed Ferjani
  Mohab Samer
Par éq.   Égypte   Tunisie   Algérie
27/06/2019 Championnats panaméricains,
Toronto
ChZ Épée Indiv.   Rubén Limardo   Jesús Limardo   Yunior Reytor Venet
  José Felix Domínguez
Par éq.   Cuba   États-Unis   Argentine
Fleuret Indiv.   Race Imboden   Guilherme Toldo   Gerek Meinhardt
  Alexander Massialas
Par éq.   États-Unis   Canada   Brésil
Sabre Indiv.   Eli Dershwitz   Daryl Homer   Pascual María Di Tella
  Joseph Polossifakis
Par éq.   États-Unis   Canada   Argentine
14/07/2019 Championnats du monde,
Budapest
ChM Épée Indiv.   Gergely Siklósi   Sergey Bida   Ihor Reizlin
  Andrea Santarelli
Par éq.   France   Ukraine   Suisse
Fleuret Indiv.   Enzo Lefort   Marcus Mepstead   Dmitry Zherebchenko
  Son Young-ki
Par éq.   États-Unis   France   Italie
Sabre Indiv.   Oh Sang-uk   András Szatmári   Mojtaba Abedini
  Luca Curatoli
Par éq.   Corée du Sud   Hongrie   Italie

DamesModifier

Légende Abrégé Catégorie
ChM Championnat du monde
ChZ Championnat de zone
GP Grand Prix
CoM Coupe du monde
Sat. Tournoi satellite

Tournois satellitesModifier

Circuit principalModifier

Date Nom et lieu du tournoi Cat. Arme Type Vainqueur Finaliste Troisièmes
09/11/2018 Glaive de Tallinn,
Tallinn
CoM Épée Indiv.   Jung Hyo-jung   Vivian Kong   Alberta Santuccio
  Sun Yiwen
Par éq.   Russie   France   États-Unis
09/11/2018 Trophée BNP Paribas,
Orléans
CoM Sabre Indiv.   Anna Márton   Araceli Navarro   Alina Komachtchouk
  Caroline Quéroli
Par éq.   France   Russie   Italie
23/11/2018 Coupe du monde,
Alger
CoM Fleuret Indiv.   Elisa Di Francisca   Sera Azuma   Martina Batini
  Inna Deriglazova
Par éq.   France   Russie   Italie
11/01/2019 Coupe du monde,
La Havane
CoM Épée Indiv.   Vivian Kong   Auriane Mallo   Nicol Foietta
  Kang Young-mi
Par éq.   Estonie   Pologne   Russie
11/01/2019 Coupe du monde,
Katowice
CoM Fleuret Indiv.   Inna Deriglazova   Leonie Ebert   Arianna Errigo
  Lee Kiefer
Par éq.   France   États-Unis   Italie
25/01/2019 Grand Prix du Qatar,
Doha
GP Épée Indiv.   Julia Beljajeva   Kseniya Pantelyeyeva   Jung Hyo-jung
  Violetta Kolobova
25/01/2019 Challenge international de Saint-Maur,
Saint-Maur des Fossés
CoM Fleuret Indiv.   Inna Deriglazova   Alice Volpi   Francesca Palumbo
  Ysaora Thibus
Par éq.   France   Russie   Italie
25/01/2019 Coupe du monde,
Salt Lake City
CoM Sabre Indiv.   Cécilia Berder   Anna Márton   Irene Vecchi
  Sofia Velikaïa
Par éq.   France   Hongrie   Italie
08/02/2019 Trophée INALPI,
Turin
GP Fleuret Indiv.   Alice Volpi   Elisa Di Francisca   Anastasia Ivanova
  Francesca Palumbo
08/02/2019 Ville de Barcelone,
Barcelone
CoM Épée Indiv.   Vivian Kong   Lee Hye-in   Kristina Kuusk
  Aleksandra Zamachowska
Par éq.   Pologne   Russie   Chine
22/02/2019 Grand Prix,
Le Caire
GP Sabre Indiv.   Sofia Velikaïa   Choi Soo-yeon   Cécilia Berder
  Olha Kharlan
01/03/2019 Coupe du monde,
Le Caire
CoM Fleuret Indiv.   Inna Deriglazova   Alice Volpi   Lee Kiefer
  Sumire Tsuji
Par éq.   Italie   Russie   France
08/03/2019 Grand Prix,
Budapest
GP Épée Indiv.   Ana Maria Popescu   Kang Young-mi   Choi In-jeong
  Coraline Vitalis
08/03/2019 Coupe Akropolis,
Athènes
CoM Sabre Indiv.   Sofia Pozdniakova   Olha Kharlan   Kim Ji-yeon
  Liza Pusztai
Par éq.   France   Russie   Italie
15/03/2019 Grand Prix,
Anaheim
GP Fleuret Indiv.   Inna Deriglazova   Alice Volpi   Jeon Hee-sook
  Larisa Korobeynikova
22/03/2019 Coupe du monde,
Chengdu
CoM Épée Indiv.   Hélène Ngom   Rossella Fiamingo   Courtney Hurley
  Nathalie Moellhausen
Par éq.   Allemagne   Estonie   Italie
22/03/2019 Challenge Yves Brasseur,
Sint-Niklaas
CoM Sabre Indiv.   Manon Brunet   Olga Nikitina   Yana Egorian
  Bianca Pascu
Par éq.   France   Russie   Italie
Début de la période de qualification olympique
26/04/2019 Grand Prix,
Séoul
GP Sabre Indiv.   Olha Kharlan   Kim Ji-yeon   Manon Brunet
  Seo Ji-yeon
03/05/2019 Grand Prix,
Cali
GP Épée Indiv.   Sun Yiwen   Mara Navarria   Katrina Lehis
  Ana Maria Popescu
03/05/2019 Coupe Rheinhold-Würth,
Tauberbischofsheim
CoM Fleuret Indiv.   Inna Deriglazova   Anastasia Ivanova   Erica Cipressa
  Ysaora Thibus
Par éq.   Russie   France   Italie
10/05/2019 Coupe du monde,
Tunis
CoM Sabre Indiv.   Sofia Velikaïa   Qian Jiarui   Charlotte Lembach
  Irene Vecchi
Par éq.   Italie   Ukraine   Corée du Sud
17/05/2019 Grand Prix,
Shanghai
GP Fleuret Indiv.   Inna Deriglazova   Alice Volpi   Arianna Errigo
  Lee Kiefer
17/05/2019 Coupe du monde,
Dubai
CoM Épée Indiv.   Choi In-jeong   Courtney Hurley   Violetta Kolobova
  Vivian Kong
Par éq.   Pologne   États-Unis   Italie
24/05/2019 Sabre de Moscou,
Moscou
GP Sabre Indiv.   Sofia Velikaïa   Shao Yaqi   Sofia Pozdniakova
  Liza Pusztai
13/06/2019 Championnats d'Asie,
Tokyo
ChZ Épée Indiv.   Zhu Mingye   Lin Sheng   Choi In-jeong
  Kang Young-mi
Par éq.   Corée du Sud   Chine   Hong Kong
Fleuret Indiv.   Jeon Hee-sook   Yuka Ueno   Sera Azuma
  Chen Qingyuan
Par éq.   Japon   Corée du Sud   Chine
Sabre Indiv.   Yoon Ji-su   Norika Tamura   Shihomi Fukushima
  Kim Ji-yeon
Par éq.   Chine   Corée du Sud   Japon
17/06/2019 Championnats d'Europe,
Düsseldorf
ChZ Épée Indiv.   Coraline Vitalis   Marie-Florence Candassamy   Alexandra Ndolo
  Ewa Trzebińska
Par éq.   Pologne   Russie   Italie
Fleuret Indiv.   Elisa Di Francisca   Inna Deriglazova   Ysaora Thibus
  Alice Volpi
Par éq.   Russie   France   Italie
Sabre Indiv.   Olha Kharlan   Manon Brunet   Anna Márton
  Sofia Velikaïa
Par éq.   Russie   Hongrie   France
24/06/2019 Championnats d'Afrique,
Bamako
ChZ Épée Indiv.   Sarra Besbes   Shirwit Gaber   Ndeye Binta Diongue
  Sara Nounou
Par éq.   Égypte   Afrique du Sud   Sénégal
Fleuret Indiv.   Inès Boubakri   Noha Hany   Yara El Sharkawy
  Noura Mohamed
Par éq.   Tunisie   Égypte   Algérie
Sabre Indiv.   Amira Ben Chaabane   Nour Montaser   Nada Hafez
  Lina Mohamed
Par éq.   Tunisie   Égypte   Algérie
27/06/2019 Championnats panaméricains,
Toronto
ChZ Épée Indiv.   Kelley Hurley   María Martinez   Nathalie Moellhausen
  María Luisa Doig
Par éq.   États-Unis   Brésil   Canada
Fleuret Indiv.   Nicole Ross   Jessica Zi Jia Guo   Eleanor Harvey
  Kelleigh Ryan
Par éq.   États-Unis   Canada   Chili
Sabre Indiv.   Anne-Elizabeth Stone   Mariel Zagunis   María Belén Pérez Maurice
  Gabriella Page
Par éq.   États-Unis   Canada   Mexique
14/07/2019 Championnats du monde,
Budapest
ChM Épée Indiv.   Nathalie Moellhausen   Lin Sheng   Vivian Kong
  Olena Kryvytska
Par éq.   Chine   Russie   Italie
Fleuret Indiv.   Inna Deriglazova   Pauline Ranvier   Elisa Di Francisca
  Arianna Errigo
Par éq.   Russie   Italie   États-Unis
Sabre Indiv.   Olha Kharlan   Sofia Velikaïa   Bianca Pascu
  Theodóra Gkountoúra
Par éq.   Russie   France   Corée du Sud

Classements générauxModifier

ÉpéeModifier

MessieursModifier

Classement général individuel
Rang Nom Points
1   Kazuyasu Minobe 164
2   Andrea Santarelli 156
3   Sergey Bida 139
4   Gergely Siklósi 120,5
5   Koki Kanō 120
6   Bas Verwijlen 120
7   Bohdan Nikishyn 120
8   Yannick Borel 114
9   Dmitriy Aleksanin 102
10   Park Sang-young 98
Classement général par équipes
Rang Nom Points
1   Russie 352
2   France 295
3   Suisse 284
4   Italie 260
5   Corée du Sud 235

DamesModifier

Classement général individuel
Rang Nom Points
1   Vivian Kong 193
2   Lin Sheng 156
3   Kang Young-mi 152
4   Nathalie Moellhausen 143
5   Sun Yiwen 143
6   Coraline Vitalis 134
7   Choi In-jeong 130
8   Violetta Kolobova 125
9   Ana Maria Popescu 122
10   Jung Hyo-jung 120
Classement général par équipes
Rang Nom Points
1   Russie 344
2   Chine 328
3   Pologne 326
4   États-Unis 280
5   Estonie 262

FleuretModifier

MessieursModifier

Classement général individuel
Rang Nom Points
1   Alessio Foconi 219
2   Race Imboden 174
3   Enzo Lefort 162
4   Daniele Garozzo 147
5   Gerek Meinhardt 138
6   Andrea Cassarà 136
7   Cheung Ka Long 134
8   Alexander Massialas 134
9   Nick Itkin 124
10   Erwann Le Péchoux 110
Classement général par équipes
Rang Nom Points
1   États-Unis 436
2   Italie 328
3   France 324
4   Russie 264
5   Corée du Sud 248

DamesModifier

Classement général individuel
Rang Nom Points
1   Inna Deriglazova 311
2   Alice Volpi 218
3   Elisa Di Francisca 197
4   Arianna Errigo 161
5   Lee Kiefer 144
6   Leonie Ebert 138
7   Anastasia Ivanova 127
8   Francesca Palumbo 125
9   Ysaora Thibus 118
10   Larisa Korobeynikova 118
Classement général par équipes
Rang Nom Points
1   Russie 412
2   France 368
3   Italie 328
4   États-Unis 304
5   Japon 246

SabreModifier

MessieursModifier

Classement général individuel
Rang Nom Points
1   Oh Sang-uk 290
2   Eli Dershwitz 210
3   Max Hartung 210
4   Luca Curatoli 179
5   Áron Szilágyi 146
6   Kamil Ibragimov 135
7   Veniamin Reshetnikov 134
8   Boladé Apithy 126
9   Sandro Bazadze 126
10   Mojtaba Abedini 115
Classement général par équipes
Rang Nom Points
1   Corée du Sud 424
2   Italie 328
3   Hongrie 312
4   Allemagne 268
5   Russie 268

DamesModifier

Classement général individuel
Rang Nom Points
1   Olha Kharlan 267
2   Sofia Velikaïa 264
3   Manon Brunet 170
4   Anna Márton 151
5   Kim Ji-yeon 141
6   Cécilia Berder 137
7   Anne-Elizabeth Stone 136
8   Liza Pusztai 128
9   Shao Yaqi 116
10   Sofia Pozdniakova 111
Classement général par équipes
Rang Nom Points
1   France 400
2   Russie 378
3   Italie 292
4   Corée du Sud 260
5   États-Unis 252

StatistiquesModifier

Tableaux des médailles masculin et féminin global des épreuves de coupe du monde et Grands Prix, hors satellites et grands championnats.

MessieursModifier

Rang Nation Or Argent Bronze Total
1   Italie 6 13 13 32
2   Corée du Sud 6 1 7 14
3   États-Unis 5 3 8 16
4   Russie 5 1 3 9
5   Japon 5 0 2 7
6   France 3 3 4 10
7   Grande-Bretagne 2 0 0 2
8   Allemagne 1 0 6 7
9   Hongrie 0 4 2 6
10   Hong Kong 0 2 1 3
Total 33 33 53 119

DamesModifier

Rang Nation Or Argent Bronze Total
1   France 10 3 7 20
2   Russie 9 9 6 24
3   Italie 3 6 17 26
4   Estonie 2 1 2 5
5   Hong Kong 2 1 0 3
6   Corée du Sud 1 4 6 11
7   Ukraine 1 2 2 5
8   Hongrie 1 2 1 4
9   Pologne 1 1 1 3
10   Allemagne 1 1 0 2
Total 33 33 53 119

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier