Coup de coude

technique de combat

Coup de coude
Coup de coude remontant.
Coup de coude remontant.
Japonais
Hepburn Empi
Vietnamien
Quốc ngữ Phuong Duc
Birman
D’tao-hni
D’tao-hni
Thaï
Dhee sork
Dhee sork
Anglais
Elbow strike

Le coup de coude est une frappe avec la surface du coude.

On dénombre 6 formes principales :

  • coup direct
  • coup circulaire (spin-elbow strike)
  • coup semi-circulaire - descendant ou remontant (semicircular-elbow strike)
  • coup de revers
  • coup remontant
  • coup écrasant (downward-elbow strike).

Certaines de ces techniques peuvent adopter différents types de trajectoires, de placement de hanche et être réalisés avec des surfaces de frappe variées sur différentes cibles. Pour quelques-unes, elles peuvent être, retournées (spinning), sautés (jumping), données des deux bras (doubles), portées en « marche d’escalier » ou à effets combinés. Ex. : Coup de coude écrasant sauté (jumping-elbow strike).

Les techniques de coude peuvent combinées avec les techniques de poing et notamment enchaînées en « cascade » (ce qui est souvent le cas en boxe birmane).

Coups de coude de baseModifier

  • Straight-elbow thurst :
1-coup de coude direct , généralement donné pratiquement de face dans le corps à corps, ou mi-distance : boxe thaïlandaise, kick-boxing... amplitude de 90 degré à 180 degré (plus de puissance), de la garde jusqu'à la cible (zone de frappe)... c'est l'équivalent du coup poing "direct".
  • Pour augmenter son efficacité, le coude doit partir à 180 degré... , et du bras arrière en changeant alors sa garde.
  • L'efficacité du coup de coude direct actuellement toutes disciplines confondues, a ses limites lors de ses impacts, d'où les coups répétés sur l'adversaire.

(PS :Les coups de coude "remontant" et "descendant " permettent de traverser la garde pour frapper le visage de l'adversaire ; c'est pourquoi en perfectionnant le coup de coude direct (CDD) on peut fracturer les mains, bras de son adversaire, et par conséquent son visage à travers sa garde, cette technique est inexistante aujourd'hui en 2020, les 2 conditions pour y parvenir :

  • d'une part en pivotant ses appuis (2 pieds au sol) tout en passant de profil : épaule, hanche, et bien percuter la cible avec la pointe osseuse du coude sur la cible : l'ensemble se retrouve aligné jusqu'à la cible, d'où son autre nom :"coup de coude rectiligne" ...

Variantes du coup de coude direct :

2-coup de coude direct retourné : . Même principe que le coup coude direct, cible de face : effectuer une rotation à 360 degré sur ses 2 appuis (pointes des pieds),commencer à "armer le coude devant frapper la cible, puis, lorsqu'on se trouve à 180 degré par rapport à la cible (dos à la cible), le coude doit être perpendiculaire au sol, visualiser la cible (toujours de dos), pour enfin continuer à exécuté totalement sa rotation, toujours veiller à ce que la trajectoire du coup de coude demeure rectiligne, mais aussi, conserver soit une trajectoire verticale : ascendante, si cible figure ; descendante si cible plexus. Toujours frapper en percussion, avec transfert du poids du corps dans le coude, la frappe devant "traverser" la cible.

3-Coups coudes directs retournés, latéraux : pour atteindre des cibles, à sa gauche ou à sa droite, l'amplitude étant de 90 degré en rotation, toujours respecter la technique de base ci-dessus du CCD. Selon sa tactique de combat on choisira un sens de rotation et le coude prévu pour la frappe latérale. Par exemple, si vous êtes entouré par plusieurs adversaires, vous prendrez l'initiative de savoir quel est le premier adversaire je vais devoir frapper pour le neutraliser, en rotation latérale, dans quel sens ?, quel coude ?, la cible ?(plexus ou figure, voire la gorge si c'est nécessaire pour sa survie),pour enchaîner sa technique de Self défense appartenant à chacun (penchat, krav, karaté,...), et ainsi enchaîner la neutralisation des autres adversaires et pourquoi pas avec d'autres CDD.

Exemples d'exercices sur matériels: -Travailler la frappe sur sac mou, dur, très dur, planches, murs, exercices de casse sur planches, arbres, et autres matériels spécifiques d'endurcissement pour la casse.

  • A consulter sur you tube :" New Boxe Défense Self défense", explications de la technique du "CDD", des vidéos pratiques et de casses, l'instructeur : François Soret, Charente Maritime, (France).


  • Spin-elbow strike : coup de coude circulaire
  • Inside-elbow strike : coup de coude de revers
  • Semi-circular-elbow strike : coup de coude semi-circulaire à trajectoire descendante ou remontante
  • Drop-elbow strike : coup de coude écrasant
  • Rising-elbow strike : coup de coude remontant.

(1) Ces techniques peuvent être données les hanches de face ou de profil, et emprunter différentes trajectoires (directe, remontante, piquante et circulaire). Elles peuvent être retournées et sautées à la fois.

Coups de coude moins usuelsModifier

Certains coups de coude peuvent être retournés (spinning), sautés (jumping), portés des deux bras (doubles), amenés en « marche d’escalier » voire à effets combinés (ex. : retournés et sautés).

  • Jumping-elbow strike : coup de coude écrasant sauté.

Les coups de coude peuvent combinés avec les techniques de poing et notamment enchaînés en « cascade » (ce qui est le souvent cas en boxe birmane).


Sur les autres projets Wikimedia :

SourcesModifier

  • Alain Delmas, 1. Lexique de la boxe et des autres boxes (Document fédéral de formation d’entraîneur), compte d’auteur, Aix-en-Provence, 1981-2005 – 2. Lexique de combatique (Document fédéral de formation d’entraîneur), compte d’auteur, Toulouse, 1975-1980
  • Gabrielle et Roland Habersetzer, Encyclopédie des arts martiaux de l’extrême orient, Editions Amphora, 2000

Article connexeModifier