Ouvrir le menu principal

Coulogne

commune française du département du Pas-de-Calais
Icône de paronymie Cet article possède un paronyme, voir Boulogne.

Coulogne
Coulogne
L'église Saint-Jacques.
Blason de Coulogne
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Pas-de-Calais
Arrondissement Calais
Canton Calais-2
Intercommunalité Grand Calais Terres et Mers
Maire
Mandat
Alain Fauquet
2014-2020
Code postal 62137
Code commune 62244
Démographie
Gentilé Coulonnois
Population
municipale
5 323 hab. (2016 en diminution de 5,23 % par rapport à 2011)
Densité 581 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 55′ 30″ nord, 1° 53′ 09″ est
Altitude Min. 0 m
Max. 7 m
Superficie 9,16 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais

Voir sur la carte administrative du Pas-de-Calais
City locator 14.svg
Coulogne

Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais

Voir sur la carte topographique du Pas-de-Calais
City locator 14.svg
Coulogne

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Coulogne

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Coulogne
Liens
Site web ville-coulogne.fr

Coulogne est une commune française située dans le département du Pas-de-Calais en région Hauts-de-France.

Sommaire

GéographieModifier

SituationModifier

Coulogne est une petite ville française, située dans le département du Pas-de-Calais et la région du Nord-Pas-de-Calais. À proximité du littoral de la Côte d'Opale, la ville se trouve à la limite sud de la ville de Calais ainsi qu'à 30 km au nord-est de Boulogne-sur-Mer[1], 37 km à l'ouest de Dunkerque[2], 90 km au nord-ouest de Lille[3] et 230 km au nord de Paris[4] à vol d'oiseau.

La commune appartient à la communauté d'agglomération du Calaisis.

Communes limitrophesModifier

  Calais  
Coquelles N Marck
O    Coulogne    E
S
Hames-Boucres Les Attaques

Voies de communication et transportsModifier

Coulogne est située à proximité de l'entrée française du tunnel sous la Manche qui permet de rejoindre l'Angleterre.

Elle est également située à proximité de l'autoroute A16, qui relie la frontière avec la Belgique à la région parisienne via Dunkerque, Boulogne-sur-Mer, Abbeville, Amiens et Beauvais, et l'autoroute A26 qui relie Calais à Troyes via Arras, Saint-Quentin et Reims.

La ville est située à proximité de la gare de Calais-Fréthun (desservie par des Eurostar vers Londres, Bruxelles ou Paris, par des TGV, des TER, mais aussi des TERGV vers Lille-Europe et Boulogne-Ville).

Coulogne est également située à proximité du port de Calais, premier port français pour le trafic de voyageurs entre la France et l'Angleterre.

Coulogne est desservie par la ligne   7   du réseau Imag'in ainsi que par la  Majest'in , une navette fluviale.

La source aujourd'huiModifier

En raison des pollutions issues de l'industrialisation des alentours de Calais, la source a été intégrée au réseau commun et se jette désormais dans le canal adjacent. Une plaque commémorative et indicative en bronze en marque encore l'emplacement[5].

 
Pont sur le Canal de Calais. Nouveau débouché de la source du Pont aux Etoupes(aval)

Centre d'intérêt patrimonialModifier

La source du Pont aux Etoupes près du lieu-dit des Marmoussets a longtemps servi comme « remède populaire ». Les habitants de la commune et des communes voisines venaient en puiser les eaux. Cette spécificité n'est pas propre à la commune puisqu'elle est courante dans les départements du nord de la France[6]. Un contrôle a été mis en place suite au succès qui induisit des débordements et parfois de la violence aux abords. Par la suite, le conseil municipal interdit toute commercialisation. La ferveur populaire et la croyances en des vertus miraculeuses ne sont pas propre à la source du Pont aux Etoupes mais communes aux sources de la région.[7]

ToponymieModifier

  • Vient du latin colonicus « colonie, ferme » : Colonia Sancti Vulmari (Xe siècle), Colonia (1112), Couloigne (1276), Couloingne (1309), Coloigne (1296), Coln (1344), Colham ou Collam (1556), Collongne (1583), Haute et basse Coulogne (1584), Couloine (XVIIe siècle)[8].

HistoireModifier

Politique et administrationModifier

Tendances politiques et résultatsModifier

Liste des mairesModifier

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 1977 mars 1989 Albert Gommez   Commissaire divisionnaire
mars 1989 mars 2001 Albert Béharelle   Clerc de notaire
mars 2001 mars 2014 Jean-Claude Dubut DVD  
avril 2014[9],[10] En cours
(au 7 décembre 2014)
Alain Fauquet PS Assistant parlementaire

DémographieModifier

 
Coulogne dans son canton et son arrondissement.

Évolution démographiqueModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[11]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[12].

En 2016, la commune comptait 5 323 habitants[Note 1], en diminution de 5,23 % par rapport à 2011 (Pas-de-Calais : +0,54 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
398452487536595696659656677
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
7307427998128831 0431 2671 3411 399
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 4241 7071 9502 2542 3182 6412 7593 0633 125
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
3 8984 7835 1945 3475 8095 7895 9405 7475 414
2016 - - - - - - - -
5 323--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[13] puis Insee à partir de 2006[14].)
Histogramme de l'évolution démographique
 

Pyramide des âgesModifier

La population de la commune est relativement âgée. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (22,8 %) est en effet supérieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (19,8 %). À l'instar des répartitions nationale et départementale, la population féminine de la commune est supérieure à la population masculine. Le taux (50,9 %) est du même ordre de grandeur que le taux national (51,6 %).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 49,1 % d’hommes (0 à 14 ans = 18,6 %, 15 à 29 ans = 19,4 %, 30 à 44 ans = 17,3 %, 45 à 59 ans = 24,2 %, plus de 60 ans = 20,6 %) ;
  • 50,9 % de femmes (0 à 14 ans = 16,8 %, 15 à 29 ans = 16,1 %, 30 à 44 ans = 18,5 %, 45 à 59 ans = 23,6 %, plus de 60 ans = 25,1 %).
Pyramide des âges à Coulogne en 2007 en pourcentage[15]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,3 
90 ans ou +
0,4 
5,5 
75 à 89 ans
8,7 
14,8 
60 à 74 ans
16,0 
24,2 
45 à 59 ans
23,6 
17,3 
30 à 44 ans
18,5 
19,4 
15 à 29 ans
16,1 
18,6 
0 à 14 ans
16,8 
Pyramide des âges du département du Pas-de-Calais en 2007 en pourcentage[16]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,2 
90 ans ou +
0,8 
5,1 
75 à 89 ans
9,1 
11,1 
60 à 74 ans
12,9 
21,0 
45 à 59 ans
20,1 
20,9 
30 à 44 ans
19,6 
20,4 
15 à 29 ans
18,5 
21,3 
0 à 14 ans
18,9 

Clubs sportifsModifier

Plusieurs sports sont pratiqués dans cette commune, dont :

  • Le twirling
  • Le tir à l'arc
  • La danse
  • Le judo
  • Le football
  • Le basketball
  • Le tennis de table

Culture locale et patrimoineModifier

Lieux et monumentsModifier

Patrimoine historiqueModifier

 
L'église Saint-Jacques.

Espaces culturelsModifier

  • La médiathèque l'Octogone a ouvert ses portes le 19 mai 2015 et a été inaugurée le 23 et 24 mai 2015.

Personnalités liées à la communeModifier

  • Dans le cimetière de Coulogne repose le sergent Fernand Devin (né à Coulogne le 27 avril 1913), radio mitrailleur d'un Bristol Blenheim du Groupe « Lorraine » qui, à court de carburant, disparut dans le désert le 5 février 1941, au retour d'une mission effectuée sur l'oasis de Koufra. L'appareil, intact, ne fut retrouvé – avec ses trois membres d'équipage décédés – qu'en 1959.
  • l'abbé Émile Dupuy (1921-1969), fondateur du lycée agricole de Coulogne.
  • Camille Cerf (1994-), Miss France 2015.

HéraldiqueModifier

  Blason D'azur au sautoir cousu de gueules* chargé en cœur d'une aigle de sable membrée d'argent.
Détails
* Il y a là non-respect de la règle de contrariété des couleurs : ces armes sont fautives (gueules sur azur).
Adopté par la municipalité.

Pour approfondirModifier

BibliographieModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

RéférencesModifier

  1. « Distance à vol d'oiseau entre Coulogne et Boulogne-sur-Mer », sur www.lion1906.com (consulté le 7 décembre 2014)
  2. « Distance à vol d'oiseau entre Coulogne et Dunkerque », sur www.lion1906.com (consulté le 7 décembre 2014)
  3. « Distance à vol d'oiseau entre Coulogne et Lille », sur www.lion1906.com (consulté le 7 décembre 2014)
  4. « Distance à vol d'oiseau entre Coulogne et Paris », sur www.lion1906.com (consulté le 7 décembre 2014)
  5. Dictionnaire historique et archéologique du Pas-de-Calais, Commission départementale des monuments historique SUEUR-CHARRUEY, Libraire-Editeur, 31 Petite Place, 62000 ARRAS 1875
  6. http://www.lavoixdunord.fr/archive/recup/region/miraculeuses-ou-desalterantes-aux-sources-du-nord-ia0b0n1454979
  7. https://nord-decouverte.fr/source-miraculeuse-sainte-godeleine-wierre-effroy/
  8. Comte Auguste De Loisne, Dictionnaire topographique du département du Pas-de-Calais, Paris, (lire en ligne), p. 110
  9. Bruno Mallet, « Coulogne : le nouveau maire, Alain Fauquet, officiellement élu ce dimanche matin », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne, consulté le 7 décembre 2014).
  10. « Liste des communes et des maires » [xls], Préfecture du Pas-de-Calais, (consulté le 7 décembre 2014)
  11. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  12. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  13. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  14. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  15. « Évolution et structure de la population à Coulogne en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 15 août 2010)
  16. « Résultats du recensement de la population du Pas-de-Calais en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 15 août 2010)