Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Constantin II.
Costantino II de Cagliari
Fonction
Judicat de Cagliari
Biographie
Naissance
Décès
Activité
Père

Costantino II de Cagliari (variante Gostantini, Gosantine, Goantine) (italien Costantino II Salusio III di Cagliari sarde Costantini II Salusi III fut Juge de Cagliari vers 1130 à 1163.

OrigineModifier

Costantino II, fils unique de Mariano II Torchitorio, Juge de Cagliari (vers 1107 - vers 1121/1130), nait dans les premières années du XIIe siècle et comme il est d'usage dans la lignée des Juges de Cagliari il est associé au trône dès ses premières années.

RègneModifier

On ignore l'année où il commence à régner seul sans doute peu avant 1130 car cette année-là le 13 février il s'intitule pour la première fois « Iudex Caralitanus » lorsqu'il confirme une donation faite par son père. Conformément à l'antique tradition qui voulait que le trône de Cagliari soit alternativement occupé par un « Torchitorio de Ugunali » et un « Salusio de Lacon » il adopte le nom de règne de « Salusio de Lacon ». Dans quelques documents il prend le nom de « de 'Pluminus » du nom de la localité dans laquelle les Juges de Cagliari avait établi leur résidence quand la population avait abandonné l'antique cité lors des incursions des Sarrazins pour un lieu plus facile à défendre.

Le règne de Costantino II dure une trentaine d'années et il est un moment important de l'histoire de Cagliari. C'est à cette époque que commence la lutte entre le Saint-Siège Gènes et la république de Pise les trois puissances continentales qui voulaient s'assurer une position privilégiée et affirmer leur hégémonie sur le Judicat de Cagliari et la Méditerranée occidentale. La rivalité entre les deux républiques maritimes de Pise et de Gènes est à l'origine d'une guerre en 1120 sur la question apparemment ecclésiastique de l'obédience des évêques de Corse et qui ne se termine qu'en 1133

Bien que Costantino II soit un vassal du Saint-Siège comme le démontre l'appui que lui donne l'abbaye Saint-Victor de Marseille il soutient les Pisans: entre 1130 et 1131, avec les Juges Gonario de Torres et Comita de Gallura, il prête serment de fidélité à l'archevêque de Pise. Il entretient néanmoins des relations amicales avec les Génois et son règne est une période de paix pour son Judicat qui à cette époque sort de son isolement insulaire pour rejoindre la politique du monde continental.

Les seuls documents que l'on dispose sur Costantino II sont relatifs à des donations de terres et des concessions de privilèges en d'institution religieuses principalement sur le continent ce qui montre bien les intérêts politiques de forces en présence et sont l'expression pas tant du zèle religieux du Juge que de ses orientations politiques.

Costantino II meurt en 1163.

Unions et postéritéModifier

Costantino II avait épousé Giorgia de Unali, en premières noces et ensuite Sardinia de Zori. De ses deux unions il laisse trois filles

SourcesModifier