Corvisart (métro de Paris)

station du métro de Paris

Corvisart
Vue des quais et de l'entrée du tunnel vers Place d'Italie.
Vue des quais et de l'entrée du tunnel vers Place d'Italie.
Localisation
Pays France
Ville Paris
Arrondissement 13e
Coordonnées
géographiques
48° 49′ 47″ nord, 2° 21′ 02″ est
Géolocalisation sur la carte : 13e arrondissement de Paris
(Voir situation sur carte : 13e arrondissement de Paris)
Corvisart
Géolocalisation sur la carte : Paris
(Voir situation sur carte : Paris)
Corvisart
Caractéristiques
Voies 2
Quais 2
Zone 1
Transit annuel 2 622 998 (2013)
Historique
Mise en service
Gestion et exploitation
Propriétaire RATP
Exploitant RATP
Code de la station 1415
Ligne(s) (6)
Correspondances
Bus (BUS) RATP 57 64 67
(6)

Corvisart est une station de la ligne 6 du métro de Paris, située dans le 13e arrondissement de Paris.

SituationModifier

La station, aérienne, est implantée en remblai au milieu du boulevard Auguste-Blanqui, à l'est du débouché de la rue Corvisart. Approximativement orientée selon un axe est-ouest, elle s'intercale entre les stations Glacière et Place d'Italie, cette dernière étant souterraine. Les quais sont donc établis à l'extrémité du viaduc et partiellement au niveau du sol (côté oriental), le boulevard étant en pente à cet endroit.

HistoireModifier

La station est ouverte le avec la mise en service du tronçon entre Passy et Place d'Italie de la ligne 2 Sud. Le , la ligne 2 Sud est absorbée par la ligne 5, qui relie alors Étoile (aujourd'hui Charles de Gaulle - Étoile) à Lancry (actuelle Jacques Bonsergent)[1].

Au Carnaval de Paris en 1912 défilent trois cortèges à l'occasion de la Mi-Carême : celui de la rive droite, avec la Reine des reines, celui de la rive gauche avec la Rose des roses et, enfin, pour fêter son cinquantième anniversaire, Le Petit Journal fait défiler à Paris un cortège formé de groupes et chars du Carnaval de Nice[2]. Aucun atelier parisien ne disposant de portes suffisamment larges pour permettre la sortie des chars une fois remontés, un atelier de fortune est installé sous les arcades du métro aérien à l'ouest de la station, lesquelles ont été condamnées au moyen de grandes bâches en conséquence[3].

Du 17 mai au , le tronçon entre Place d'Italie et Étoile de la ligne 5 est intégré temporairement à la ligne 6, laquelle relie alors Étoile à Nation[4]. La section absorbée lui est définitivement cédée le .

Elle doit sa dénomination à sa proximité avec la rue Corvisart, laquelle rend hommage à Jean-Nicolas Corvisart (1755-1821), médecin personnel de Napoléon Ier (qui le titra Premier Médecin de l'Empereur), spécialiste des poumons et du cœur.

En 2011, 2 604 292 voyageurs sont entrés à cette station[5]. Elle a vu entrer 2 622 998 voyageurs en 2013, ce qui la place à la 209e position des stations de métro pour sa fréquentation sur 302[6],[7].

Services aux voyageursModifier

AccèsModifier

La station dispose de deux accès débouchant de part et d'autre du terre-plein central du boulevard Auguste-Blanqui, chacun constitué de deux entrées sous le viaduc :

  • l'accès 1 « Rue Corvisart » se trouvant côté nord au droit de l'église Sainte-Rosalie au no 50 du boulevard, à proximité de cette rue ;
  • l'accès 2 « Boulevard Auguste-Blanqui » se situant côté sud face au no 51 du boulevard, au débouché de la rue Eugène-Atjet.

QuaisModifier

Corvisart est une station aérienne de configuration standard : elle possède deux quais séparés par les voies du métro, le tout couvert d'une verrière dans le style des marquises des gares de l'époque. Les piédroits verticaux sont recouvert de carreaux en céramique blancs biseautés côté intérieur, et de briques dessinant des motifs géométriques côté extérieur. Les cadres publicitaires sont métalliques et le nom de la station est inscrit en lettres capitales sur plaques émaillées. Le périmètre des quais est carrelé, de même que les banquettes de forme convexe surmontées de sièges « Motte » gris. L'éclairage est assuré par des tubes transversaux indépendants et suspendus à la charpente. Les accès s'effectuent par l'extrémité occidentale via des trémies d'escaliers fixes ayant la particularité de descendre sous le tympan.

IntermodalitéModifier

La station est desservie par les lignes 57, 64 et 67 du réseau de bus RATP.

À proximitéModifier

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Dans la chansonModifier

Notes et référencesModifier

  1. Jean Tricoire, Un siècle de métro en 14 lignes. De Bienvenüe à Météor [détail de l’édition], p. 197.
  2. « La Mi-Carême. La composition et les itinéraires des différents cortèges », Le Petit Parisien, p. 2, 3e colonne ; voir aussi l'article « Les groupes du Carnaval de Nice en route de Nice à Paris », Le Petit Journal, 13 mars 1912.
  3. « Le Carnaval de Nice à Paris », Le Petit Journal, 13 mars 1912.
  4. Jean Tricoire, Un siècle de métro en 14 lignes. De Bienvenüe à Météor [détail de l’édition], p. 210-211.
  5. Entrants annuels provenant de l'extérieur de la station (voie publique, correspondances bus, réseau SNCF, etc.), sur le site data.ratp.fr (consulté le 5 novembre 2012).
  6. Trafic annuel entrant par station (2013), sur le site data.ratp.fr (consulté le 31 août 2014).
  7. Le nombre de 302 stations n'inclut pas la station fictive Funiculaire de Montmartre. Cette dernière est en effet considérée comme une station de métro (et deux points d'arrêts) par la RATP et rattachée statistiquement à la ligne 2, ce qui explique pourquoi la RATP annonce 303 stations et non 302 en 2013.

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexeModifier